Mort de Kuriki Nobukazu sur l’Everest
[22.05.2018] Autres langues : ESPAÑOL | Русский |

Il postait encore une vidéo sur son compte quelques heures avant le drame. Connu dans le monde entier, l’alpiniste japonais Kuriki Nobukazu est décédé au Népal durant sa huitième tentative de conquérir l’Everest, la plus haute montagne du monde (8 848 mètres).

Selon son agence basée à Tokyo, le 20 mai, le jeune aventurier de 35 ans avait déjà gravi 7 400 mètres lorsqu’il a pris contact par radio avec son équipe de tournage resté au camp, leur inidiquant qu’il redescendait parce qu’il se sentait mal. Sans nouvelles depuis, un guide sherpa parti à sa recherche a découvert son corps le lendemain matin.

L’ambassade du Japon au Népal a relayé cette information auprès du secrétaire général du Cabinet, Suga Yoshihide, qui a officialisé son décès lors d’une conférence de presse.

L’alpiniste avait débuté ses exploits en 2004, avec l’ascension en solitaire du mont McKinley (6 194 mètres) en Alaska. Il conquit alors les six plus hautes montagnes de six continents. Son dernier défi restait le sommet de l’Everest, où il ne désespérait jamais de réussir, même après avoir perdu neuf doigts lors d’une énième tentative en octobre 2012.

Il s’est fait davantage connaître grâce à son utilisation habile des réseaux sociaux, où il tenait en haleine une très grande communauté de fans en partageant en direct ses expéditions via des photos ou des vidéos (Son compte Facebook).

(Nippon.com l’avait interviewé en 2012, où il nous parlait de ne jamais abandonner ses rêves. Voir son interview.)

[Copyright The Jiji Press, Ltd.]

  • [22.05.2018]
Articles liés
Autres chroniques

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone