Chronologie du Japon

L’essentiel du mois de juillet 2016

Élections à la Chambre des conseillers, l’empereur Akihito exprime son intention d’abdiquer et le jeu Pokémon Go est lancé au Japon : retour sur les évènements marquants du mois de juillet 2016.

Vendredi 1er

Un groupe de cinq individus attaque un café à Dacca au Bangladesh et tue 20 civils avant d’être abattu par la police. Sept Japonais de l’Agence japonaise de coopération internationale sont parmi les victimes.

Article lié :

Pour que la coopération internationale du Japon continue à être racontée dans le monde

Lundi 4

Minamiya Marin, étudiante âgée de 19 ans de l’Université Waseda, atteint le sommet de Denali (anciennement appelé mont McKinley) en Alaska, qui culmine à 6 190 mètres. Elle devient la plus jeune personne de nationalité japonaise à gravir avec succès les « sept sommets », les plus hautes montagnes de chacun des sept continents.

Minamiya Marin au sommet du mont Everest, le 23 mai 2016. (Photo avec l’amabilité de UNIQLO)

Mardi 5

Le Japon et les États-Unis parviennent à un accord sur la restriction de l’éventail des travailleurs civils des bases américaines bénéficiant d’une protection juridique en vertu de l’Accord sur le statut des forces (SOFA). Cela fait suite à la mise en accusation d’un ancien soldat de la marine américaine pour le meurtre d’une femme japonaise d’Okinawa. Les deux pays rédigent un nouvel accord au lieu de réviser le texte existant, ce que le gouvernement préfectoral d’Okinawa avait demandé.

Article lié :

Le « problème des bases » aujourd’hui à Okinawa

Jeudi 7

L’astronaute japonais Ônishi Takuya quitte la Terre depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan à bord d’un vaisseau Soyouz. Il arrive à la Station spatiale internationale le 9 juillet. Il restera dans la station jusqu’à la fin octobre. Il y mènera des expériences pendant son séjour, dont la synthèse de protéines de haute qualité dans le cadre du développement de nouveaux médicaments.

Ônishi Takuya (à droite) avec d’autres astronautes avant le décollage depuis le cosmodrome de Baïkonour. (Photo avec l’amabilité de l’Agence d’exploration aérospatiale japonaise) 

L’écrivain et poète Ei Rokusuke meurt d’une pneumonie à l’âge de 83 ans. Son best-seller de 1994 Daiôjô s’est vendu à plus de 2 millions d’exemplaires. Il a travaillé en étroite collaboration avec le compositeur Nakamura Hachidai. Ils ont ensemble écrit et composé de nombreux chansons à grand succès, notamment le hit international de 1961 Ue o muite arukô (connu mondialement comme Sukiyaki) interprêté par le chanteur Sakamoto Kyû.

Ei Rokusuke en 2013. (Jiji Press)

Dimanche 10

La coalition au pouvoir formée par le Parti libéral-démocrate et le Kômeitô remporte 70 des 121 sièges lors des élections à la Chambre des conseillers. En formant une majorité de plus de deux tiers des deux chambres du parlement avec Initiatives d’Osaka, le Parti pour le Kokoro japonais et d’autres partis indépendants, la coalition pourrait obtenir une réforme constitutionnelle.

Article lié :

Le contexte politique du projet de révision de l’article 96 de la Constitution

Mecredi 13

La NHK et d’autres grands médias japonais rapportent que l’empereur Akihito a exprimé sa volonté d’abdiquer et de passer la main à son héritier, le prince Naruhito. Comme il n’y a pas de dispositions dans la loi de la maison impériale concernant l’abdication d’un souverain, un amendement serait nécessaire pour que l’empereur Akihito renonce à son statut.

Article lié :

L’avenir préoccupant de la lignée impériale japonaise

Le ministère des Affaires intérieures et des Communications annonce que la population du Japon au 1er janvier 2016 était de 125,9 millions, ce qui représente une baisse de 270 000 par rapport à l’année précédente. C’est la septième année consécutive de déclin démographique du Japon et la plus forte baisse depuis que les recensements ont commencé en 1968. La population étrangère dans l’Archipel a augmenté de 110 000 et est désormais de 2,2 millions.

Massacre au couteau dans un centre pour handicapés

Vendredi 15

Le Premier ministre Abe Shinzô rencontre son homologue chinois Li Keqiang en marge du Dialogue Asie-Europe à Oulan-Bator en Mongolie. Il exhorte la Chine à accepter le verdict de la Cour permanente d’arbitrage de La Haye du 12 juillet au sujet du conflit de la mer de Chine méridionale, déclarant : « le Japon a toujours prôné l’importance de résoudre pacifiquement les disputes sur la base de l’État de droit. »

L’application de messagerie Line fait son entrée sur la Bourse de Tokyo et finit le premier jour à 4 345 yens (hausse de 31,7 %) pour une capitalisation boursière de 910 milliards de yens. Introduit sur la Bourse de New York le 14 juillet, la compagnie progresse de 26,6 % et finit son premier jour de négociation à 41,58 dollars (environ 4 400 yens).

