Dossier spécial Allons voir les festivals japonais !
Quatre grands festivals du Tôhoku [2] : le Kantô matsuri d’Akita
Le festival des perches-lanternes
[02.08.2018] Autres langues : 简体字 | 繁體字 | Русский |

Deuxième grand festival de la région du Tôhoku, le nord-est du Japon. Environ 280 immenses perches en bambou chargées de lanternes éclairées emplissent la grande avenue de la ville d’Akita, pendant le Kantô Matsuri. Et il faut une sacrée technique pour porter en équilibre sur la paume de la main ou même le front ces perches de 12 mètres de haut !

Quand d’innombrables lanternes illuminent le ciel nocturne

Le Kantô matsuri, ou festival des perches-lanternes d’Akita, qui se déroule chaque année du 3 au 6 août en plein centre de la ville d’Akita, est l’un des quatre grands festivals de l’été de la région du Tôhoku (le nord-est du Japon). Il est d’ailleurs répertorié comme un bien culturel immatériel important du pays. Le festival, qui serait apparu pendant l’ère Hôreki (1751-64), au milieu de l’époque d’Edo, tire son origine des activités festives destinées à faire disparaître la fatigue et la somnolence pendant les grosses chaleurs de l’été. Néanmoins, personne ne sait de façon précise le moment où est apparue la coutume de porter plusieurs dizaines de lanternes allumées suspendues à une perche en bambou (kantô), qui est aujourd’hui le clou du festival. Ces perches représenteraient des épis de riz chargés de grains d’or, une façon de prier pour une moisson abondante, dit-on.

Les perches-lanternes (kantô), métaphores d’épis de riz chargés de grains, couvrent la grande avenue d’Akita.

Les perches sont de trois tailles différentes. Les plus grandes font 12 mètres de haut et sont chargées de 46 lanternes, pour un poids total de 50 kg. Les lanternes en papier sont fabriquées à la main par des artisans spécialisés, et chaque quartier de la ville sponsorise les siennes en les faisant décorer de son blason (mon). D’autres motifs comme des chevaux ou des bateaux sont également présents. Ce sont tous des symboles de bon augure.

Le moment du festival à ne surtout pas manquer est le défilé nocturne des lanternes. L’avenue principale d’Akita se couvre alors d’environ 280 perches illuminées. Lorsque les porteurs de ces perches les lèvent tous ensemble, les innombrables lanternes, symbolisant les épis de riz, se mettent à briller de tous leurs feux en tremblotant dans le vent. Un spectacle impressionnant s’offre alors à la vue des spectateurs émerveillés. L’orchestre de tambours et de flûte accompagne les cris d’énergie pure, et une ferveur générale s’empare de la fête.

Les porteurs de perche sont des surhommes

Admirez l’étonnante technique des porteurs, qui s’emblent s’amuser avec leur perche de 50 kg !

Le public est évidemment surtout admiratif des porteurs. Ceux-ci rivalisent de force et d’habileté en tenant leur perche en équilibre sur la paume d’une main, sur une épaule, sur le front, sur une hanche… S’aidant de la voix, criant « Dokkoishô ! Dokkoishô ! » en rythme avec la musique du hayashi (l’orchestre de tambour et flûte), ils se livrent à un véritable spectacle de performance, en attendant l’apothéose du défilé nocturne.

Essayez donc de soulever une perche…

Lanternes fabriquées par les artisans. L’emblème de chaque quartier de la ville est peint à la main.

À l’issue du défilé nocturne, le public est souvent autorisé à venir toucher les perches, en éprouver le poids et prendre une photo souvenir. Une bonne occasion de faire l’expérience physique d’un festival vieux de 270 ans.

Informations

  • Accès : 15 minutes à pied de la gare JR Akita
  • Durée : du 3 au 6 août
  • Tarif : gratuit (*des places assises payantes existent : 20 000 yens pour un espace de 6 personnes ; places S : 3 000 yens ; places A : 2 500 yens ; places B : 2 100 yens (réservations au 018-866-9977)
  • [02.08.2018]
Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • Quatre grands festivals du Tôhoku [4] : le Tanabata matsuri de SendaiQuatrième festival de la région du Tôhoku, le nord-est du Japon. Le Tanabata Matsuri de Sendai, ou la fête des étoiles, pare la ville entière de décorations multicolores. Mais de nombreux autres événements ont également lieu.
  • Quatre grands festivals du Tôhoku [3] : le Hanagasa matsuri de YamagataTroisième grand festival de la région du Tôhoku, le nord-est du Japon. Le Hanagasa Matsuri (ou festival des chapeaux fleuris) de Yamagata offre le spectacle d’une immense parade de danseurs, faisant des vagues avec leurs chapeaux ornés de fleurs colorées, pleines d’énergie.
  • Quatre grands festivals du Tôhoku [1] : le Nebuta matsuri d’AomoriPremier grand festival du Tôhoku, le nord-est du Japon. Le festival des Nebuta, célèbre pour ces chars décoratifs éclairés de l’intérieur, fait partie des plus grandes fêtes de l’été. Et pour se mêler à l'ambiance, il suffit de passer le costume de rigueur. Vous voici désormais danseur officiel !
  • Une fête pour faire tomber la pluie : Suneori AmagoiUn festival traditionnel sans équivalent, en forme de rite pour faire venir la pluie, intitulé Suneori Amagoi, se déroule à Tsurugashima dans la préfecture de Saitama. Un énorme dragon est fabriqué à cet effet par les résidents locaux, puis porté en procession. Ce rite de la pluie a lieu une fois tous les quatre ans, les années des Jeux olympiques d’été ! Ce festival est répertorié comme bien culturel folklorique national.
  • Un somptueux festival d’été : le Festival de Samba d’AsakusaDes débuts modestes en 1981 n’ont pas empêché le Festival de Samba d’Asakusa de devenir au fil des ans l’un des plus importants festivals d’été de toute l’Asie, attirant chaque année quelques 500 000 spectateurs. Avec 4 000 participants regroupés en 18 équipes, le concours est acharné.

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone