Les 100 plus importants châteaux du Japon

Le château d’Edo, devenu le palais impérial

Tourisme

Le château d’Edo est le plus grand du Japon, édifié par Tokugawa Ieyasu qui en a fait son quartier général une fois devenu shôgun. La ville d’Edo s’est alors énormément développée pour devenir la grande capitale de Tokyo que l’on connait aujourd’hui. L’ancien château d’Edo est aujourd’hui le palais impérial.

Le château d’Edo (Tokyo)

  • Construction : 1457, 1607
  • Premiers seigneurs : Ôta Dôkan, Tokugawa Ieyasu
  • À découvrir : Pont Nijûbashi (pont à double arche, bâti en 1888), les tours de guet de Fushimi, de Sakurada Tatsumi et Fujimi (toutes authentiques), la porte Sakurada (authentique), la grande porte Ôte (reproduction).
  • Tarif : Gratuit (réservation obligatoire pour la visite du palais impérial)
  • Adresse : Tokyo-to, Chiyoda-ku
  • Site internet : https://fng.or.jp/koukyo/en/

Le plus grand château du Japon, bâti par Tokugawa Ieyasu

À l’origine, un château avait été érigé à Edo par Ôta Dôkan, un vassal du clan Uesugi. Mais c’est après l’arrivée de Tokugawa Ieyasu en 1590 qu’il est devenu le plus grand château du Japon.

Après la disparition du clan Hôjô d’Odawara, Ieyasu a hérité de leur fief de la région du Kantô (la capitale et ses alentours) et a débuté la construction d’un immense château qui deviendrait son quartier général, en utilisant les meilleures techniques de son temps. Le donjon du château d’Edo était le plus grand de l’époque, plus grand même que ceux des châteaux d’Osaka et de Nagoya. Mais détruit lors du grand incendie de Meireki en 1657, il n’a jamais été reconstruit.

Le château d’Edo était composé de nombreuses structures. L’enceinte principale (honmaru), la deuxième enceinte (ninomaru) puis la troisième (sannomaru) étaient les lieux de travail et de vie du shôgun. Les enceintes ouest (nishinomaru), l’enceinte nord (kitanomaru) et les autres enceintes étaient occupées par l’héritier du shôgun entre autres. De nos jours, la partie principale du château comprend le palais impérial et les jardins extérieurs, ainsi que le parc de Kitanomaru où se situe la grande salle du Budôkan. La plupart des bâtiments originaux n’existent plus, mais les portes de Tayasu, Kiyomizu et Sakurada sont classées biens culturels importants. Des 19 tours de guet d’origine, seules celles de Fushimi, Sakurada Tatsumi et Fujimi sont encore visibles.

(Photo de titre : le pont Nijûbashi et la tour de guet de Fushimi. Pixta)

tourisme Tokyo château Tokugawa Ieyasu