Série Le b.a.-ba du Japon
Les figurines japonaises, plus qu’un simple loisir
[14.08.2016] Autres langues : ENGLISH | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Collectionner des figurines d’anime, de manga et d’autres genres est un passe-temps populaire au Japon. Cela permet de créer chez soi un monde miniature peuplé de ses personnages préférés. Les figurines ne sont pas limitées à la culture pop. On peut trouver une grande variété de miniatures allant des structures architecturales aux aliments en passant par des modèles de trains, d’avions et d’autres moyens de transport. Pour de nombreuses personnes, ces pièces à collectionner permettent de créer son propre monde et de s’y évader.

De véritables copies conformes

Il existe un large éventail de figurines et de maquettes : manga, anime et jeux vidéo ; mais ils ne se limitent pas à la culture pop. Ces répliques miniatures sont le parfait équilibre entre réalisme et imagination. Selon Miyawaki Shûichi, président du fabricant figurines Kaiyôdô, l’équilibre parfait entre le monde du manga et celui du réel se situe autour de ce qu’il appelle « 2,8 dimensions ».

Autrefois, des figurines étaient cachées dans les sucreries, comme les caramels. Appelés shokugan, on achetait ces bonbons aussi bien pour le plaisir de les savourer que celui de découvrir une figurine à l’intérieur. Plus tard, les fabricants de boissons gazeuses ont commencé à utiliser des petites pièces à collectionner pour promouvoir leurs produits. Le producteur de confiseries Furuta a fait de même avec son célèbre choco egg (oeuf en chocolat), dans lequel il y a une petite figurine. Selon les données de l’institut de recherche Yano, la production de figurines a progressé jusqu’à devenir une industrie de 30 milliards de yens en 2013, en incluant tous les types de créations miniatures.

Les fabricants de figurines se spécialisent généralement dans un domaine précis. On peut trouver parmi les genres les plus populaires : scènes de films à succès, personnages de manga et d’anime, célébrités, structures architecturales, moyens de transport ou nourriture. Mais la variété des figurines existant au Japon et à l’étranger va bien au-delà de ces quelques genres. On peut trouver de minuscules figurines de quelques centimètres qui tiennent dans le creux de la main, des plus grandes pour décorer un bureau et des versions spéciales aux dimensions géantes.

Les fabricants de figurines tels que Good Smile Company, Kotobukiya et Volks proposent des modèles finis ainsi que des modèles à assembler soi-même.

Un robot géant de la série anime Gundam Mobile Suit à l’extérieur de Joypolis à Odaiba, Tokyo.

Faire du shopping de figurines

L’entrée de Nakano Broadway.

Les fugurines peuvent être facilement achetées en ligne sur les sites des fabricants et d’autres fournisseurs. Cependant, de nombreux fans préfèrent aller visiter un magasin afin de voir les modèles de près avant de les acheter. Dans certains magasins, les figurines peuvent être protégées dans une boîte en verre alors que les collectionneurs préfèrent les avoir en main pour apprécier pleinement le degré de détail.

Un endroit populaire pour les aficionados est Nakano Broadway, un centre commercial de quatre étages situé à la sortie nord de la gare Nakano à l’ouest de Tokyo. Il abrite une grande variété de boutiques proposant des produits dérivés de manga et d’anime. Il y a aussi le Bar Zingaro, un café pop art produit par le célèbre artiste Murakami Takashi.

Une boutique à l’intérieur de Nakano Broadway ; des figurines exposées dans un magasin.

Un autre endroit pour acheter des figurines est le quartier d’Akihabara à Tokyo. On peut y trouver des boutiques spécialisées comme Volks Akihabara Hobby Paradise, Kaiyôdô Hobby Lobby Tokyo et Kotobukiya Akihabara.

Une figurine de Cosmania 2013 aux Philippines. (Photo : Carlos Emmanuel)

Accro aux gacha

Des distributeurs automatiques de gacha.

Des capsules gacha.

Les distributeurs automatiques sont un autre moyen de se procurer des figurines. Pour 100 à 200 yens, ces machines, appelées gacha (du bruit produit lorsqu’on tourne la manivelle), distribuent des capsules contenant des petites figurines ou des modèles réduits. Comme les capsules tombent totalement au hasard, compléter une collection de figurines peut nécessiter beaucoup de tentatives. Afin d’éviter de se ruiner, les collectionneurs s’échangent les modèles qu’ils ne veulent pas ou recherchent les spécimens rares sur Internet.

Selon Miyawaki Shûichi, les figurines « racontent une histoire ». Bien que collectionner les figurines ne soit pas une activité pour tout le monde, celles et ceux qui aiment imaginer des histoires trouveront en elles un moyen idéal de faire vivre à leurs personnages préférés de nouvelles aventures.

(Photo de titre : Carlos Emmanuel / photo de gacha capsule : Kumiko)

  • [14.08.2016]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone