Série Japan Data
Osaka et Tokyo font partie des dix villes les plus agréables à vivre au monde
[20.10.2018] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Osaka et Tokyo sont dans la liste des dix villes les plus agréables à vivre dans le monde, d’après le classement mondial annuel publié en août 2018 dans l’hebdomadaire britannique The Economist.

Comme tous les ans, l’Economist Intelligence Unit (EIU), groupe de recherche indépendant de l’hebdomadaire britannique The Economist, a publié son classement des dix premières villes mondiales où la qualité de vie est la meilleure. Deux villes japonaises en font partie : Osaka arrive en troisième place et Tokyo en septième. Vienne, la capitale autrichienne, est la vedette du classement et c’est la première fois qu’une ville européenne vient en première place depuis le début de l’enquête en 2004. Melbourne, qui est restée en tête pendant sept années consécutives jusqu’à l’année dernière, a chuté en seconde place avec une note de 98,4 points.

Chaque année, le classement EIU évalue globalement 140 villes du monde sur la base de cinq critères, la stabilité politique et économique, les soins de santé, les infrastructures de transport, l’éducation, la culture et l’environnement. La note maximum pouvant être adjugée est de 100 points.

Vienne, la ville en première position, a obtenu un score quasiment parfait de 99,1 points, suivie par Melbourne avec 98,4 et Osaka 97,7 points. Tokyo et Toronto sont ex-aequo à la septième place avec 97,2 points chacune.

Les dix villes les plus agréables à vivre au monde en 2018

Rang Ville Pays Points
1 Vienne Autriche 99,1
2 Melbourne Australie 98,4
3 Osaka Japon 97,7
4 Calgary Canada 97,5
5 Sydney Australie 97,4
6 Vancouver Canada 97,3
7= Tokyo Japon 97,2
7= Toronto Canada 97,2
9 Copenhague Danemark 96,8
10 Adélaïde Australie 96.6

Elaboré par Nippon.com sur la base des données de l’EIU.

L’Australie et le Canada comptent chacun trois villes parmi les dix premières places alors que le Japon et l’Europe en ont deux chacun. Pour l’Autriche et le Japon en particulier, l’EIU a cité le faible nombre de meurtres comme une des raisons de leurs bonnes notes (voir notre article sur le sujet).

L’EIU fait également remarquer que de nombreuses villes moyennes des pays riches venaient en tête de liste. Les problèmes d’infrastructures, un taux de criminalité élevé et la congestion sont cités parmi les raisons pour lesquelles les centres d’affaires internationaux comme Paris (19e place). Londres (48e) et New York (57e) n’ont pas obtenu de notes plus élevées.

(Article écrit à l’origine en japonais. Photo de titre : la ville d’Osaka. Jiji Press)

  • [20.10.2018]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone