Dossier spécial Bienvenue dans les sources thermales nippones !
À travers les meilleures sources thermales du Japon [13] : Katayamazu, à Ishikawa
[03.03.2019]

Katayamazu Onsen, dans la ville de Kaga, sur la côte de la mer du Japon, est le plus jeune des trois villages de sources thermales de la préfecture d’Ishikawa. L’endroit à ne pas manquer : un établissement de sources collectives conçu par un architecte de renom.

Le charme d’autrefois rencontre le design d’aujourd’hui

Les sources de Katayamazu sont situées sur la rive sud-ouest du lac Shibayama.

On dit que l’histoire de Katayamazu aurait commencé en 1653 à Daishôji, un petit domaine féodal situé là où se trouve désormais la ville de Kaga. Le seigneur (daimyô) de Daishôji, Maeda Toshiaki, était en train de dresser son faucon près du lac Shibayama lorsqu’il vit des oiseaux se rassembler à la surface de l’eau. C’est alors que des sources chaudes y furent découvertes tout au fond !

Mais ce n’est que deux siècles plus tard, à l’ère Meiji, qu’un grand projet de remblaiement permit un accès aux sources ainsi que leur développement. Un village thermal se construisit aux alentours pour accueillir les visiteurs, et Katayamazu devint depuis lors une destination touristique populaire.

Engawa, le bain de pied du parc de Sunahase au cœur du village.

En 2012, une nouvelle zone de sources chaudes collectives, ou sôyu, a été établie près du lac Shibayama, avec une splendide vue sur les monts Haku. Conçu par l’architecte de renommée mondiale Taniguchi Yoshio, l’établissement de sôyu dispose d’une façade en verre frappante de modernité, ainsi que de deux zones de bains principales : Kata-no-yu, les « eaux du lac » et Mori-no-yu, les « eaux de la forêt ». Kata-no-yu a été conçu de façon à ce que le bord du bain se confonde avec la surface du lac Shibayama situé au-dessous, créant ainsi l’illusion d’une « piscine infinie ». La vue spectaculaire ajoutée à ce profond sentiment de connexion à la nature fait de cet établissement une destination de charme indéniable.

Le bain thermal intérieur Kata-no-yu offre une superbe vue du lac Shibayama.

Le Hanayakata, littéralement le « Manoir des Fleurs », au centre du village, est l’endroit où les geishas de la région répétaient autrefois leurs danses et jouaient du shamisen (instrument de musique traditionnel à cordes). Les grilles rouges au-devant de l’immeuble font ressortir l’atmosphère caractéristique des villages de sources chaudes de l’époque, et les lanternes sur lesquelles sont inscrits les noms des geishas évoquent également les traditions festives du passé.

Au sein de Hanayakata se situe la maison de thé Fukusa, où les visiteurs peuvent déguster de petites douceurs avec leur thé. Vous pouvez également vous initier à fabriquer du onsen-dôfu, du tofu utilisant directement l’eau des sources.

Katayamazu Onsen

Accès : depuis la gare Kaga Onsen de la JR Hokuriku Main Line, prendre le bus touristique qui circule sur la route de l’aéroport de Komatsu jusqu’à l’arrêt de bus Katayamazu Onsen (environ 10 minutes de trajet).

(Photos avec l’aimable autorisation de Kanazawa Cable Television. Photo de titre : la station thermale collective construite dans un style moderne à Katayamazu)

  • [03.03.2019]
Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [16] : Sukayu, à AomoriNous voici au nord du Japon. Depuis le centre de la ville d'Aomori jusqu’au pied des monts Hakkôda, il faut environ 1 heure pour arriver à la station thermale de Sukayu, entourée d'une magnifique forêt. Symbole du lieu : une auberge traditionnelle qui renferme un grand bain mixte. Conseil du moment : l'ouverture du couloir de neige de Hakkôda pour les piétons, les 30 et 31 mars.
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [15] : Yamashiro, à IshikawaLa ville de Kaga, dans la préfecture d’Ishikawa, sur la côte de la Mer du Japon, comprend trois zones de sources chaudes : Yamanaka, Katayamazu, et la plus importante d’entre elles, Yamashiro, dont les sources thermales sont riches d’une histoire de plus de 1 300 ans.
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [14] : Ginzan, à YamagataDes auberges en bois imprégnées d’histoire s’alignent le long des paisibles rues de Ginzan, dans la préfecture de Yamagata, au nord-est du Japon. Elles évoquent un temps révolu et invitent les visiteurs à se détendre dans les célèbres eaux thermales du village. À ne pas manquer non plus : un établissement de bain conçu par un célébrissime architecte et une boutique centenaire de tofu.
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [12] : Nozawa, à NaganoLe pittoresque village de montagne de Nozawa, dans la préfecture de Nagano, comprend de nombreux bains publics en extérieur et en intérieur. Les sources thermales font partie intégrante de la vie des habitants du village, dont l'une d'entre elles est même enregistrée dans le guide Michelin.
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [11] : Kusatsu, à GunmaKusatsu, dans la préfecture de Gunma, fait partie des « Trois merveilleuses sources du Japon ». La région comprend de nombreuses auberges de toutes sortes ainsi que des bains mixtes, ce qui en fait une excellente destination pour découvrir et expérimenter le meilleur de la culture des sources thermales du Japon, et seulement à 4 heures de Tokyo en bus direct.

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone