Série Le b.a.-ba du Japon
Les « kyaraben », des bentô mignons à croquer
[02.08.2015] Autres langues : ENGLISH | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Ces bentô aux couleurs des personnages préférés des enfants, comme Doraemon, Hello Kitty ou Pikachu, sont à la toute dernière mode au Japon.

Un genre de bentô à part entière

Le mot kyaraben, version raccourcie du terme kyarakutaa (pour character en anglais) bentô, désigne des boîtes repas où le riz et les autres ingrédients de la composition servent à recréer les personnages d’anime et de jeux vidéo favoris des enfants. Le bentô est un type de repas populaire au Japon, présenté dans une boîte munie d’un couvercle et généralement composé d’aliments pouvent se déguster froids dans n’importe quel endroit. Certains les préparent eux-mêmes à la maison, d’autres les achètent. Comme on peut le constater dans beaucoup de téléfilms et anime, le bentô est, par tradition, le déjeuner que prépare la mère japonaise à l’intention de son mari et de ses enfants.

▼A lire aussi
Des bentô à préparer vous-même Des bentô à montrer

Le thème des kyaraben ne se limite pas aux personnages célèbres mais peut également inclure des animaux ou des paysages des quatre saisons, ou encore provenir de diverses sources d’inspiration, comme par exemple l’un des évènements marquants de l’année. Le soin minutieux nécessaire à la confection d’un bentô, pour le faire ressembler aux images des livres pour enfants, rappelle la précision apportée à la réalisation des jardins miniatures ou des bonsaï. Il est devenu l’expression moderne de la culture traditionnelle japonaise.

Saucisses en forme de poulpe.

À l’origine, l’objectif de ces bentôs reprenant les formes des personnages de dessins animés était de rendre plus appétissants les aliments qui ne font pas toujours l’unanimité chez les enfants, et d’égayer ce moment spécial qu’est le déjeuner. La saucisse coupée à son extrémité puis découpée en forme de poulpe est un des exemples de composant les plus récurrents.

Le degré de difficulté a évolué peu à peu et l’engouement pour les kyaraben a véritablement démarré aux environs de 2007. Les nombreuses émissions télévisées et revues culinaires reprenant le thème ont propulsé les ventes des produits élaborés pour faciliter la confection de ces bentôs. D’autre part, un concours de kyaraben a été organisé en 2014 sous l’égide du gouvernement japonais afin de promouvoir la cuisine japonaise, ou washoku. Aujourd’hui, le kyaraben est devenu un genre de bentô à part entière, dépassant largement le stade de l’engouement passager.

How to make Easy & Kawaii Animal Character Bento !

 (En anglais avec sous-titres en japonais)

Les mères japonaises à l’origine de leur popularité

La prolifération des Smartphones et des portables équipés d’un appareil photo a joué un rôle essentiel dans la mode des kyaraben au Japon. En effet, ce ne sont pas les chefs cuisiniers professionnels qui en sont à l’origine, mais bien les mères japonaises aimant faire la cuisine qui ont commencé à présenter leurs chefs d’œuvres sur leurs blogs et sur les réseaux sociaux. C’est ainsi que les kyaraben ont attiré l’attention d’un nombreux public, et en très peu de temps les recettes les plus populaires des blogs sont parues sous forme de livres de cuisine. On peut trouver aujourd’hui plus d’une centaine d’ouvrages sur ce thème. 

Bentô sur le thème d’Halloween.

  • [02.08.2015]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone