En voiture ! À la découverte du tout nouveau Shinkansen Hokuriku
[13.03.2015] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

La nouvelle ligne du Shinkansen Hokuriku

La ligne du Shinkansen Hokuriku qui relie Nagano à Kanazawa entre en service le 14 mars 2015. Il y a quelques semaines, des représentants de la presse ont été conviés à un voyage d’essai. Le 5 février, ils ont pris place à bord d’une rame des trains W7 de JR West (le réseau de chemin de fer japonais de l’Ouest) qui ont été spécialement conçus pour la nouvelle ligne. Et ils ont eu droit à un voyage aller-retour de Kanazawa, la capitale de la préfecture d’Ishikawa, à Nagano, chef-lieu de la préfecture éponyme.

Le train a quitté en douceur la gare de Kanazawa à 9 h 56 du matin. Il a ensuite commencé à accélérer rapidement. Quand il a traversé le premier tunnel, huit minutes après le départ, il roulait déjà à vive allure – 260 kilomètres à l’heure, sa vitesse maximum – sans que les passagers ressentent la moindre secousse ou une quelconque vibration.

Au second tunnel, le nouveau Shinkansen est entré dans la préfecture de Toyama. Il a ensuite fait un premier arrêt dans la ville de Toyama, où il est arrivé 25 minutes après son départ de Kanazawa.

Un parcours spectaculaire

D’après JR West, la nouvelle ligne du Shinkansen Hokuriku se compose d’environ 40 % de tunnels. Mais la partie du trajet située dans la préfecture de Toyama se déroule pour l’essentiel à l’air libre, au milieu de paysages particulièrement pittoresques. En hiver, les passagers des trains W7 peuvent ainsi admirer les sommets enneigés de la chaîne de Tateyama. Les meilleurs places pour voir les montagnes se trouvent à gauche dans le sens Tokyo-Kanazawa et à droite, quand le train roule vers la capitale japonaise.

La ligne du Shinkansen Hokuriku comporte de nombreux tunnels pendant la traversée des contreforts de la chaîne de Tateyama et de la fameuse passe rocheuse d’Oyashirazu qui se trouve non loin d’Itoigawa.

Au sortir de la gare de Kurobe-Unazuki Onsen, les tunnels se font à nouveau plus nombreux. La ligne se trouve en effet à proximité de la chaîne de Tateyama et de la fameuse passe rocheuse d’Oyashirazu, où la montagne tombe à pic dans la mer, après quoi elle longe la mer du Japon avant d’atteindre la gare d’Itoigawa, puis d’entrer dans la préfecture de Niigata.

Le train s’éloigne ensuite du littoral et il traverse encore une grande quantité de tunnels. Les choses changent à nouveau quand on arrive à proximité de la gare de Jôetsu-Myokô. Les voyageurs découvrent de magnifiques sommets, en particulier le mont Myôkô. Et s’ils ont la chance de faire le trajet pendant l’hiver, ils pourront contempler les paysages enneigés de Jôetsu, un des endroits du Japon où les chutes de neige sont les plus abondantes.

Le Shinkansen Hokuriku passe enfin par une autre série de tunnels dont le dernier – et le plus long – aboutit dans la préfecture de Nagano. À 11h 30, la rame arrive en gare de Nagano, 1 heure et 34 minutes après avoir quitté Kanazawa.

  • [13.03.2015]
Articles liés
Autres chroniques

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone