Dossier spécial Bienvenue dans les sources thermales nippones !
À travers les meilleures sources thermales du Japon [1] : Oku-Shiobara, à Tochigi
Un lieu relaxant à proximité de Tokyo
[02.12.2018] Autres langues : 繁體字 |

Caché dans les confins du nord-ouest de la préfecture de Tochigi, Oku-Shiobara offre d’apaisantes sources chaudes, ou onsen, dans un environnement préservé. Ce lieu touristique en montagne est aisément accessible depuis Tokyo, en faisant un excellent lieu de séjour pour échapper à la chaleur de l’été tokyoïte, pour profiter des couleurs rouges et or des feuilles en automne, ou encore de la neige en hiver.

Certaines des meilleures sources thermales de la région du Kantô

Les eaux chaudes de Shiobara furent découvertes en 806, elles trouvent donc leur place parmi les plus anciennes sources thermales de la préfecture de Tochigi. Celles-ci sont situées le long de la rivière Hôki, sont au nombre de 11, chacune ayant son propre nom et ses propres qualités. Nous avons ainsi Ôami, Fukuwata, Shiogama, Shionoyu, Hataori, Monzen, Furumachi, Naka-Shiobara, Kami-Shiobara, Motoyu et Arayu.

Parmi elles, Motoyu et Arayu, qui se situent dans les hauteurs des affluents se jetant dans la rivière Hôki, sont communément appelées « les onsen de Oku-Shiobara » (Oku signifiant « au fond de », donc ici, « situées dans les collines à l’arrière » de Shiobara). Séparés de la partie principale de la ville, la plupart des bains de cette zone puisent leurs eaux à la source-même, pure et non-filtrée. Plongez ainsi dans un bain de soufre, rare dans la région de Shiobara, tout en profitant de la nature luxuriante des alentours !

Le bain intérieur de l’auberge Ebisuya, dans le quartier de Motoyu

Motoyu est la source originelle depuis laquelle celles de Shiobara ont pu se développer. Les premiers bains de cette zone auraient ouvert durant la période Heian (794-1185). Les bains du Gensenkan, une des principales auberges du quartier, sont nourris par trois sources sur lesquelles l’établissement maintient un contrôle exclusif, et pour la couleur blanc laiteux ou verdâtre de ses eaux, le lieu constitue un passage obligé pour les aficionados des onsen.

Un bain en plein air (roten buro) à l’auberge Gensenkan de Motoyu

Un roten buro à l’auberge Ôidekan de Motoyu

Rendons-nous maintenant dans les sources chaudes d’Arayu, un lieu constitué d’un petit groupe de quatre auberges. Arayu se situe à mi-chemin entre l’entrée nord de la route Nichien Momiji Line, célèbre pour ses érables dont les feuilles deviennent rougeoyantes en automne, et de Hunter Mountain, la station de ski de Shiobara.

En plus des bains proposés par les auberges, il y a trois bains publics dans la zone, offrant des eaux laiteuses aux vertus médicinales qui peuvent être appréciées pendant votre passage en journée. Arayu a une longue histoire en tant que tôjiba, ces sources d’eau chaude médicinale où les gens pouvaient rester des mois pour soigner leurs maux et leurs blessures. Le lieu est aujourd’hui encore empli de cette atmosphère d’antan. L’auberge Keiunkaku, par exemple, est en fonction dans ce quartier depuis plus de 300 ans !

Les trois bains publics incluent le fameux Mujina-no-yu, ainsi appelé d’après l’ancien mot mujina, désignant une sort de tanuki (blaireau japonais), car cet animal utiliserait parfois les onsen pour guérir ses blessures…

Le bain intérieur de l’auberge Yusô Shirakaba, de la source Arayu

Le bain extérieur de l’auberge Keiunkaku

Oku-Shiobara

Accès depuis Tokyo

  • Par train, bus ou taxi : prendre la ligne à grande vitesse JR Tôhoku Shinkansen depuis la station de Tokyo jusqu’à « Nasu-Shiobara » (environ 1h10). Depuis cette gare, prendre le bus JR jusqu’à l’arrêt « Shiobara Onsen » (environ 1h). Prendre ensuite un taxi pour Motoyu ou Arayu (environ 15 minutes).Ces deux endroits sont connectés par une étroite route de montagne et sont situés à environ 4 kilomètres de distance.
  • En voiture : prendre la Tôhoku Expressway à la jonction Kawaguchi et sortir à Nishinasuno-Shiobara (140 km, environ 1h30 de route). Depuis cette zone, prenez la route nationale 400 pendant 18 km jusqu’à l’entrée du péage de la route Nichien Momiji Line (route préfectorale 19), puis tourner à gauche et rouler environ 5 km jusqu’à Arayu. Pour se rendre à Motoyu depuis Nishinasuno-Shiobara, prendre la route nationale 400 pendant environ 19 km jusqu’au panneau indiquant Motoyu sur la gauche, puis rouler encore 3 kilomètres dans les montagnes. Les deux chemins depuis Nishinasuno-Shiobara prennent environ 40 à 50 minutes chacun.

Site officiel de l’Association touristique du onsen de Shiobara

(Article à l’origine écrit en japonais. Photo de titre : le bain en plein air du Oku-Shiobara Kôgen Hotel à Arayu. Photo : Association touristique du onsen de Shiobara)

  • [02.12.2018]
Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [2] : Oku-Hida, à GifuNichée dans les montagnes de la préfecture de Gifu, au centre du Japon, Oku-Hida dispose du plus grand nombre de bains en extérieur de tout le pays. Cinq différents villages offrent ici leurs propres expériences de sources chaudes sublimées par les paysages enchanteurs des Alpes du nord du Japon.
  • Onsen : les douze meilleures sources thermales du JaponAu Japon, il y a plus de 3 000 « sources chaudes » (onsen) réparties sur tout le territoire de l’Archipel. Dans l’article qui suit, nous vous proposons une liste des douze meilleures stations thermales établie par Matsuda Tadanori, une autorité mondiale en la matière, ce qui lui a valu le surnom de « professeur Onsen ». Ces douze sources chaudes se distinguent, entre autres, par la qualité exceptionnelle de leurs eaux et par leur cadre souvent extraordinaire.
  • Onsen : les bienfaits séculaires des sources thermales japonaisesLes Japonais aiment les sources chaudes (onsen) depuis toujours. Ils apprécient hautement leurs vertus curatives tant pour le corps que pour l’esprit. Voici un article consacré à la fois aux liens qui unissent les habitants de l’Archipel et les sources thermales, et aux bienfaits des onsen en termes de beauté et de lutte contre le vieillissement.

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone