Dossier spécial Les endroits à visiter à tout prix !
Les meilleurs sites pour admirer les feuillages colorés de l’automne [1] : partie nord de la région du Tôhoku
[25.10.2018] Autres langues : 简体字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

L’automne japonais habille de rouge et de jaune les feuillages des arbres de l’Archipel. C’est ce qu’on appelle la saison des kôyô. Les Japonais apprécient chaque année d’aller contempler ce magnifique spectacle dans d’innombrables lieux du pays. Dans cet article, nous vous présentons quelques-uns d’entre eux se situant dans la partie nord de la région du Tôhoku, au nord-est du Japon. Au menu : Aomori, Akita et Iwate.

Où admirer les kôyô de la préfecture d’Aomori ?

Tsutanuma

Rendons-nous au pied des monts Hakkôda, au sud de la ville d’Aomori, et poussons un peu nos pas vers le fond de la montagne. Nous voici arrivés devant le lac Tsutanuma (ville de Towada), qui s’étend sur environ un kilomètre. Autour de lui, une forêt primaire d’hêtres, dont le feuillage coloré de l’automne se reflète sur l’eau et offre chaque année un spectacle maculé de rouge.

Période conseillée : entre le milieu et la fin du mois d’octobre

Sur la surface du lac Tsutanuma se réflètent les hêtres aux couleurs rouges (photo avec l’aimable autorisation de la ville de Towada).

Les monts Hakkôda

Les monts Hakkôda forment une chaîne d’une dizaine volcans s’élevant au sud de la ville d’Aomori, et le paysage observé du haut de ces montagnes à l’aide du téléphérique est fascinant. La vue panoramique se prolonge jusqu’à Hokkaidô et nous permet d’admirer la plaine de Tsugaru ou la baie de Mutsu, sans oublier le principal en cette saison : les feuillages des forêts, débordants de vitalité.

Profitons-en également pour effectuer une balade à partir de la station de téléphérique culminant à 1 314 mètres, « Sanchô kôen », jusqu’aux marécages naturels de Kenashitai, tout en observant les montagnes aux couleurs de l’automne.

Période conseillée : tout le mois d’octobre

Une vue panoramique à ne pas manquer au-dessus des monts Hakkôda (photo avec l’aimable autorisation de Hakkôda Ropeway).

Une promenade conseillée jusqu’aux marécages de Kenashitai, en hauteur, à partir de la station de téléphérique « Sanchô kôen ».

  • [25.10.2018]
Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • Une forteresse japonaise dans les nuages : les ruines du château de TakedaCet incroyable paysage est digne d’un conte de fées médiéval : lors des frais matins d’automne, les ruines du château de Takeda, dans la préfecture de Hyôgo, se transforment en une « forteresse flottante », qui semble naviguer sur une rivière de nuages dans l’étroite vallée que surplombe le donjon…
  • Périple en noir et blanc à Hakodate avec un LeicaIl était une fois un photographe-essayiste qui adorait sa ville de Hakodate, sur l’île de Hokkaidô au nord du Japon. Accompagné de son Leica préféré, il accumulait les prises de vues du célèbre port, comme pour fixer ses différents visages et ses différentes expressions…
  • Comment apprivoiser les ruelles sombres du Golden-gai de TokyoLe Golden-gai de Shinjuku est un quartier fascinant de Tokyo, mais bien souvent, les touristes n’osent pas s’aventurer à l’intérieur de ses innombrables petits bars. Pour pouvoir profiter pleinement de ce lieu unique en son genre, il suffit pourtant de suivre quelques conseils que nous abordons dans cet article.
  • Le quartier Golden-gai à Shinjuku : un haut lieu de la prostitution devenu le paradis des buveursLa partie ouest de l’arrondissement de Shinjuku à Tokyo abrite un petit quartier unique en son genre appelé Shinjuku Golden-gai. Ce lieu aujourd’hui rempli de bars minuscules a d’abord été voué à des activités de marché noir et de prostitution avant de devenir le rendez-vous de prédilection d’intellectuels amateurs de discussions bien arrosées se prolongeant jusqu’à l’aube. À l’heure actuelle, il est en train de s’ouvrir à tous les types de clientèle depuis que ses établissements sont peu à peu repris par des jeunes.
  • Le temple Tôfukuji de Kyoto, un site incontournable pour l’automneVoici un fabuleux endroit à Kyoto que nous vous présentons pour admirer les feuillages dorés de l’automne : le temple bouddhique Tôfukuji et ses 2 000 arbres. Pour le grand bonheur des visiteurs, Kyoto est l’endroit où les feuilles garderont leurs couleurs vives le plus longtemps.

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone