Chronologie du Japon

L’essentiel du mois d’octobre 2015

Remaniement du gouvernement Abe, deux chercheurs japonais remportent le prix Nobel de physique et de physiologie ou médecine, scandale dans le monde de la construction (falsification de données de piliers de fondation) : retour sur les événements marquants du mois d’octobre 2015.

Jeudi 1er

Lancement de l’Agence du sport, bureau externe du ministère de l’Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie, qui a pour but de rassembler l’effort de promotion du sport en vue des Jeux olympiques de 2020 à Tokyo et d’améliorer les performances athlétiques japonaises. Suzuki Daichi, nageur médaillé d’or sur 100 mètres dos aux Jeux olympiques de 1988 à Séoul, est nommé à la tête de l’Agence.

Article lié :

La bonne performance du Japon aux JO de Londres doit porter ses fruits

Le magazine anglais Times Higher Education dévoile son classement des meilleures universités du monde. L’Université de Tokyo, 23e précédemment, chute à la 43e place. Elle cède aussi son titre de meilleure université asiatique pour occuper désormais la 3e place. La seule autre université japonaise dans le top 200 est l’Université de Kyoto à la 88e place (59e en 2014).

Articles liés :

La mondialisation et les réformes des universités japonaises
Réforme universitaire : le mirage de la compétitivité internationale

Dimanche 4

Le B-1 Grand Prix, mettant en compétition les spécialités culinaires locales du Japon, se tient à Towada dans la préfecture d’Aomori. L’équipe de Katsuura de la préfecture de Chiba remporte la première place avec son tantanmen, un ramen épicé dont la soupe est faite à base de sauce soja et d’huile pimentée. Ce bol de nouilles est devenu incontournable de cette préfecture au sein de la communauté des pêcheurs et des ama (plongeuses en apnée) pour réchauffer leurs corps transis après une journée de travail en mer. Près de 334 000 personnes étaient présentes pendant les deux jours de l’événement.

Article lié :

« Gourmet de série B » : des plats abordables et délicieux

Lundi 5

Entrée en vigueur de la législation « My Number ». Cette série de lois permettra d’attribuer à chaque résident japonais un identifiant à 12 chiffres réunissant les informations personnelles sur les impôts et la sécurité sociale, ce afin de rendre plus efficace l’administration de ces données.

Les ministres du Japon, des États-Unis et de 10 autres pays parviennent à un accord sur les règles de commerce et d’investissement concernant l’accord de Partenariat transpacifique (TPP). La ratification de l’accord dans chaque pays permettra de créer la plus grande zone de libre-échange du monde, englobant près de 40 % de l’économie mondiale.

Ômura Satoshi, professeur émérite à l’Université Kitasato, est lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine avec deux autres chercheurs. Ils ont été récompensés pour leur découverte du microorganisme à la base de l’ivermectine, un médicament qui traite des maladies parasitaires répandues dans les zones tropicales comme la cécité des rivières. C’est la troisième fois qu’un Japonais remporte le prix Nobel de physiologie ou médecine, après le professeur Tonegawa Susumu de l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT) en 1987 et le professeur Yamanaka Shinya de l’Université de Kyoto en 2012.

Article lié :

L’avenir de la recherche scientifique japonaise

Mardi 6

Le prix Nobel de physique est décerné à Kajita Takaaki, directeur de l’Institut pour la recherche sur les rayons cosmiques, et le Canadien Arthur McDonald. Ils ont démontré que le neutrino, une particule élémentaire difficile à détecter, a une masse. Cette découverte est fondée sur les observations de Kajita Takaaki effectuées dans l’observatoire de neutrinos Super-Kamiokande dans la préfecture de Gifu. C’est le 11e Japonais à recevoir le prix Nobel de physique, succédant à Akasaki Isamu, Amano Hiroshi et Nakamura Shuji, lauréats en 2014.

Article lié :

Les lauréats japonais du prix Nobel (2014)

Mercredi 7

Robohon, un robot-téléphone de la compagnie Sharp, présenté lors du salon d’électronique CEATEC au Makuhari Messe dans la préfecture de Chiba. (Jiji Press)

Troisième remaniement ministériel du gouvernement Abe. Sur les 19 ministres du précédent gouvernement, neuf gardent leurs postes dont le vice-Premier ministre et ministre des Finances Asô Tarô et le Secrétaire général du Cabinet Suga Yoshihide. Ce remaniement voit également la création d’un nouveau poste : ministre de la promotion de l’engagement dynamique de tous les citoyens, qui est attribué à Katô Katsunobu. Trois femmes entrent aussi dans le gouvernement.

Article lié :

Pourquoi Abe Shinzô a-t-il remanié son gouvernement ? (2014)

Ouverture de CEATEC Japan (jusqu’au samedi 10), le plus grand salon de technologie de l’information et d’électroménager du Japon. Avec l’avènement de l’Internet des objets (Internet of Things), un grand nombre d’entreprises du secteur des services telles que Rakuten sont présentes à l’événement. De nombreuses entreprises d’électronique habituées du salon, comme Toshiba, choisissent par contre de ne pas participer cette année. Au toal, 531 entreprises étaient présentes, ce qui est le nombre le plus bas depuis la création du salon.

Vendredi 9 (samedi 10 heure japonaise)

L’UNESCO inscrit au registre Mémoire du Monde Retour au Port de Maizuru, une collection de textes et de dessins décrivant la vie des prisonniers de guerre japonais dans des camps de travail en Sibérie après la Seconde Guerre mondiale, ainsi que les archives du temple Tôji à Kyoto. L’inscription des documents relatifs au massacre de Nankin soumis par la Chine est critiquée par Secrétaire général du Cabinet Suga Yoshihide, pour qui « cette inscription a eu lieu alors que les opinions des gouvernements japonais et chinois divergent totalement sur ce sujet, ce qui pose un problème venant d’une organisation internationale qui devrait être impartiale. »

ONU : le Japon élu au Conseil de sécurité

Dimanche 11

Lors de la Coupe du monde de rugby au Royaume-Uni, Le Japon vient à bout des États-Unis 28 à 18, après avoir battu l’Afrique du Sud le 19 septembre et les Samoa le 3 octobre. Bien que l’équipe nippone n’ait pas pu se qualifier pour les phases finales, elle finit troisième de sa poule avec trois victoires et une défaite. Le Japon n’avait jamais fait mieux auparavant.

Mercredi 14

Toyota annonce son intention de ne quasiment plus vendre de véhicules à essence d’ici 2050 pour contribuer à la lutte contre réchauffement planétaire en réduisant les émissions de dioxyde de carbone. En promouvant l’utilisation de véhicules hybrides et à pile à combustible, l’entreprise vise à réduire les émissions de carbone de ses voitures de 90 % d’ici 2050 par rapport aux niveaux de 2010. Elle a également l’intention d’éliminer totalement les émissions produites pendant le processus de fabrication des véhicules.

Article lié :

La « société de l’hydrogène » : un mythe en train de devenir réalité

Après le signalement de l’inclinaison d’un immeuble résidentiel à Yokohama, on découvre qu’une partie des piliers de fondation ne sont pas plantés assez profondément pour être ancrés dans de la roche solide. Les données de mesures de construction ont été falsifiées pour cacher ceci. La compagnie Asahi Kasei, dont une filiale a conduit les travaux de plantations des piliers, annonce le 22 octobre qu’elle va vérifier 3 040 autres sites où elle a effectué des chantiers similaires.

Jeudi 15

Le Japon est élu membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU pour la 11e fois. Elle représentera le groupe Asie-Pacifique à partir de janvier 2016 pour deux ans. La dernière élection du Japon remonte à 2009.

Dimanche 18

Le Premier ministre Abe participe à la parade militaire des Forces maritimes d’autodéfense au large de la baie de Sagami dans la préfecture de Kanagawa. Il visite le porte-avions nucléaire américain USS Ronald Reagan. C’est la première fois qu’un Premier ministre japonais monte à bord d’un porte-avions américain.

Le Premier ministe Abe (centre) à bord du porte-avions USS Ronal Reagan au large de la baie de Sagami de la préfecture de Kanagawa, le 18 octobre. (Jiji press)

Lundi 19

Des procureurs du Tribunal du district central de Séoul en Corée du Sud réclament une peine de prison de 18 mois à Katô Tatsuya, précédent chef de bureau du journal japonais Sankei à Séoul, pour diffamation à l’encontre de la présidente coréenne Park Geun-hye. Le jugement est prévu pour le 26 novembre.

Article lié :

Retour sur l’inculpation d’un journaliste japonais à Séoul

Jeudi 29

Le gouvernement japonais initie les travaux de remblai au large des côtes de Henoko à Nago dans la préfecture d’Okinawa dans le cadre de la relocalisation de la base militaire américaine Futenma de Ginowan. Les travaux commencent après la suspension par le ministère du territoire et des transports de la révocation des licences de travaux attribuées par Okinawa. Les autorités préfectorales font objection et demandent l’arbitrage d’un organe de l’État autre que le gouvernement.

Article lié :

Les bases américaines à Okinawa : passé, présent et futur

Le salon de l’automobile de Tokyo, tenu tous les deux ans, ouvre ses portes au Tokyo Big Sight. Un total de 160 entreprises venues de 11 pays participe à l’événement et dévoile 76 nouveaux véhicules. Cette année, les voitures de sport dernière génération, mais aussi les voitures autonomes et les technologies en matière de sécurité routière ont attiré l’attention des participants. Le salon est ouvert jusqu’au 8 novembre.

Article lié :

Tokyo Motor Show : pleins feux sur les voitures de demain (2013)

Le P-D.G. de Nissan Carlos Ghosn présentant une voiture autonome concept lors d’une conférence de presse au Salon de l’automobile de Tokyo, le 28 octobre 2015.

Samedi 31

Le Tokyo Grand Prix, la plus haute récompense du Festival international du film de Tokyo, revient au film brésilien Nise – O Coração da Loucura (Nise – The Heart of Madness) réalisé par Roberto Berliner.

actualité chronologie