Le monde fascinant de la papeterie japonaise

L’histoire extraordinaire du MT, le ruban adhésif décoratif

Culture

Le ruban adhésif décoratif MT (masking tape), nous vient du Japon à partir d’une simple idée : détourner l’usage premier du ruban de masquage des peintres professionnels. Pour en savoir davantage, nous nous sommes rendus au siège de Kamoi Kakôshi, une entreprise située à Kurashiki, dans la préfecture d’Okayama, au bord de la mer Intérieure.

La découverte fortuite d’un potentiel insoupçonné

Les meilleures idées arrivent souvent de façon tout à fait inopinée. Pour Kamoi Kakôshi, une firme japonaise spécialisée dans le ruban de masquage industriel, l’inspiration a pris la forme de trois femmes venues voir son usine de Kurashiki. Et c’est à la suite de cette visite anodine qu’elle a été amenée à reconsidérer ses produits et à se lancer dans la fabrication du fameux ruban adhésif décoratif « MT ».

La firme Kamoi Kakôshi a été fondée en 1923. D’abord spécialisée dans le papier tue-mouches et les pièges à glu pour rats, elle a ensuite diversifié ses activités dans le secteur des produits adhésifs. Mais ce n’est qu’en 2007 qu’elle a réalisé l’énorme potentiel que représentaient les rubans de masquage en dehors des chantiers de construction et des ateliers de peinture automobile.

Voici comment Okamoto Naoto, responsable du service consommateurs du département des ventes de Kamoi Kakôshi, raconte les choses.

« Nous avons été contactés par trois femmes enthousiasmées par nos rubans de masquage. Elles les trouvaient absolument ravissants. Elles ont fortement insisté pour visiter notre usine de Kurashiki et ont fait le déplacement sans hésiter. Toutes les trois avaient déjà acheté nos produits dans des magasins de bricolage et elles les avaient utilisés pour faire, entre autres, des albums de collages (scrapbook). »

Okamoto Naoto, responsable du service consommateurs de Kamoi Kakôshi

Le MT se décline dans une multitude de couleurs et de motifs pouvant se combiner à volonté afin de réaliser des emballages et des travaux créatifs de toutes sortes.

Les trois visiteuses avaient apporté des exemples de leurs créations à l’usine de Kurashiki et elles ne cessaient de vanter les mérites du ruban de masquage de Kamoi Kakôshi, en particulier la facilité avec laquelle il s’applique sur tous les supports et se retire sans les abîmer. Elles ont aussi loué la texture agréable de ce produit réalisé avec du papier japonais (washi) fabriqué à la main, ainsi que sa légère transparence et le fait qu’on puisse écrire dessus sans problème.

Grâce à ces révélations complètement inattendues, la firme Kamoi Kakôshi a compris qu’il existait un autre type de consommateurs potentiels pour son ruban de masquage. Afin de répondre à l’attente de cette nouvelle clientèle, elle a décidé de le décliner dans de nouvelles couleurs et de le diversifier. C’est ainsi qu’un produit fonctionnel à usage unique a été reconverti en ruban à vocation décorative.

MT, une marque haut de gamme de tradition japonaise

En 2008, Kamoi Kakôshi a créé la marque MT avec l’aide d’un graphiste recruté à l’extérieur et en tenant compte de ce que l’expérience à l’origine du projet lui avait appris. Au mois de novembre, elle a lancé une gamme de vingt couleurs incluant non seulement des nuances traditionnelles japonaises, mais aussi des teintes subtiles rappelant celles des crayons de couleur. L’objectif était clairement de mettre sur le marché un ruban adhésif décoratif « haut de gamme » de 15 mm de large.

Le siège de l’entreprise Kamoi Kakôshi abrite un musée retraçant l’histoire de ses produits et notamment ceux de la première heure. La photographie ci-dessus donne une idée de ce à quoi ils ressemblaient. De gauche à droite dans le sens des aiguilles d’une montre… Un antique pulvérisateur de Killimetz, un produit insecticide équivalent du Flytox. Du papier tue-mouches (fly catcher). Un rouleau de papier adhésif. Et des spirales d’encens pour éloigner les moustiques (katori senkô).

Un assortiment de rouleaux de ruban de masquage industriel pour les professionnels du bâtiment et les ateliers de peinture automobile. Un produit que la firme Kamoi Kakôshi fabrique depuis très longtemps.

Kamoi Kakôshi a commencé par mettre sur le marché une gamme MT de 20 couleurs. Mais à l’heure actuelle, elle commercialise des nouveautés trois fois par an. La variété toujours plus grande de ses produits fait partie de ses atouts majeurs auprès de sa clientèle.

Okamoto Naoto précise que son entreprise a commencé par diffuser son nouveau produit à l’occasion de ventes spéciales et sous la forme d’éditions limitées.

« Une des premières choses que nous avons faites a été d’ouvrir un stand à la Foire internationale du cadeau de Tokyo (Tokyo International Gift Show). Nous avons ainsi attiré l’attention de grands magasins comme Loft ou Tokyu Hands et ceux-ci ont décidé de vendre nos rubans décoratifs. »

Une créativité sans limite

En 2009, Kamoi Kakôshi a organisé une première exposition dans une galerie située dans un immeuble résidentiel ancien du quartier de Waseda, à Tokyo. Pour mettre pleinement en valeur les possibilités du ruban MT, le lieu de l’exposition a été entièrement tapissé, du sol au plafond, de bandes adhésives savamment agencées. On pouvait aussi y voir un véhicule à moteur et une bicyclette relookés de la même manière. Bref, un monde entièrement recréé à la main par la magie du MT.

