Dossier spécial Les États-Unis de Trump et le Japon
Quel impact les politiques de Trump ont-elles sur l’économie japonaise ?

Itoh Motoshige [Profil]

[10.04.2017] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 | Русский |

Depuis l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis, les conjectures sur sa politique économique ont provoqué une hausse conjointe du cours des actions, des taux d’intérêt et du dollar. Le spécialiste de l’économie Itoh Motoshige s’interroge ici sur l’impact que ces politiques peuvent exercer sur le Japon.

La dévaluation du yen consécutive à l’élection

Les cours des actions et les taux de changes ont enregistré de fortes variations au lendemain du 8 novembre 2016, jour de l’élection présidentielle aux États-Unis. La confusion régnant ce jour-là à l’annonce de la victoire de Donald Trump a provoqué une forte hausse des cours des actions et de la valeur du dollar par rapport au yen. Ces fluctuations reflétaient les attentes que suscitait la politique macroéconomique du gouvernement Trump.

Scoring the Trump Economic Plan (Évaluation du programme économique de Donald Trump), le livre blanc publié en septembre 2016 par Peter Navarro (aujourd’hui directeur du Conseil national du commerce) et Wilbur Ross (aujourd’hui secrétaire au commerce), donne un exposé explicite de ce programme. Celui-ci met l’accent sur la réforme de la politique énergétique en vue de promouvoir les exportations de gaz naturel, sur la déréglementation des marchés financiers, sur une réduction de grande ampleur des impôts sur les sociétés et sur un accroissement des dépenses d’infrastructure et de défense.

Bien entendu, ces politiques ont été conçues dans le feu de l’élection et il n’existe pas de certitude quant à la possibilité de les voir déboucher sur une application concrète ni quant aux mesures que le Congrès acceptera en termes de réductions des impôts ou d’augmentation des dépenses. Si toutefois elles sont mises en œuvre, il ne fait pas de doute qu’elles donneront un grand coup de fouet à l’économie des États-Unis, où l’objectif du plein emploi est déjà près d’être atteint. Cette perspective a déclenché dès l’élection de Donald Trump une envolée des taux d’intérêt américains, avec pour conséquence un renforcement du dollar, lequel s’est traduit du côté japonais par un affaiblissement du yen.

Le renforcement du dollar résulte des politiques de Donald Trump

Le train de mesures économiques va également avoir un impact sur la politique monétaire des États-Unis. Le 15 mars, la Réserve fédérale (Fed) a procédé à un relèvement des taux d’intérêt, mais cette initiative avait été inscrite à l’agenda avant l’entrée de Donald Trump à la Maison blanche. La hausse constituait en effet l’instrument clef pour mettre fin à la période des taux d’intérêt extrêmement bas et de l’assouplissement quantitatif consécutive à la crise financière de 2008.

Si la politique de Donald Trump accélère la hausse des prix et des salaires, les taux d’intérêts vont devoir suivre. Les projecteurs seront braqués sur la Fed pour surveiller la fréquence des hausses des taux sous le gouvernement Trump.

Quoi qu’il en soit, la hausse des taux d’intérêt est désormais une tendance inscrite dans l’économie américaine. Elle va certes contribuer à prévenir une surchauffe de l’économie, mais elle va aussi exacerber la force du dollar et la faiblesse du yen, avec les effets complexes que cela aura sur l’économie japonaise.

Le président Trump, poussé par le désir de mettre un frein à la hausse du dollar, fustige régulièrement les politiques monétaires du Japon, de la Chine et de l’Allemagne. Comme nous le verrons plus loin, cette conjoncture exerce une énorme pression sur la politique financière du Japon et la direction prise par le pays. Il se trouve toutefois que la raison principale de la hausse du dollar ne se trouve ni au Japon, ni en Chine, ni en Allemagne. Elle est à chercher dans les politiques macroéconomiques du gouvernement Trump lui-même.

  • [10.04.2017]

Professeur du département doctoral de sciences économiques à l’Université de Tokyo, Président de l'Institut national pour la promotion de la recherche (NIRA). Né en 1951. Diplômé de l'Université de Tokyo et Docteur en économie de l'Université de Rochester (États-Unis d’Amérique). Il a également enseigné à l'Université de Houston et à l’Université métropolitaine de Tokyo. Il devient professeur assistant à l'Université de Tokyo en 1993. Il occupe son poste actuel depuis 1996. Il a été nommé président de NIRA en 2006. Parmi ses travaux publiés Sangyô Seisaku no keizai bunseki (Analyse économique de la politique industrielle) et Keizai kiki wa sekai ni nani wo motarashita ka (Ce que la crise économique a apporté au monde).

Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • Trump se heurte au mur de l’Asie de l’EstÀ l’occasion du premier sommet nippo-américain, le président Trump s’est tourné vers la poursuite de la politique diplomatique et sécuritaire envers l’Asie de l’Est engagée par ses prédécesseurs. Il a renoncé ainsi pour l’heure à mettre en jeu la sécurité de cette zone au profit de sa politique commerciale, pour faire part de son engagement à protéger les îles Senkaku en cas d’action militaire chinoise. Mais il a d’autre part fait savoir à la Chine qu’il reconnaissait le concept de « Chine unique ». Que signifie ce double langage du nouveau président des États-Unis ? Le journaliste Teshima Ryûichi, spécialiste des affaires diplomatiques, s’est plongé au cœur de cette réunion et nous livre son point de vue.
  • L’avenir des relations sino-américaines sous l’administration Trump : quelle stratégie pour le Japon ?Nous allons faire le point sur les relations entre les États-Unis et la Chine sous la présidence d’Obama, puis sur la politique que compte désormais mener le Japon envers l’Empire du milieu, après l’arrivée au pouvoir du nouveau gouvernement Trump avec son slogan « L’Amérique d’abord ».
  • Que va devenir le système de commerce à l’ère Trump ?Comme le système commercial mondial va-t-il changer avec l’entrée en fonction du président Trump ? Maintenant qu’il paraît certain que l’accord de Partenariat trans-pacifique (TPP) paraît destiné à ne pas prendre effet, que peut faire le Japon ? Un spécialiste des accords de coopération économique dans la zone Asie-Pacifique nous livre son avis.
  • Le rôle accru du Japon dans les relations nippo-américainesDepuis quelques mois, le Japon est confronté à une série de changements survenus sur la scène internationale notamment l’accroissement de la présence militaire chinoise, le Brexit et l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis. Le 19 décembre 2016, l’amiral américain à la retraite Dennis C. Blair s’est exprimé à ce sujet dans un entretien qu’il a bien voulu nous accorder. D’après lui, les relations entre Tokyo et Washington vont continuer à servir de rempart protecteur en Asie et le Japon est appelé à jouer un rôle de plus en plus important dans les secteurs de la défense, de la diplomatie et de l’économie mondiales.
  • L’ordre mondial à l’ère Trump : une référence à 1917Quel impact la naissance du gouvernement Trump aux États-Unis et la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne auront-elles sur l’ordre mondial ? Les bouleversements vécus il y a cent ans permettent de dégager quelques axes de réflexion.

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone