Dossier spécial Le monde fascinant de la papeterie japonaise
Des gommes mignonnes et ludiques

Mitamura Fukiko [Profil]

[28.11.2017] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Le fabricant d'articles de papeterie Iwakô fait le bonheur des petits et des grands avec ses gommes ludiques. Il y en a pour tous les goûts : animaux, véhicules, nourriture, dinosaures et bien d’autres encore. Nombreux sont les fans qui collectionnent ces gommes au Japon. Le fabricant veut désormais se développer à l’étranger.

Des gommes pour tous les âges

Non loin de la gare Yashio de la ligne Tsukuba Express, dans un quartier résidentiel paisible, une petite usine fonctionne sans interruption, 24h/24. Dans ce site de production de la société Iwakô, 15 machines produisent jour et nuit des gommes de toutes formes : animaux, pâtisseries, fruits et légumes, véhicules, sushis et même mont Fuji. Ces petits articles de papeterie, vendus 50 yens pièce, ont conquis un vaste public de collectionneurs de tous âges.

À première vue, le design de ces gommes semble assez ordinaire. Mais en y regardant de plus près, on s’aperçoit que cette simplicité est trompeuse. En effet, les objets paraissent réels tant les gommes sont conçues avec ingéniosité. Une petite assiette de sushi, par exemple, est composée de plusieurs parties de différentes couleurs représentant l’algue nori, le riz et le thon, et qui, une fois assemblées, donnent l’eau à la bouche tellement l’ensemble est réussi. Ces miniatures aux couleurs et formes variées attirent de nombreux fans.

Des makis au thon rouge sur une assiette, et une tasse de thé, fabriqués à partir de plusieurs parties de gomme.

Des gommes en forme de légumes à l’origine du succès

La société Iwakô, fondée en 1968, fabriquait à l’origine des trousses en plastique pour crayons. Le fondateur Iwasawa Yoshikazu explique qu’il avait installé son entreprise dans un petit appartement à Matsudo, dans la préfecture de Chiba, après avoir travaillé pendant 18 ans chez un grossiste en papeterie. « Notre premier produit qui s’est vraiment vendu était un bouchon en plastique pour crayon, se souvient-il. Mais les portemines à prix abordable ont par la suite inondé le marché, et cela m’a poussé à trouver une nouvelle idée. »

« C’est comme ça que j’ai commencé à fabriquer des gommes aux formes originales à partir de 1988. Carotte, radis blanc daikon, patate douce, chou, navet : j’espérais que mes gommes en forme de légumes feraient la fortune de l’entreprise. Mais personne n’a partagé mon enthousiasme. Aucun magasin grossiste n’était intéressé. »

Ne trouvant aucun commerçant intéressé par ses gommes, Iwasawa a été forcé de mettre de côté son idée. Mais cinq ans plus tard, un grossiste le contacte : « Pourriez-vous refaire vos gommes en forme de légumes ? Je suis certain qu’elles se vendront bien. » Grâce à ce soutien, il décide de relancer la production. Le grossiste avait deviné juste : les gommes rencontraient un énorme succès. Au fil des ans, Iwakô a élargi sa gamme et propose aujourd’hui 450 modèles différents.

Iwasawa Yoshikazu a fondé Iwakô après avoir travaillé 18 ans chez un grossiste en papeterie.

La première série de gommes, en forme de légumes.

  • [28.11.2017]

Née à Fukuoka. Diplômée de la faculté des Arts libéraux de l’Université Tsudajuku (Collège Tsuda). Grande connaisseuse des secteurs de la distribution et du commerce au sens large, elle signe des études sur de nombreux thèmes pour des magazines économiques et de distribution sectorielle. Elle a documenté sur son site web son déplacement à Bangkok (Thailande) en novembre 2014, lors d’une enquête sur la croissance économique rapide de la région. Parmi ses principales publications : Yume to yokubô no kosume sensô (Rêve et ambition : la guerre des cosmétiques) et Pocky wa naze furansujin ni aisarerunoka ? (Pourquoi les Français aiment-ils les Mikado ?)

Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • Hacoa apporte la chaleur du bois à l’âge du numériqueHacoa est une marque qui déploie un éventail d’accessoires conçus pour la maison et le bureau, associant judicieusement l’aspect pratique et la chaleur du bois. Elle a atteint la consécration pour l’originalité de son design grâce à un petit groupe d’artisans de Sabae, dans la préfecture de Fukui.
  • L’histoire extraordinaire du MT, le ruban adhésif décoratifLe ruban adhésif décoratif MT (masking tape), nous vient du Japon à partir d’une simple idée : détourner l’usage premier du ruban de masquage des peintres professionnels. Pour en savoir davantage, nous nous sommes rendus au siège de Kamoi Kakôshi, une entreprise située à Kurashiki, dans la préfecture d’Okayama, au bord de la mer Intérieure.
  • Traveler’s Notebook, un carnet de voyage qui vous suit partoutLe premier Traveler’s Notebook (TN) a vu le jour il y a exactement onze ans. Créé par l’entreprise japonaise Designphil, ce carnet de voyage se signale, entre autres, par sa couverture en cuir naturel de vache faite à la main à Chiang Mai, en Thaïlande. Grâce à sa conception originale et une gamme infinie d’accessoires, il se personnalise à volonté au point de se transformer en un modèle pratiquement exclusif. Le pouvoir de séduction du TN est tel qu’il a trouvé des fervents adeptes dans le monde entier.

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone