Dossier spécial Bienvenue dans les sources thermales nippones !
À travers les meilleures sources thermales du Japon [12] : Nozawa, à Nagano
Une source chaude paradisiaque au nord de Nagano
[24.02.2019] Autres langues : 繁體字 |

Le pittoresque village de montagne de Nozawa, dans la préfecture de Nagano, comprend de nombreux bains publics en extérieur et en intérieur. Les sources thermales font partie intégrante de la vie des habitants du village, dont l'une d'entre elles est même enregistrée dans le guide Michelin.

Nozawa est un village de sources thermales de la préfecture de Nagano, situé au pied du mont Kenashi, là où bouillonnent les sources chaudes de la région. On dit que ces sources auraient été découvertes au VIIIe siècle par des moines ascètes durant leur pèlerinage.

Au cœur de Nozawa, où s’alignent les boutiques et établissements de bain le long des charmantes ruelles étroites, les eaux thermales s’écoulent tout à fait librement, et l’atmosphère nostalgique évoque un village thermal perdu dans le temps… Une promenade d’une vingtaine de minutes autour de la source chaude principale vous permettra de découvrir 20 établissements de bains ainsi que 13 bains en extérieur.

L’un des symboles de Nozawa est la source connue sous le nom d’Ogama, dont les caractères, « 麻釜 », signifient « chaudron de chanvre ». En effet, les eaux de cette source, qui s’ébouillantent à la température impressionnante de 100ºC, étaient anciennement utilisées pour faire bouillir le chanvre.

Aujourd’hui la source est dispersée dans cinq réceptacles utilisés pour laver et faire bouillir toutes sortes de choses :  Ôkama et Yude-kama, tout d’abord, pour faire bouillir les légumes, notamment la spécialité locale nozawana, un légume-feuille qui tient son nom du village. Puis Takenoshi-gama et Maru-gama, où les vignes d’akebia sont bouillies pour fabriquer des paniers, et enfin Shimo-gama, situé non loin des quatre autres.

Ogama est depuis bien longtemps l’endroit où les villageois se réunissent pour laver les légumes, faire bouillir les œufs et échanger les derniers potins. Toutefois, les visiteurs ne sont pas autorisés à pénétrer au sein de la zone clôturée car il est facile de perdre pied sur la surface glissante et se blesser. Il est néanmoins tout à fait possible de s’arrêter non loin pour observer les habitants vacants à leurs affaires, ce qui représente en soi un des nombreux points d’intérêt de la région.

La source d’Ogama, dispersée en plusieurs bassins

Partons découvrir une autre fierté de Nozawa : le bain public d’Ôyu, avec son style architectural représentatif des établissements de bains publics de la période d’Edo (1603-1868). Depuis qu’il figure dans le guide Michelin, c’est bien simple, l’afflux de touristes occidentaux ne s’arrête plus… De plus, les eaux riches en soufre, s’écoulant librement, sont connues pour leurs bienfaits sur la santé, notamment pour les problèmes d’estomac et les rhumatismes.

L’établissement de bains publics d’Ôyu

Un des bains d’Ôyu

Un bain de pied en plein air en face de l’établissement d’Ôyu

Nozawa Onsen

Accès depuis Tokyo

  • En train et en bus : prendre le Shinkansen Hokuriku depuis la gare de Tokyo jusqu’à la gare d’Iiyama (moins de 2 heures), puis prendre le bus Nozawa Onsen Liner Bus depuis Iiyama (environ 25 minutes).
  • Association touristique de Nozawa (en anglais)

(Photo de titre : les différents bassins de la source Ogama. Photos avec l’aimable autorisation de l’association touristique de Nagano)

  • [24.02.2019]
Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [16] : Sukayu, à AomoriNous voici au nord du Japon. Depuis le centre de la ville d'Aomori jusqu’au pied des monts Hakkôda, il faut environ 1 heure pour arriver à la station thermale de Sukayu, entourée d'une magnifique forêt. Symbole du lieu : une auberge traditionnelle qui renferme un grand bain mixte. Conseil du moment : l'ouverture du couloir de neige de Hakkôda pour les piétons, les 30 et 31 mars.
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [15] : Yamashiro, à IshikawaLa ville de Kaga, dans la préfecture d’Ishikawa, sur la côte de la Mer du Japon, comprend trois zones de sources chaudes : Yamanaka, Katayamazu, et la plus importante d’entre elles, Yamashiro, dont les sources thermales sont riches d’une histoire de plus de 1 300 ans.
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [14] : Ginzan, à YamagataDes auberges en bois imprégnées d’histoire s’alignent le long des paisibles rues de Ginzan, dans la préfecture de Yamagata, au nord-est du Japon. Elles évoquent un temps révolu et invitent les visiteurs à se détendre dans les célèbres eaux thermales du village. À ne pas manquer non plus : un établissement de bain conçu par un célébrissime architecte et une boutique centenaire de tofu.
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [13] : Katayamazu, à IshikawaKatayamazu Onsen, dans la ville de Kaga, sur la côte de la mer du Japon, est le plus jeune des trois villages de sources thermales de la préfecture d’Ishikawa. L’endroit à ne pas manquer : un établissement de sources collectives conçu par un architecte de renom.
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [11] : Kusatsu, à GunmaKusatsu, dans la préfecture de Gunma, fait partie des « Trois merveilleuses sources du Japon ». La région comprend de nombreuses auberges de toutes sortes ainsi que des bains mixtes, ce qui en fait une excellente destination pour découvrir et expérimenter le meilleur de la culture des sources thermales du Japon, et seulement à 4 heures de Tokyo en bus direct.

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone