Dossier spécial Les endroits à visiter à tout prix !
Les meilleurs sites pour admirer les feuillages colorés de l’automne [1] : partie nord de la région du Tôhoku
[25.10.2018] Autres langues : 简体字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

L’automne japonais habille de rouge et de jaune les feuillages des arbres de l’Archipel. C’est ce qu’on appelle la saison des kôyô. Les Japonais apprécient chaque année d’aller contempler ce magnifique spectacle dans d’innombrables lieux du pays. Dans cet article, nous vous présentons quelques-uns d’entre eux se situant dans la partie nord de la région du Tôhoku, au nord-est du Japon. Au menu : Aomori, Akita et Iwate.

Où admirer les kôyô de la préfecture d’Aomori ?

Tsutanuma

Rendons-nous au pied des monts Hakkôda, au sud de la ville d’Aomori, et poussons un peu nos pas vers le fond de la montagne. Nous voici arrivés devant le lac Tsutanuma (ville de Towada), qui s’étend sur environ un kilomètre. Autour de lui, une forêt primaire d’hêtres, dont le feuillage coloré de l’automne se reflète sur l’eau et offre chaque année un spectacle maculé de rouge.

Période conseillée : entre le milieu et la fin du mois d’octobre

Sur la surface du lac Tsutanuma se réflètent les hêtres aux couleurs rouges (photo avec l’aimable autorisation de la ville de Towada).

Les monts Hakkôda

Les monts Hakkôda forment une chaîne d’une dizaine volcans s’élevant au sud de la ville d’Aomori, et le paysage observé du haut de ces montagnes à l’aide du téléphérique est fascinant. La vue panoramique se prolonge jusqu’à Hokkaidô et nous permet d’admirer la plaine de Tsugaru ou la baie de Mutsu, sans oublier le principal en cette saison : les feuillages des forêts, débordants de vitalité.

Profitons-en également pour effectuer une balade à partir de la station de téléphérique culminant à 1 314 mètres, « Sanchô kôen », jusqu’aux marécages naturels de Kenashitai, tout en observant les montagnes aux couleurs de l’automne.

Période conseillée : tout le mois d’octobre

Une vue panoramique à ne pas manquer au-dessus des monts Hakkôda (photo avec l’aimable autorisation de Hakkôda Ropeway).

Une promenade conseillée jusqu’aux marécages de Kenashitai, en hauteur, à partir de la station de téléphérique « Sanchô kôen ».

  • [25.10.2018]
Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • Un des trois plus beaux paysages du Japon : Matsushima, l'île aux pinsMatsushima ou « l’île aux pins », située au nord-est de la ville de Sendai dans la préfecture de Miyagi, se compose d’environ 260 îlots de tailles variées, disséminés dans la baie de Matsushima. Ses panoramas saisissants l’ont élevé parmi l’un des trois plus beaux paysages du Japon, avec Ama no Hashidate à Kyoto et l’île de Miyajima près de Hiroshima.
  • Tourisme à Ishinomaki, une ville en pleine renaissance après le tsunamiIshinomaki, ville portuaire du littoral du Sanriku dans la préfecture de Miyagi, a été durement frappée par le tsunami de mars 2011. Huit ans plus tard, la ville renaît et mise sur le tourisme pour se reconstruire, à travers toute une série de nouveaux lieux.
  • Le quartier de Shinsekai à Osaka : des trésors de gastronomie populaireShinsekai, ou le « Nouveau monde » d’Osaka, avec ses superbes enseignes lumineuses bariolées et, en son centre, la tour Tsûtenkaku, appelée « la Tour Eiffel d’Osaka ». Venez déguster la « soul food » du Kansai dans les innombrables restaurants et bars de ce lieu saint de la gastronomie populaire.
  • Le Sazae-dô, un étrange temple en colimaçonL’apparence singulière de cette pagode en bois de la fin du XVIIIe siècle n’échappe à personne, et son intérieur est encore plus étonnant ! Visitons ensemble le Sazae-dô d’Aizu, un bien culturel important du Japon.
  • Voyage au village des renards et sur l’île des chats !Depuis quelques années, deux endroits très propices pour rencontrer et interagir avec des animaux sont devenus particulièrement populaires parmi les touristes étrangers qui visitent la préfecture de Miyagi, au nord-est du Japon. Dans le village des renards de Zaô, il est possible de donner directement à manger aux renards, et même de prendre un bébé dans ses bras. De son côté, l’île de Tashiro, que l’on atteint en bateau au départ d'Ishinomaki, vous offre une opportunité garantie de fondre de bonheur, vu que le lieu compte plus de chats que d’humains.

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone