Les endroits à visiter à tout prix !

Le Samurais Hostel à Tokyo, une confortable immersion dans le Japon médiéval

Tourisme

Le Samurais Hostel est une insolite auberge de jeunesse située dans le quartier d’Ikebukuro, à Tokyo. Idéal pour se plonger dans l’atmosphère du Japon médiéval à bas prix tout en appréciant l’hospitalité et le souci de la propreté du personnel. Reportage en photos !

Une armure de samouraï à la réception

Le Samurais Hostel est situé dans le quartier d’Ikebukuro, à Tokyo, a ouvert ses portes en 2016, et comme son nom l’indique, il offre aux voyageurs un lieu de séjour sur le thème des guerriers du Japon féodal. Se situant à proximité de la ligne circulaire JR Yamanote, l’établissement était autrefois une maison partagée. Le lieu a ensuite été rénové puis transformé en auberge de jeunesse avec quelques caractéristiques très remarquables comme les décorations des chambres (paravents dorés, images du mont Fuji entre autres).

Le bâtiment, haut de quatre étages, comprend des logements au deuxième, au troisième et au quatrième. Nous avons jeté un coup d'œil furtif à l'intérieur de ce lieu hors du commun.

L’extérieur du Samourai Hostel, autrefois une maison partagée
L’extérieur du Samurais Hostel, autrefois une maison partagée

Nous sommes majestueusement accueillis à l'entrée par une armure de samouraï complète qu'un seigneur de guerre des temps anciens aurait très bien pu porter. La combinaison, pesant environ 15 kg, a été minutieusement confectionnée par les artisans habiles de Marutake Sangyô, une entreprise de la préfecture de Kagoshima spécialisée dans la fabrication d’armures. Poser pour une photo souvenir dans cette armure et vous aurez l’impression d’être devenu un vrai commandant militaire de l’époque féodal !

« Beaucoup de nos clientes désirent porter l’armure », déclare Matsunaga Ryôta, directeur général et directeur commercial de l’auberge. « Nous laissons également les enfants plus petits poser avec le casque uniquement, puisque la combinaison est trop lourde pour eux. »

Les visiteurs peuvent porter cette armure japonaise richement détaillée lors d’une session photo au prix de 1 000 yens.
Les visiteurs peuvent porter cette armure japonaise richement détaillée lors d’une session photo au prix de 1 000 yens.

Les trois suites jumelles du deuxième étage ont été décorées par des étudiants en art, chaque pièce ayant son propre schéma au design distinctif indiquant son nom : la suite « matsu » (pin), la suite « mont Fuji » et la suite « ninja ». Cette dernière est la plus populaire, et offre l’image d'un espion vêtu de vert contrastant avec un ciel nocturne seulement éclairé par la lune, visible lorsque les lumières sont éteintes. La suite « mont Fuji », avec sa représentation de la montagne dans une couleur pourpre, présente également une image d'une beauté surnaturelle.

L’ameublement des chambres semble au premier abord dépouillé, mais il suffit d’ouvrir les compartiments aux motifs de tatami pour y trouver des futons. La pièce est ainsi aménagée pour utiliser au mieux l’espace disponible.

En mettant les futons sur le côté, les lits peuvent être utilisés comme des tatamis sur lesquels s’asseoir.
Sous les compartiments se trouvent les futons.

Une attention prêtée jusqu’aux moindres détails

Le troisième étage est un dortoir proposant des lits superposés et des lits simples. Ici aussi, l’attention portée aux moindres détails des meubles vous donne l’impression de revenir au XVIe siècle, avec une mise en scène ludique omniprésente. Par exemple, les emblèmes familiaux aux murs, les paravents en bois de style traditionnel et même la salle de bain aux robinets en forme de shishi-odoshi, ces fontaines en bambou qui frappent les pierres quand elles se remplissent d'eau.

Les renfoncements du haut sont parfaits pour jouer au ninja en rôdant dans le grenier.
Des chambres fournissent des lits superposés.

Les carreaux dorés ajoutent un peu d'éclat au style simple des robinets de lavabo en bambou, ressemblant au shishi-odoshi.
Les carreaux dorés ajoutent un peu d'éclat au style simple du lavabo, dont le robinet en bambou a été réalisé à la manière d’un shishi-odoshi.

La seule suite triple se trouve au quatrième étage. Conçue pour ressembler à l'intérieur d'un château japonais, cette grande chambre est la seule à posséder sa propre salle de bain et sa douche. Sur les portes coulissantes fusuma en papier doré sont peints des cerisiers en fleurs. Celles-ci se combinent à la literie dorée pour créer une atmosphère de faste et d’opulence, offrant aux occupants le sentiment d'être des nobles du Japon médiéval !

Tous les lits sont équipés de futons sur des matelas épais. « Nous avons pris des précautions toutes particulières pour offrir à nos voyageurs un excellent confort de sommeil », déclare Matsunaga. « Vous ne pouvez pas passer une bonne nuit de sommeil sur un matelas fragile. Nous faisons également très attention à l’hygiène de notre établissement. La plupart des commentaires que nous recevons louent la propreté de notre auberge, et leur lecture nous motive à maintenir notre établissement dans un état impeccable. »

Des lits confortables dans une pièce qui respire la noblesse médiévale.
Des lits confortables dans une pièce qui respire la noblesse médiévale.

Une zone commune pour les fans de samouraïs et de ninjas

Nous avons également pu nous glisser dans la pièce commune du sous-sol. D’impressionnantes peintures murales sont disposées au centre de cet espace : crées par des illustrateurs professionnels, elles ressemblent davantage à des châteaux fantastiques de jeux vidéo qu’à de vrais châteaux.

L’impression de profondeur donnée par ces images confère à la pièce communale une atmosphère de jeu-vidéo.
L’impression de profondeur donnée par ces images confère à la pièce communale une atmosphère de jeu vidéo.

« À l'origine, dix étudiants en arts visuels avaient conçu les peintures murales », explique Matsunaga. « Nous avons ensuite tout refait, environ un an après notre grande ouverture. Les peintures peuvent sembler un peu criardes, mais les visiteurs disent les apprécier. Beaucoup de nos clients sont devenus fans de ninjas et de samouraïs grâce à des anciens jeux comme « Nobunaga’s Ambition » (ancien jeu vidéo des années 90 réédité sur PlayStation 4) ou « Tôken Ranbu » (un jeu vidéo basé sur les cartes, sorti en 2015). Ils connaissent non seulement les noms des samouraïs, mais aussi ceux de leurs lames et de leurs armures.

Dans la zone commune, les visiteurs se rencontrent et se mêlent avec enthousiasme. Il leur est aussi permis de faire un peu de cuisine. Et les améliorations constantes apportées par le personnel à la suite des commentaires des visiteurs, telles que l’installation d’humidificateurs et de divers autres équipements, témoignent des avantages de la bonne communication entre l’établissement et ses clients.

Les visiteurs peuvent se servir à boire dans la zone commune.
Les visiteurs peuvent se servir à boire dans la zone commune.

La clientèle est répartie à parts égales entre touristes japonais et étrangers. Les opérateurs s’attendaient à ce que la majorité de la clientèle vienne d’au-delà des frontières, mais le nombre de visiteurs japonais a dépassé toutes les attentes, en raison notamment de la réputation du quartier d’Ikebukuro en tant que refuge pour les aficionados féminins de la pop culture japonaise, ainsi que pour les petits théâtres et les clubs de musique live de cette zone.

Les principaux charmes de l’auberge sont sa propreté, son atmosphère entraînante, son sens du détail et son service clientèle hors pair. Une connexion Wi-Fi est disponible et l'établissement est non-fumeur.

Madame Yamanaka se présente à la réception
Un personnel souriant vous attend à la réception.

Informations

Samurais Hostel Ikebukuro
  • Adresse : 3-52-12 Ikebukuro, Toshima-ku, Tokyo
  • Accès : 15 minutes à pied depuis la gare d’Ikebukuro
  • Prix : à partir de 2 000 yens/nuit 

(Reportage et texte : Mitamura Fukiko. Photos  Miwa Noriaki)

tourisme Tokyo samouraï hôtel