Pleurer, un bon remède anti-stress pour les Japonais
[17.10.2018] Autres langues : Русский |

Pleurer est bon contre le stress. C’est le message qui circule de plus en plus dans les écoles et les entreprises du Japon, où les personnes qui s’essaient à verser des larmes témoignent plutôt positivement : « Je me sens beaucoup mieux », « ça m’a remis d’aplomb pour demain ».

Se laisser pleurer sous l’émotion, qu’elle soit bonne ou mauvaise, réduirait le stress en stimulant le système nerveux parasympathique. Ce dernier place le corps dans un état de relaxation, où le rythme cardiaque ralentit et l’organisme se met au repos. « Pleurer est un moyen d’autodéfense contre la pression », explique Umihara Junko, professeur à la Nippon Medical School.

Une élève lisant une lettre fond en larmes lors d’une séance d’exercices sur les bienfaits des pleurs (le 7 septembre, dans un lycée de la ville d’Osaka).

Yoshida Hidefumi, anciennement professeur des lycées et aujourd’hui autoproclamé « Namida sensei » (« professeur de pleurs »), sillonne les établissements scolaires et les entreprises du Japon depuis 5 ans et demi afin de vanter les mérites d’une bonne crise de larmes. C’est lorsqu’il était encore enseignant, et que ses élèves ont arrêté de venir le voir pour des conseils après s’être lâchés en pleurs en confiant tous leurs soucis, que Yoshida a perçu les bienfaits des larmes et a débuté son activité actuelle.

« Les pleurs sont plus effectifs encore que le rire ou le sommeil », dit-il. « Pleurer une fois par semaine permet de vivre sans stress. »

Des demandes de conférence du « professeur de pleurs » affluent notamment depuis 2015, année à partir de laquelle des examens du niveau de stress ont été imposés aux entreprises de plus de 50 employés.

Mais ses conférences se déroulent aussi dans les écoles. Les élèves sont soumis à des exercices, comme par exemple la rédaction de lettres émouvantes suivie d’une lecture en public.

Lutter contre le stress et la négativité par les pleurs serait aussi peut-être une bonne méthode pour gérer les examens scolaires ou les problèmes de harcèlement.

[Copyright The Jiji Press, Ltd.]

  • [17.10.2018]
Articles liés
Autres chroniques

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone