Les endroits à visiter à tout prix !

L’hiver à Hokkaidô : le canal d’Otaru à la lueur des chandelles

Tourisme

Chaque hiver, l’historique canal d'Otaru s’éclaire à la lueur des bougies, avec toutes sortes d’installations disposées sur le chemin. L’événement se déroule du 9 au 16 février, et la balade en vaut la chandelle !

Un candélabre de neige

Le festival d’Otaru est un spectacle hivernal où le fameux canal de la ville se retrouve illuminé par 120 000 bougies. Otaru se situe à environ une heure de train de Sapporo, sur l’île de Hokkaidô.

Créé en 1999 par des bénévoles locaux, l’événement annuel n’a cessé de croître, attirant plus de 500 000 visiteurs en 2019. En 2020, il se déroule du 9 au 16 février. Plus de 2 000 volontaires venus de tout le Japon et de l’étranger ont réalisé des installations artistiques à partir de bougeoirs en glace sculptés à la main dans des lieux autour de la ville, y compris dans le canal d’Otaru, le long des rails de l’ancienne ligne Temiya et à la source chaude d’Asarigawa.

Les chandelles vacillent au crépuscule.
Les chandelles vacillent au crépuscule.

Les visiteurs se regroupent le nom du canal.
Les visiteurs se regroupent le nom du canal.

Une série de bougeoirs en glace sculptés à la main.
Une série de bougeoirs en glace sculptés à la main.

Un canal historique 

Situé sur la baie d’Ishikari sur la côte ouest de Hokkaidô, Otaru a prospéré à partir de l’ère Meiji (1868–1912) en tant que port pour les bassins houillers d’Ishikari et de Sapporo. Le canal d’Otaru, l’un des principaux symboles de la ville, a été construit pendant l’ère Taishô (1912-1926) en récupérant des terres de la baie. Il est depuis utilisé pour transporter des marchandises vers et depuis les nombreux entrepôts en briques du port.

L’activité du port d’Otaru a décliné après la Seconde Guerre mondiale, avec la chute de la demande de charbon ainsi que le déclin de l’industrie locale du hareng. Le canal est tombé hors d’usage après la construction de quais dans le port, et entre les années 1960 et 1970, un plan a été élaboré pour remblayer le canal et démolir les entrepôts, ceci afin d’établir des routes permettant de réduire la congestion du trafic. Un mouvement citoyen s’est élevé pour protester contre ce projet, et le débat a duré plus d’une décennie avant que les autorités décident finalement de construire une route seulement sur la moitié du canal, mais aussi de préserver le quartier des entrepôts. Un sentier pédestre, des jardins municipaux et des lampes à gaz ont été installés le long du parcours du canal. Le quartier des entrepôts s’est alors embourgeoisé, et des restaurants et d’autres entreprises s’y sont installés. Des bateaux de tourisme sillonnent désormais les eaux du canal, avec des hôtels, des bars, des restaurants et des boutiques de souvenirs bordant les rives, accueillant les nombreux touristes qui viennent profiter de l’atmosphère historique de l’endroit.

Les visiteurs s’arrêtent pour prendre des photos le long du canal.
Les visiteurs s’arrêtent pour prendre des photos le long du canal.

Installations de bougies artistiques dans les jardins municipaux.
Installations de bougies artistiques dans les jardins municipaux

La douce lumière des lampes à gaz et la lueur chaude des bougies le long du canal.
La douce lumière des lampes à gaz et la lueur chaude des bougies le long du canal

En plus des chemins illuminés par les bougies et des installations artistiques, les décorations du festival s’invitent aussi directement dans l’eau du canal. Une centaine de lanternes de verre illuminées flottent.

Les bougeoirs flottants en verre illuminent le canal.
Une centaine de lanternes en verre flottent dans le canal.

Les instillations incluent de magnifiques présentations créent par les bénévoles du festival.
Les installations incluent des créations des bénévoles du festival.

Si vous avez de la chance, peut-être que la neige tombere la jour de votre visite !
Si vous avez de la chance, peut-être que la neige tombera la jour de votre visite !

(Reportage, texte et photos : Laufen Katsu)

tourisme Hokkaidô hiver