Les membres du conseil d’administration de Line et ses mascottes à New York. (Jiji Press)

Dimanche 17

Le Comité du patrimoine mondial de l’Unesco annonce l’inscription officielle de « l’œuvre architecturale de Le Corbusier, une contribution exceptionnelle au Mouvement Moderne » sur la Liste du patrimoine mondial. Dix-sept sites dans sept pays ont été choisi, dont un au Japon : le musée national de l’art occidental à Tokyo, qui devient le 20e site japonais inscrit sur la Liste du patrimoine mondial.

Article lié :

Le musée national de l’art occidental à Tokyo classé au patrimoine mondial

Lundi 18

Le groupe SoftBank annonce l’acquisition du concepteur britannique de puces ARM Holdings pour 24 milliards de livres. À ce jour, ceci représente la plus grande acquisition étrangère par une société japonaise. Les technologies de pointe en matière de semi-conducteurs de ARM devraient propulser SoftBank dans le secteur prometteur de l’« Internet des objets ».

Article lié :

Softbank, futur numéro 1 mondial ?

Mardi 19

Murata Sayaka remporte le 155e prix Akutagawa pour son roman Konbini ningen (peut être traduit par Les gens des convenience store). Le livre, centré sur l’histoire d’une trentenaire célibataire travaillant dans un convenience store, est en partie basé sur les expériences de l’écrivain. Ogiwara Hiroshi remporte le prix Naoki pour Umi no mieru rihatsuten (peut être traduit par Coiffeur avec vue sur la mer).

Ogiwara Hiroshi, lauréat du prix Naoki (à gauche) et Murata Sakaya, lauréate du prix Akutagawa (à droite). (Jiji Press)

Mercredi 20

L’Office national du tourisme japonais annonce que de janvier à juin 2016, le nombre record de 11,7 millions de visiteurs étrangers sont venus au Japon. D’après les chiffres du ministère du Territoire, des Infrastructures des Transports et du Tourisme, toutefois, les dépenses par touriste d’avril à juin ont chuté de 9,9 % par rapport à l’année dernière à 159 930 yens. Ceci est en partie dû à l’appréciation du yen.

Article lié :

Tourisme au Japon : près de 20 millions de visiteurs étrangers en 2015

La J. League (Championnat du Japon de football) annonce la signature d’un accord de droit de 10 ans commençant en 2017 avec la société britannique de médias sportifs Perform. L’accord, d’une valeur de 210 milliards de yens, permettra à Perform de diffuser tous les matchs des divisions J1, J2 et J3 sur les appareils mobiles au Japon.

Vendredi 22

Pokémon Go, un jeu de réalité augmentée développé par Niantic, est lancé au Japon. Le jeu est devenu un phénomène international lors de sa sortie sur d’autres marchés plus tôt au mois de juillet. Le jeu pourrait avoir un important impact économique, même si des incidents liés au jeu posent des inquiétudes.

Des lycéens jouant à Pokémon Go dans un McDonald’s à Shibuya, Tokyo. (Jiji Press)

Mardi 26

Un total de 19 personnes sont tuées au couteau à Tsukui Yamayuri-en, un établissement de soins pour handicapés de la ville de Sagamihara (préfecture de Kanagawa). Vingt-six personnes sont également blessées. La police a arrêté un ancien employé de l’établissement âgé de 26 ans. C’est l’attaque la plus meurtrière au Japon depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Article lié :

Le Japon agit enfin contre les discriminations envers les personnes handicapées

La célèbre pianiste Nakamura Hiroko meurt d’un cancer colorectal à l’âge de 72 ans. Elle a terminé quatrième au Concours international de piano Frédéric-Chopin de 1965, devenant la première lauréate japonaise du concours. Elle a également été juge au Concours international Tchaïkovski ainsi qu’à d’autres événements.

Vendredi 29

La Banque du Japon annonce un nouvel assouplissement monétaire lors de sa réunion de politique monétaire. Elle va presque doubler l’actuel achat de fonds négociés en bourse de 3 300 milliards de yens par an à 6 000 milliards de yens.

Dimanche 31

Koike Yuriko est élue première femme gouverneur de Tokyo. L’ancienne ministre de la défense et de l’environnement a battu Masuda Hiroya, le candidat officiellement soutenu par le Parti libéral-démocrate (auquel Koike Yuriko appartient aussi) et le journaliste Torigoe Shuntarô soutenu par l’opposition. Après avoir travaillé comme interprète pour l’arabe et présentatrice de télévision, Koike Yuriko a été 24 ans membre de la Diète nationale avant de démissionner afin de poser sa candidature pour le poste de gouverneur de Tokyo.

Article lié :

Participation des femmes à la vie politique : le Japon a vingt ans de retard

Le légendaire champion de sumo Chiyonofuji meurt à 61 ans d’un cancer du pancréas. Né Akimoto Mitsugu, le lutteur a été yokozuna (le plus haut rang) et a remporté 31 tournois (basho) au cours de sa carrière. Il est à la troisième place sur la liste des lutteurs ayant remporté le plus grand nombre de basho. Sa forte musculature le distinguait de ses adversaires plus corpulents et lui a valu le surnom de « Loup ». Il a été le premier lutteur à gagner 1 000 matchs en tournoi.

Chiyonofuji luttant contre un adversaire lors du tournoi de septembre 1985. (Jiji Press)

Article lié : Le sumo – Un art martial qui a traversé l’histoire du Japon

actualité chronologie