Des pluies meurtrières à l’ouest du Japon : au moins 148 morts
[10.07.2018] Autres langues : ESPAÑOL |

Le bilan des pluies torrentielles qui se sont abattues sur l’ouest du Japon s’alourdit de jour en jour. Aux dernières nouvelles (10 juillet à 15h30), il fait état d’au moins 148 victimes et 59 encore portées disparues. Les opérations de secours menées la police, les pompiers et les Forces d’auto-défense (FAD) se poursuivent pour retrouver d’éventuels survivants.

Ville de Kurashiki, préfecture d’Okayama (9 juillet au matin)

Parmi les préfectures les plus touchées par les pluies, citons celle de Hiroshima, d’Ehime et d’Okayama. Mais d’autres régions comme celle de Kyoto ou de Kita-Kyûshû n’ont pas été épargnées non plus.

Selon l’Agence de gestion des incendies et désastres, des ordres d’évacuation ont été envoyés à environ 1,8 million de personnes, soit 820 000 foyers recouvrant 14 des 47 préfectures du pays, et le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales a signalé environ 270 000 habitations privées d’eau.

Un centre de refuge de la ville de Kurashiki, préfecture d’Okayama (9 juillet au matin)

Ces intempéries ont atteint un triste record depuis que le Japon est entré dans son ère actuelle en 1989 (l’ère Heisei). Selon les données gouvernementales, les dernières pluies ayant fait des dégâts d’une telle ampleur remontent au mois d’août et septembre 2011 dans la péninsule d’Izu, puis à un typhon en octobre 2004 (voir notre article sur les typhons).

Ville de Kurashiki, préfecture d’Okayama (9 juillet au matin)

[Copyright The Jiji Press, Ltd.]

  • [10.07.2018]
Articles liés
Autres chroniques

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone