Des toilettes 100 % nippones

Douze toilettes complètement insolites du Japon

Culture Tourisme

Les toilettes japonaises sont toujours appréciées des touristes étrangers pendant leur séjour. Hygiénique et confortable, elles permettent de profiter encore plus agréablement du voyage. Dans ce présent article, une spécialiste des toilettes nous présentent douze des plus étonnantes d’entre elles, à tester absolument !

Les toilettes japonaises, ou l’hospitalité à bras ouverts

Ce qui fait leur charme ? Un système de nettoyage hygiénique, des nettoyants de siège, et bien sûr l’incontournable toilette high-tech à bidet intégré, qu’on teste parfois juste pour le souvenir. La minutie japonaise alliée à des techniques de haut niveau ont permis de créer un espace tellement agréable que ces toilettes se sont transformés en une attraction touristique des plus attrayantes. Certaines d’entre elles se distinguent par une originalité 100 % nippone qui ne donne qu’une envie : les essayer à tout prix. Voici les plus étonnantes.

Maritomo avec son chapeau…totalement original !

Pendant dix ans, Maritomo a sillonné le pays et testé les toilettes de plus de 300 lieux. Affublée du titre de « chasseuse de toilettes », elle a publié un livre répertoriant 249 d’entre elles, Nippon no toire hoka (Des toilettes nippones, etc) (Éd. Aspect), et collabore avec les médias à travers les magazines, la télévision ou Internet.

« Les toilettes, dit-elle, sont un élément indispensable de la vie quotidienne que tout le monde utilise plusieurs fois par jour. C’est également l’unique espace privé où l’on peut être totalement seul, autrement dit un environnement bien précieux ! Le soin porté à cet espace est, je le crois, un reflet du cœur des Japonais, empli de respect et d’hospitalité envers l’autre, un état d’esprit que l’on appelle omotenashi. »

Dans un restaurant, par exemple, on se concentre d’abord sur la cuisine, puis ensuite sur les couverts ou l’intérieur du lieu, et enfin l’apparence extérieure. À moins d’être dans un grand établissement de restauration, les pays où l’on se préoccupe avec attention des toilettes sont peu nombreux. Cependant au Japon, vous pouvez avoir la plus délicieuse cuisine que vous voudrez, l’établissement n’aura aucun succès si ses sanitaires sont sales.

« Les toilettes d’un restaurant sont le reflet de la mentalité du lieu. Même si l’on passe un bon moment à table, il suffit de se rendre aux toilettes et de constater la déplorable hygiène ambiante pour que le repas perde absolument toute sa saveur. Ainsi pensent les Japonais. Et ce souci du détail, nous le retrouvons partout. Les toilettes japonaises sont le fruit de notre omotenashi, que nous sommes fiers de représenter dans le monde entier. »

1- Style « doré »

Photo : Maritomo, Des toilettes nippones, etc (2013, Éd. Aspect)

Le concept du restaurant a été poussé jusque dans ses sanitaires : un univers décadent et bariolé. Ce sont les toilettes du fameux Robot restaurant, à Shinjuku dans le quartier de Kabukichô.

Commentaire de l’auteur : « Ces toilettes dorées sont en perpétuel amélioration. Ces photos ont été prises à l’ouverture de l’établissement...de précieuses archives donc. La totalité des travaux du restaurant auraient atteint les 10 milliards de yens, et le coût des toilettes n’auraient pas été en reste. Je ne peux que tirer mon chapeau face à une telle réalisation. »

2- Style « jardin japonais »

Photo : Maritomo, Des toilettes nippones, etc (2013, Éd. Aspect)

Dans ce restaurant de cuisine japonaise, les cabinets ont été installés en extérieur, dans une atmosphère de jardin japonais. Le resto Ujô, à Echizen, préfecture de Fukui.

Commentaire de l’auteur : « Etablissement réputé pour le privilège de pouvoir "faire ses besoins dans un jardin japonais". Leur cuisine à base de poisson, et la magnificence de leurs toilettes attirent la clientèle. Sept toilettes pour sept concepts différents, avec pour chacune d’entre elles un nom significatif. »

3- Style « aquarium »

Photo : Maritomo, Des toilettes nippones, etc (2013, Éd. Aspect)

Le restaurant Hipopo papa, sur la plage de Hayashisaki-Matsue, ville de Akashi, préfecture de Hyôgo, offre une vue sur la mer, et par la même occasion les toilettes nous donne l’impression de se retrouver sous l’eau.

Commentaire de l’auteur : « Totalement envoûtés par l’atmosphère du lieu, les clients oublient souvent de fermer la porte à clef. Deux portes sont ainsi présentes pour plus de sécurité. Ces toilettes ont été achevées après avoir connu de nombreux déboires comme les parois qui se brisent sous la pression de l’eau ou les poissons qui meurent subitement. Les coûts de travaux et de maintenance auraient dépassé les 20 millions de yens. »

4- Style « JO d’hiver »

Photo : Maritomo, Des toilettes nippones, etc (2013, Éd. Aspect)

Prenez place sur le siège et c’est le frisson garanti. Voici les toilettes du restaurant Heidi à Madarao-kôgen, préfecture de Nagano.

Commentaire de l’auteur : « L’impression est totalement réelle : à nos pieds, une photo représentant des skis, et devant nous, le paysage vu du tremplin de ski des Jeux olympiques de Nagano, 137 mètres de haut et penché à 37,5 degrés, imprimé sur papier et collé aux parois. »

5- Style « vue sur la mer »

Photo : Maritomo, Des toilettes nippones, etc (2013, Éd. Aspect)

Les toilettes de l’aire de parking Umi Hotaru, sur l’Aqua line (une route traversant la baie de Tokyo au-dessus de la mer), ou comment exploiter habilement une surface pour le plaisir de tous.

Commentaire de l’auteur : « Satisfaire son besoin naturel dans un sentiment de totale liberté…d’autant plus que c’est l’unique aire de parking ainsi conçue. En photo, les toillettes hommes. Les toilettes dames ont des lave-mains au lieu des urinoirs. »

6- Style « communion avec la nature »

Photo : Maritomo, Des toilettes nippones, etc (2013, Éd. Aspect)

Situé dans la gare déserte d’Itabu, ville d’Ichihara, préfecture de Chiba, ce « jardin-toilette » est un espace privé de 200 mètres carrés, réalisé dans l’idée de devenir les plus grandes toilettes du monde.

Commentaire de l’auteur : « Toilet in nature, de son nom officiel, nous offre le plaisir de faire notre commission tout en profitant de l’abondante verdure de la ville d’Ichihara. Ces toilettes étant à usage uniquement pour les femmes, les hommes n’ont malheureusement pas le droit de les utiliser. Un rideau est tout de même présent pour plus d’intimité, mais ces toilettes étant totalement à ciel ouvert, cette sensation de trop plein de liberté peut nous faire hésiter à passer à l’action (rires). Cet endroit n’aurait sans doute pas pu voir le jour si on ne se sentait pas aussi en sécurité au Japon. »

7- Style « papier toilettes »

Photo : Maritomo, Des toilettes nippones, etc (2013, Éd. Aspect)

Ces papiers hygiéniques alignés sur le mur, vous pouvez les observer dans les sanitaires du restaurant Momojirô Imadegawa-Hyakumanben, dans l’arrondissement de Sakyô à Kyoto. Leur nombre incroyable se distingue totalement des autres toilettes, même les plus insolites.

Commentaire de l’auteur : « On dénombre 81 rouleaux dans les toilettes des femmes, tous joliment présentés avec le bout en forme de triangle. Il semblerait que ces papiers toilettes aient été envoyés sur une erreur de commande. Qu’à cela ne tienne, il fut décidé de tous les garder et de les disposer ainsi. Plaignons seulement le personnel à qui l’on a rajouté l’éprouvante tâche de s’assurer que tous les bouts des rouleaux sont bien de formes triangulaires (rires). »

8- Style « les plus vieilles du Japon »

Photo : Maritomo, Des toilettes nippones, etc (2013, Éd. Aspect)

Les plus anciennes toilettes du Japon encore présentes, appelées Hyaku secchin se trouvent au temple Tôfukuji, dans l’arrondissement de Higashiyama à Kyoto. Cet espace de 14 mètres de largeur et 35 mètres de longueur est classé « bien culturel important ». Elles sont donc interdites d’usage. Leur visite est toutefois possible.

Commentaire de l’auteur : « Voici des latrines où 100 personnes pouvaient faire leurs besoins en même temps. Autrefois, les excréments humains étaient vendus comme engrais. C’était donc une importante source de revenus pour les temples. Il fallait de ce fait suivre de nombreuses règles en cas d’utilisation, et l’on disait qu’aller à la selle était aussi un des entraînements ascétiques des moins zen. »

9- Style « pratique ascétique »

Photo : Maritomo, Des toilettes nippones, etc (2013, Éd. Aspect)

Les sanitaires du temple zen Kasuisai, de la ville de Fukuroi dans la préfecture de Shizuoka, sont le lieu de vénération de la divinité bouddhique Ucchusma. Cette entité attend sagement la charité des gens pour lui permettre de purifier l’espace.

Commentaire de l’auteur : « Il est assez rare de le constater, mais voici des toilettes mixtes, avec en son sein une statue bouddhique et un coffret à saisen, les offrandes de pièces. À l’étranger, il existe beaucoup de toilettes payantes. Donner une pièce sur ce même principe portera bonheur en même temps !

10- Style « fierté locale »

Photo : Maritomo, Des toilettes nippones, etc (2013, Éd. Aspect)

Nous sommes à Honchô-dôri, ville de Nagoya, préfecture d’Aichi. Ici, un des restaurants de râmen de la chaîne Ippûdô, que l’on trouve aussi à l’étranger, a décidé d’embellir ses toilettes aux couleurs de la fierté locale. L’intérieur rend en effet hommage à l’entreprise Toyota, dont la région est son berceau.

Commentaire de l’auteur : « Une idée admirable. Loin de constater une banale disposition d’objets relatifs à la marque, ce sont purement et simplement des découpes de véritables engins très joliment arrangés sur une des façades du mur. Toujours dans le même genre, l’établissement de Kurashiki, lieu d’origine des jeans japonais, a pour sa part choisi de prendre du denim comme papier peint pour ses sanitaires… Le tout sans compromis chez Ippûdô. Et il semble que le personnel excelle dans l’art de faire briller leurs toilettes. »

11- Style « chambre de jeune »

Photo : Maritomo, Des toilettes nippones, etc (2013, Éd. Aspect)

Le restaurant Sundubu tofu house, de la ville d’Okayama, préfecture d’Okayama, est spécialisé dans les soupes coréennes au tofu. Le design des toilettes a été conçu par un propriétaire malin qui a imaginé le lieu comme étant la chambre d’un certain Peter, un jeune homme de 27 ans originaire de Seattle, et gros fan du style des années 80.

Commentaire de l’auteur : « Hormis la cuisine de qualité, l’établissement souhaite également offrir au client le plaisir de pouvoir rapporter une belle histoire à raconter chez eux. Ces toilettes ont été arrangées au détail près, allant jusqu’à renverser le concept même du lieu. Et la confusion est très drôle : "mais pourquoi mettre une cuvette dans une chambre ?!" pourrait-on se dire. »

12- Style « bains publics »

Photo : Maritomo, Des toilettes nippones, etc (2013, Éd. Aspect)

Voici le restaurant Nidaime Yoichi, de la Ville d’Ôita, préfecture d’Ôita, célèbre pour avoir créé le ryûkyûdon, la spécialité du coin. Sur le mur de ses toilettes est représenté le mont Fuji, exactement comme à l’intérieur des bains publics.

Commentaire de l’auteur : « À l’intérieur sont réunies quelques œuvres exposées lors du festival d’art d’Oita baptisé « Toilenale 2015 », ou quand l’art s’invite aux toilettes, un événement organisé afin de redynamiser la ville. On peut y satisfaire ses besoins tout en contemplant la peinture du mont Fuji, comme si nous étions plongés dans l’eau chaude d’un bain public. Un petit moment de détente.

(D’après un texte rédigé par la rédaction de Nippon.com, avec la participation de Maritomo)

Informations sur le livre
Titre : Nippon no toire hoka  (Des toilettes nippones etc)
Auteur : Maritomo
Maison d’édition : Aspect
Prix : 1 000 yens (HT)
Langue : japonais

L’auteur a sillonné pendant 10 ans le Japon pour nous présenter les toilettes les plus incroyables du pays. Celles présentées dans cet article figurent également dans le livre.

tourisme insolite toilettes