Série Le b.a.-ba du Japon
Le système scolaire japonais
[03.04.2016] Autres langues : ENGLISH | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

L’enseignement obligatoire dure neuf ans au Japon, de six à quinze ans. La plupart des jeunes Japonais continuent leur éducation au lycée. Il existe ensuite diverses options d’enseignement supérieur.

Neuf ans d’enseignement obligatoire

Au Japon, l’enseignement est obligatoire de six ans à quinze ans approximativement. L’année scolaire commençant en avril au Japon, presque tous les enfants qui ont six ans avant le 1er avril entrent à l’école primaire. Après avoir terminé six années d’éducation élémentaire, ils vont au collège pendant trois ans.

Il n’y a pas d’examen d’entrée ou de frais de scolarité pour les écoles primaires et les collèges publics. Les manuels scolaires sont également distribués gratuitement. Les principales dépenses pour les parents sont les uniformes (pour les collégiens), les fournitures scolaires, les déjeuners et les voyages scolaires. Cependant, beaucoup d’écoles primaires et de collèges privés offrent une plus grande chance d’entrer dans les meilleurs lycées du pays, et attirent de nombreux candidats en dépit parfois de frais de scolarité très élevés.

▼A lire aussi
Les cantines scolaires japonaises
Les repas scolaires au Japon sont non seulement nourrissants mais aussi enseignent aux étudiants des habitudes alimentaires saines qu’ils garderont toute leur vie.

 

Le taux de participation scolaire pour les années d’enseignement obligatoire au Japon est l’un des plus élevés dans le monde avec à 99,8 %. Avant d’aller à l’école primaire, de nombreux enfants vont également à la maternelle dès l’âge de trois ans, mais ceci est optionnel et n’est pas gratuit.

Les enfants étrangers qui vivent au Japon ne sont pas légalement tenus d’aller à l’école, mais ils peuvent, tout comme les enfants japonais, bénéficier de l’enseignement et de manuels scolaires gratuits de la primaire au collège.

Le lycée et l’enseignement supérieur

Après avoir terminé l’enseignement obligatoire, les élèves ont un certain nombre de choix. Il existe de nombreux types d’écoles pour les adolescents de quinze à dix-huit ans : les lycées d’enseignement général et les lycées agricoles, industriels ou commerciaux. Il est également possible d’étudier pour obtenir un diplôme de lycée tout en ayant un emploi, grâce aux cours de nuit ou aux cours par correspondance. Il y a aussi les lycées professionnels, qui combinent enseignement général et formation technique spécialisée. Au Japon, 98,1 % des diplômés du collège poursuivent leurs études dans une de ces filières.

De nouveaux types d’écoles ont apparu récemment, tels que les établissements combinant collège et lycée. Ces écoles attirent de nombreux élèves grâce à leur programme organisé sur six ans et une préparation minutieuse pour les examens d’entrée à l’université. Une autre nouvelle tendance – un signe de l’évolution du temps et d’un nombre croissant de parents affectés à l’étranger – est la multiplication d’écoles dispensant des cours pour les enfants qui ont effectué une partie de leur éducation à l’étranger. L’International Christian University High School, où les enfants qui ont vécu à l’étranger constituent 70 % du corps étudiant, en est un exemple.

Au niveau de l’enseignement supérieur, il existe des universités offrant des cursus de quatre ou deux ans et les écoles professionnelles avec des programmes de deux ans ou plus. Après avoir été diplômé de l’université, il est également possible de faire deux ans de plus d’études spécialisées pour l’obtention d’une maîtrise ou trois ans ou plus pour un doctorat.

En 2015, 56,5 % des diplômés du lycée ont passé les examens d’entrée à l’université et continué leurs études. Pour beaucoup d’entreprises japonaises, le diplôme universitaire est une condition minimale lors du recrutement de nouveaux employés. Malgré cela, 97 % des diplômés du lycée qui ont immédiatement cherché du travail ont été en mesure de trouver un emploi.

Des formations spécialisées

Pour les lycéens qui envisagent une carrière particulière, les écoles professionnelles privées sont un choix populaire. Les écoles offrent un large éventail de filières : soins infirmiers, cuisine, agriculture, génie civil, construction, anime, linguistique, design, jeux vidéo, cinéma, théâtre, sport, etc. Certaines d’entre elles se sont même fait une réputation internationale, telles que Mode Gakuen, spécialisé dans la mode, HAL pour les anime et les jeux vidéo et Kuwasawa Design School.

Il n’est pas rare que l’on fréquente une école professionnelle pour gagner une qualification de spécialiste tout en étudiant à l’université ou en travaillant. Par ailleurs, afin d’augmenter les connaissances techniques de leurs employés, certaines entreprises leur payent les frais de scolarité.

Lien externe :
Voudriez-vous étudier au Japon? Consultez le Petit guide de l’étudiant au Japon, publié par Japan Student Services Organization (JASSO) en français et en beaucoup d’autres langues.

(Photo de titre : une école primaire à Kazo, dans la préfecture de Saitama. Jiji Press.)

▼A lire aussi
Retour sur le débat autour de l’éducation « yutori » L’école au Japon aujourd’hui Promouvoir le Baccalauréat international au Japon
  • [03.04.2016]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone