Les milles et une merveilles de Kyoto

Se promener en train à Kyoto : les panoramas de Randen, Eizan et Sagano

Tourisme

Destination touristique la plus populaire du Japon, Kyoto dispose de nombreuses options de voyages en train, dont les lignes majeures JR, ainsi que des lignes de métro. Mais il existe également des train locaux qui permettent de découvrir des lieux touristiques situés en dehors des zones urbaines. Voici une présentation des plus beaux paysages à admirer.

Votre ticket pour Arashiyama avec le train Randen

La région d’Arashiyama, à l'ouest de Kyoto, est célèbre pour ses temples et ses sanctuaires historiques, mais également pour ses paysages emblématiques, tels que l’élégant pont Togetsu-kyô ou son impressionnante forêt de bambous. Elle est également connue pour la beauté de ses fleurs de cerisiers au printemps et de ses paysages automnaux. Une excellente façon de profiter de tous ces sites est de prendre le train Randen appartenant au groupe de chemin de fer électrique Keifuku.

Mais d’abord, pour vous rendre à Arashiyama depuis la gare de Kyoto, vous pourrez emprunter la ligne JR Sagano et arriver à la gare de Saga-Arashiyama en 15 minutes. Elle est située à proximité du pont Togetsu-kyô, de la forêt de bambous, du temple Tenryû-ji, classé au patrimoine mondial de l'Unesco, et d'autres sites touristiques. Le chemin le plus efficace consiste à parcourir cette zone en premier lieu, avant de prendre un train Randen en provenance de la gare d’Arashiyama.

Les trains Randen sont très pratiques pour voyager dans la région d’Arashiyama.
Les trains Randen sont très pratiques pour voyager dans la région d’Arashiyama.

Découvrez les vues populaires d’Arashiyama dont le pont Togetsu-kyô et les calmes bambouseraies.
Découvrez les vues populaires d’Arashiyama dont le pont Togetsu-kyô et les calmes bambouseraies.

Le train Randen a deux lignes : la ligne Arashiyama relie la gare d’Arashiyama à Shijô-Ômiya, tandis que la ligne Kitano se sépare de la ligne Arashiyama à Katabira-no-tsuji et se poursuit jusqu'à Kitano-Hakubaichô.

La ligne Arashiyama passe par de nombreux sites d’intérêt pour les voyageurs. Notamment le sanctuaire Kurumazaki, ainsi que le plus ancien de Kyoto, le Kôryû-ji, et le parc des studios Tôei de Kyoto, une destination appréciée des cinéphiles. La ligne Kitano n'est pas en reste non plus, avec deux temples classés au patrimoine mondial, Ninna-ji et Ryôan-ji, ainsi que le vaste Myôshin-ji, tous trois situés le long de sa route. De la gare Kitano-Hakubaichô, la dernière étape de la ligne Kitano, vous pourrez vous rendre facilement au sanctuaire Kitano Tenmangû, et vous trouverez également, à seulement 20 minutes à pied, le Kinkaku-ji (aussi appelé le Pavillon d'or).

Pour que le tourisme le long des lignes Randen vous coûte le moins cher, envisagez d’acheter un pass illimité pour une journée. Un aller simple coûtant 220 yens, il est financièrement intéressant d’acheter ce pass vendu à seulement 500 yens pour faire des économies si vous envisagez de faire trois voyages ou plus.

Le pass illimité permet de voyager toute une journée sur la ligne Randen.
Le pass illimité permet de voyager toute une journée sur la ligne Randen.

Informations

Le pass illimité de la ligne Randen

Le temple de Ninna-ji est inscrit sur la liste du patrimoine mondial.
Le temple Ninna-ji est inscrit sur la liste du patrimoine mondial.

Voyager sur la ligne Eizan pour découvrir le nord de Kyoto

La région montagneuse au nord de Kyoto, connue sous le nom de Rakuhoku, recèle de nombreux attraits de charme. On compte ainsi Kurama-dera, un temple connu comme doté de qualités mystiques, le sanctuaire Kifune pour les visiteurs qui souhaitent rencontrer l’amour, et le vaste site d'Enryaku-ji, classé au patrimoine mondial, sur le mont Hiei. Ceux qui souhaitent visiter la région de Rakuhoku peuvent prendre la ligne principale Keihan de la gare de Kyoto jusqu’à celle de Demachi-yanagi, pour ensuite rejoindre le chemin de fer Eizan, ou « Eiden ». L’Eiden se divise en deux lignes à partir de la gare de Takaragaike. La ligne Kurama se dirige vers Kibune et Kurama, tandis que la ligne Eizan se dirige vers Yase et Hieizan (mont Hiei).

L'Eiden dispose également d'un laissez-passer économique d'une journée, appelé « Ee Kippu », coûtant 1 000 yens pour les adultes. En achetant ce dernier, vous pourrez non seulement prendre le train autant de fois que vous le souhaitez, mais aussi l’utiliser afin de bénéficier de tarifs réduits dans les temples et les sanctuaires, ainsi que de réductions dans les magasins d'alimentation, de boissons et de souvenirs.

Le ticket pour une journée à Eiden, « Ee Kippu »
Le ticket pour une journée à Eiden, « Ee Kippu »

Le train panoramique « Kirara » d’Eiden sur la ligne Kurama a maximisé la taille de la fenêtre de ses cabines et a fait pivoter ses sièges pour faire face aux fenêtres, créant ainsi une expérience touristique optimale. Les passagers apprécient particulièrement le magnifique spectacle offert par les feuilles changeant de couleur en automne.

Le train panoramique « Kirara » en direction de Kibune et Kurama.
Le train panoramique « Kirara » en direction de Kibune et Kurama

Un nouveau train touristique, le « Hiei », a fait ses débuts sur la ligne Eizan en mars 2018. Intégrant un design unique basé sur un motif ovale, il est aussi doté d'une signalisation de destination en plusieurs langues comme l’anglais.

Le nouveau train touristique d’Eiden, le « Hiei »
Le nouveau train touristique d’Eiden, le « Hiei »

Des lanternes rouges s’alignent le long des escaliers du sanctuaire Kifune, un des lieux préférés des visiteurs étrangers.
Des lanternes rouges s’alignent le long des escaliers du sanctuaire Kifune, l’un des lieux préférés des visiteurs étrangers.

Les portes Niô à Kurama-dera
Les portes Niô à Kurama-dera

Informations

Ticket pour une journée à Eiden, « Ee Kippu »
  • Tarif : 1 000 yens pour les adultes, 500 pour les enfants.
  • Lieux de vente : gares de Demachi-yanagi et Kurama, ainsi qu’au bureau de la gare de Shûgakuin
  • Informations multilingues :

Un voyage nostalgique à travers les quatre saisons de Sagano

Les anciens wagons de marchandises du train « Torokko » de Sagano circulent en 25 minutes le long de la rivière Hozu. Utilisant les rails d'une ancienne ligne JR et poussé par son moteur diesel, le Torokko offre une balade nostalgique entre les gares de Torokko Saga et Torokko Kameoka. Il offre une vue rapprochée des paysages fluviaux, avec des cerisiers en fleurs au printemps, des feuillages verdoyants en été, des couleurs rougeâtres en automne et des paysages enneigés en hiver.

Le Torokko
Le Torokko

Le wagon numéro 5 est appelé « Le riche ». C’est une voiture ouverte sans vitres. Idéal pour prendre des photos de paysages sans obstacles, tout en sentant le vent caresser son visage.

La vente de tickets étant suspendue par temps pluvieux, les billets pour cette voiture ne sont disponibles à la gare que le jour du voyage. Et puisqu’elle est très prisée, vous ne pourrez acheter pour cette voiture que des tickets à aller simple.

Avec des fenêtres à ciel ouvert et des grilles ouvertes sur les côtés, le wagon numéro 5, surnommé « Le Riche », est parfaite pour les photographes. Le toit est également transparent.
Avec des fenêtres à ciel ouvert et des grilles ouvertes sur les côtés, le wagon numéro 5, surnommé « The Rich », est parfait pour les photographes. Le toit est également transparent.

Le train passe par les gorges de Hozu-kyô.
Le train passe par les gorges de Hozu-kyô.

Informations

Le train Torokko de la ligne Sagano
  • Tarif : 620 yens pour les adultes, 310 yens pour les enfants (des tarifs de groupes sont également disponibles)
  • Lieux de vente : à partir de 10 h du matin un mois avant le jour du départ dans les points de ventes des gares majeures de la JR West (au point de vente Midori no Madoguchi) et dans toutes les principales agences de tourisme de la région
  • Note : le ticket pour le wagon numéro 5, « The Rich », ne peut se procurer que le jour même.
  • Informations multilingues :

(Text e et reportage : Fujii Kazuyuki. Photos : Kuroiwa Masakazu, 96Box)

tourisme train Kyoto