Une Mini Cooper relookée avec du ruban adhésif décoratif de la marque « mt ».

L’exposition a eu un énorme succès et d’après Okamoto Naoto, elle a convaincu les designers, les créateurs et les consommateurs des immenses qualités de la marque MT en matière de décoration. Toutes ces personnes ont mis leurs propres créations en ligne sur les réseaux sociaux et ce faisant, elles ont contribué à élargir le cercle des adeptes du ruban adhésif décoratif MT.

Un univers de rêve entièrement réalisé avec des rubans adhésifs décoratifs

Outre des expositions comme celle de Waseda, Kamoi Kakôshi a aussi organisé des manifestations d’une envergure plus limitée ainsi que des ateliers dans des papeteries et des magasins d’ameublement de l’Archipel. Et depuis 2012, elle ouvre chaque année les portes de son usine de Kurashiki au public pendant deux semaines, à la fin du mois de mars.

À cette occasion, les visiteurs ont la possibilité d’assister à toutes les phases de la production – fabrication, découpe, enroulement, emballage – et de parcourir une collection composée de quelque 3 000 rouleaux de MT de type standard et d’éditions limitées. Ces visites guidées ont rapidement connu une grande affluence. En 2017, l’entreprise a reçu trois fois plus de demandes que le nombre de personnes – fixé à 12 000 – qu’elle avait prévu d’accueillir.

Un paquet de rouleaux MT en train de sortir de la chaîne de fabrication. La dernière opération consiste à coller le logo de la marque sur le produit.

Avant d’être expédiés, les rouleaux de ruban adhésif décoratif sont soigneusement contrôlés un par un à la main.

Faire des adeptes dans le monde entier

La réussite impressionnante de Kamoi Kakôshi a bien entendu suscité l’apparition de concurrents de plus en plus nombreux. Mais Okamoto Naoto est persuadé que MT est de taille à faire face à ces nouvelles marques souvent moins chères.

« La gamme MT est d’une aussi haute qualité que nos rubans de masquage industriel. Elle est fabriquée avec du papier traditionnel washi à la fois fin et résistant et elle s’applique aussi facilement qu’elle se retire, sans laisser de traces. »

En 2016, le Musée d’art Ôhara de Kurashiki, dans la préfecture d’Okayama, a décoré son entrée à l’aide de MT. Une installation temporaire réalisée en collaboration avec la firme Kamoi Kakôshi.

Kamoi Kakôshi continue à développer la gamme MT en mettant trois fois par an sur le marché des nouveautés et des éditions limitées. Au Japon, le succès de ses rubans adhésifs décoratifs ne se dément pas bien au contraire et il est même en train de s’étendre au reste du monde. Okamoto Naoto explique qu’« après l’exposition à laquelle nous avons participé à Paris, plusieurs musées et boutiques spécialisées européennes ont commencé à vendre nos produits.  Les adeptes européens de MT se sont pris de passion pour nos rubans adhésifs décoratifs parce que selon eux, ils font partie intégrante de la culture japonaise. »

Ce véhicule entièrement décoré avec du MT que l’on voit ci-dessus est un tricycle à moteur, appelé « tuk-tuk », qui fait office de taxi en Thaïlande. Il est exposé au siège de la firme Kamoi Kakôshi, à Kurashiki.

La gamme MT est également très appréciée en Asie. « Surtout à Taïwan », si l’on en croit Okamoto Naoto. « Mais les manifestations que nous avons organisées à Pékin, Shanghai et Hong Kong ont elles aussi attiré de nombreux visiteurs. Et comme au Japon, les rubans ornés de fleurs, de chats et d’autres motifs du même type sont très prisés en particulier par la clientèle féminine. »

Un mode d’expression à part entière

Il y a trois ans, Kamoi Kakôshi, toujours soucieux de diversifier ses produits, a mis sur le marché une nouvelle gamme spéciale de rubans adhésifs décoratifs « MT CASA » pour la maison et en particulier les murs, les fenêtres (voir photo de titre). D’après Okamoto Naoto, les acheteurs ont commencé presque aussitôt à s’en servir pour des usages tout à fait différents.

« Plusieurs de nos rubans de grande largeur sont pourvus d’une doublure synthétique pour éviter les plis au moment de leur application. Certains en ont profité pour y découper des morceaux en forme d’ongles et se faire une manucure on ne peut plus originale. D’autres s’en sont servis pour créer des accessoires en utilisant de la résine durcissant aux ultra-violets. Nos clients ont trouvé de nouveaux emplois à nos produits au-delà de tout ce que nous avions pu imaginer. »

Des ongles joliment manucurés avec du MT (photo avec l’aimable autorisation de Kamoi Kakôshi).

En 2018, la marque MT fête son 10e anniversaire. Elle a toujours autant de succès auprès du public et ses fans continuent à faire de nouveaux adeptes en mettant leurs créations originales en ligne sur Instagram et d’autres plateformes des réseaux sociaux. Pour beaucoup d’entre eux, les rubans adhésifs décoratifs de Kamoi Kakôshi, loin de se limiter à un article de papeterie, sont devenus un mode d’expression personnelle à part entière.

(D’après un original en japonais. Photos : Kimura Takuma, sauf mention contraire. Photo de titre : un assortiment de la gamme de rubans adhésifs décoratifs pour la maison « MT CASA » de Kamoi Kakôshi.)

entreprise papeterie