Dossier spécial Bienvenue dans les sources thermales nippones !
À travers les meilleures sources thermales du Japon [4] : Nagayu, à Ôita
Une expérience originale dans les bains pétillants de Kyûshû
[23.12.2018] Autres langues : 繁體字 | العربية | Русский |

Les sources d’eaux thermales de Nagayu , appelées Nagayu Onsen, sont les plus riches en sodium et en magnésium de tout le Japon. Elles se trouvent dans les collines luxuriantes de la préfecture d’Ôita sur l’île de Kyûshû au sud du Japon. Leurs supposées vertus médicinales poussent même les aficionados des bains thermaux à boire les eaux des fontaines publiques ! Entre les bains effervescents et les sources en plein air offrant des vues magnifiques, Nagayu Onsen a quelque chose de différent à offrir à chaque voyageur.

Les sources chaudes les plus gazéifiées du Japon

Aux pieds du mont Kujû qui émerge au sud-ouest de la préfecture d’Ôita sur l’île de Kyûshû, se situe un remarquable village de bains thermaux, ou onsen, qui clame sa célébrité pour d’étonnantes raisons. C’est en effet le seul lieu du Japon au sein duquel vous pouvez vous baigner dans des eaux naturellement très riches en dioxyde de carbone, que vous pouvez même boire si l’envie vous en prend…

Nous voici donc à Nagayu Onsen, qui comprend des douzaines de sources « gazéifiées », contenant beaucoup de sodium et de magnésium, éparpillées le long de la rivière Serikawa.

Nagayu fut également le premier village de source chaude de l’île de Kyûshû à déclarer qu’il arrêterait d’ajouter du chlore à ses onsen, pour utiliser uniquement l’eau coulant librement de ses sources. Profitez donc de leur pureté !

Les établissements de bains thermaux illuminent la rivière Serikawa.

Nagayu Onsen tient sa renommée à la haute concentration d’acide carbonique dans ses eaux. Mais exposé à des températures élevées, ce composé chimique se dissout plus rapidement en eau et en dioxyde de carbone, empêchant les eaux de pétiller longtemps. Pour cette raison donc, les onsen contenant de l’acide carbonique sont en général moins chauds que les autres, avec souvent des températures ne dépassant pas les 30ºC.

Les concentrations d’acide carbonique, quant à elles, sont très élevées, et c’est plutôt une bonne chose : le gaz est absorbé par les pores de la peau, ce qui élargit les capillaires et améliore la circulation sanguine. Le corps se réchauffe alors, évitant d’avoir froid en sortant du bain.

Les eaux des sources gazéifiées de Nagayu

Le onsen comportant les eaux les plus riches en dioxyde de carbone de tout Nagayu est la source Ramune, parfois appelée source « soda pop ». Cet endroit est ainsi nommé en référence à la fameuse limonade ramune, produit pour la première fois au Japon pendant l’ère Meiji (1867-1912). Le lieu de séjour offre un bain en plein air (roten buro) à 32ºC et un bain en intérieur à 42ºC. Nous vous recommandons de les utiliser en alternant plusieurs fois entre les deux. Les magnifiques bâtiments du lieu, combinant l’architecture moderne et traditionnelle du Japon, ont été conçus par le fameux architecte Fujimori Terunobu (1946-) et méritent le détour à eux seuls.

L’établissement Ramune Onsen-kan, en référence à la limonade japonaise du même nom

Le bain en plein air du Ramune Onsen-kan

Mais parmi tous les bains thermaux de Nagayu, la pièce maîtresse est celui de Gozen-yu, qui se décrit comme étant l’un des principaux centres de la culture des sources chaudes thérapeutiques, et qui tire ses eaux d’une source autrefois utilisée par les seigneurs féodaux. Cet endroit, ouvert en journée, est convenablement situé sur l’aire de repos de l’autoroute de Nagayu Onsen.

Doté d’une jolie structure évoquant l’architecture allemande, Gozen-yu peut s’enorgueillir d’une longue histoire sur l’étude des bienfaits des thérapies par les onsen. Ce lieu de séjour offre une expérience propre à chaque visiteur, que ce soit avec son bain d’eau froide, son sauna, ou encore son bain familial que vous pouvez réserver juste pour vous et les vôtres.

L’établissement Gozen-yu, prisé pour ses bains à vertus thérapeutiques

Pour continuer la visite, voici un autre endroit bien apprécié de Nagayu : le Gani-yu, ou « bain du crabe », appelé ainsi pour sa forme originale rappelant le crustacé. Le Gani-yu est un bain mixte en extérieur fait d’un empilement de roches près des côtes de la rivière Serikawa. L’entrée est gratuite, et on peut y entrer avec sa tenue de bain.

Le bain du crabe sur les côtes de la rivière Serikawa

Nagayu Onsen

Accès depuis Beppu

  • En train : depuis la gare de Beppu de la ligne JR Kyûshû, prendre la ligne Nippô-honsen jusqu’à la gare d’Ôita (13 min) puis changer pour la ligne Hôhi-honsen pour Kumamoto. Descendre à la gare de Bungo-Taketa (environ 70 min) et prendre un taxi pour vous emmener 14 km plus loin à Nagayu (20 min).
  • Site de Nagayu Onsen (uniquement en japonais)

(Article original en japonais. Photo de titre : la source thermale Gozen-yu. Photos avec l’aimable autorisation de l’association touristique de la ville de Taketa)

  • [23.12.2018]
Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [16] : Sukayu, à AomoriNous voici au nord du Japon. Depuis le centre de la ville d'Aomori jusqu’au pied des monts Hakkôda, il faut environ 1 heure pour arriver à la station thermale de Sukayu, entourée d'une magnifique forêt. Symbole du lieu : une auberge traditionnelle qui renferme un grand bain mixte. Conseil du moment : l'ouverture du couloir de neige de Hakkôda pour les piétons, les 30 et 31 mars.
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [15] : Yamashiro, à IshikawaLa ville de Kaga, dans la préfecture d’Ishikawa, sur la côte de la Mer du Japon, comprend trois zones de sources chaudes : Yamanaka, Katayamazu, et la plus importante d’entre elles, Yamashiro, dont les sources thermales sont riches d’une histoire de plus de 1 300 ans.
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [14] : Ginzan, à YamagataDes auberges en bois imprégnées d’histoire s’alignent le long des paisibles rues de Ginzan, dans la préfecture de Yamagata, au nord-est du Japon. Elles évoquent un temps révolu et invitent les visiteurs à se détendre dans les célèbres eaux thermales du village. À ne pas manquer non plus : un établissement de bain conçu par un célébrissime architecte et une boutique centenaire de tofu.
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [13] : Katayamazu, à IshikawaKatayamazu Onsen, dans la ville de Kaga, sur la côte de la mer du Japon, est le plus jeune des trois villages de sources thermales de la préfecture d’Ishikawa. L’endroit à ne pas manquer : un établissement de sources collectives conçu par un architecte de renom.
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [12] : Nozawa, à NaganoLe pittoresque village de montagne de Nozawa, dans la préfecture de Nagano, comprend de nombreux bains publics en extérieur et en intérieur. Les sources thermales font partie intégrante de la vie des habitants du village, dont l'une d'entre elles est même enregistrée dans le guide Michelin.

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone