Athlétisme : un Japonais sous les 10 secondes au 100 m

Tamesue Dai [Profil]

[17.07.2015] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL |

L’étoile montante du sprint japonais, Kiryû Yoshihide, a brisé le mur des 10 secondes en parcourant les 100 mètres en 9 s 87, avec un vent de dos trop fort pour homologuer le temps, malheureusement. L’attente se fait fébrile de voir enfin le record du Japon s’établir officiellement sous les 10 secondes. Tamesue Dai, ancien médaillé de bronze sur 400 m haies aux Championnats du monde commente les capacités de Kiryû.

Une puissance en accélération jamais vue chez les Japonais

Kiryû Yoshihide a maintenant fait la preuve de son potentiel exceptionnel dans le sprint masculin. Lors du concours international d’athlétisme amateur Oda Mikio Memorial, dans l’épreuve du 100 m plat en 2013, il a conquis la victoire en 10 s 01, soit la seconde performance japonaise de tous les temps. Il avait alors seulement 17 ans. Depuis son entrée à l’Université Tôyô en mars 2015, il a gagné un tournoi au Texas devant l’Américain Ryan Bailey, 5e en finale des Jeux olympiques de Londres en parcourant la distance en 9 s 87, même si la performance ne fut pas homologuée, pour cause de vent arrière.

Il suffit de visionner sa course pour s’apercevoir que l’accélération fournie à 30 mètres du départ n’a plus rien à voir avec les performances des sprinters japonais avant lui. Il a un niveau équivalent à celui des athlètes jamaïcains et états-uniens. Et il n’a que 19 ans ! En 2020 pour les Jeux olympiques de Tokyo, et au-delà, il est permis de croire qu’il fera jeu égal avec les meilleurs athlètes du monde.

Kiryû Yoshihide : ses performances sur 100 mètres

Record personnel 10”01 2013 Concours international d’Athlétisme amateur Mikio Oda Memorial
(17 ans)
  10”05 2014 Championnats universitaires du Kantô
  10”22 2014 Championnat du Japon
Record non homologué 9”87 2015 Victoire aux Texas Relays (19 ans)
 (Références)
Record du Japon 10”00 1998 Itô Kôji
Record d’Asie 9”91 2015 Femi Seun Ogunode (Qatar)
Record du monde 9”58 2009 Usain Bolt (Jamaïque)

Une vitesse qui naît dans son thorax

À la différence des athlètes d’origine africaine, le type de course en vigueur chez les sprinters japonais est une course qui ne leur fait pas lever les pieds très haut. Cette typologie est justifiée par la spécificité de l’angle pelvien et la répartition des masses musculaires, mais elle entraîne pour conséquence un balancement du haut du corps. Kiryû, pour sa part, est très efficace dans le balancement des bras, utilisant le haut de son corps de façon très habile pour augmenter sa vitesse.

Son thorax est très massif, avec une musculature du tronc impressionnante. En outre, il a un muscle ilio-psoas, qui a pour fonction de tenir et projeter les jambes en avant, très développé. C’est là que réside le secret de la vitesse de Kiryû en sprint.

D’un point de vue technique, sa course n’est pas encore parfaitement épanouie. Des points sont encore à améliorer : les mains balottent sur le côté, le balancement du corps sur la fin. On ne peut pas dire que son potentiel physique soit exploité à 100%. En principe, il lui faudrait encore préciser son entraînement avant de pouvoir prétendre à descendre en dessous du 10 s 10, or, Kiryû, lui, est déjà tout près des 10 s 00 avec une technique de 10 s 20 ! Il court sur ses capacités naturelles, presque pas dégrossi, ce qui est une garantie qu’il peut encore s’améliorer.

  • [17.07.2015]

Né en 1978 dans la préfecture d’Hiroshima. Diplômé de l’Université Hôsei. Formé comme sprinter au collège et au lycée, il se consacre au 400 m. haies à l’université. Médaille de bronze aux championnats du monde d’athlétisme en 2005 et premier médaillé japonais dans les disciplines sur piste. Son record du Japon en 47 secondes 89 tient toujours. Il a pris sa retraite en 2012. Actuellement commentateur sportif, il travaille également dans un large éventail d’activités sociales et éducatives. Directeur délégué de l’Athlete Society qui soutient les athlètes dans leur reconversion, et ambassadeur de bonne volonté auprès du Comité olympique du Bhoutan.

Articles liés
Articles récents

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone