Les endroits à visiter à tout prix !

Les 12 châteaux du Japon qui conservent toujours leurs donjons d'origine

Tourisme Architecture

Environ 200 châteaux médiévaux sont encore debout dans les diverses régions du Japon, mais la majorité d’entre eux ont été restaurés après-guerre. Parmi ceux qui furent construits avant l’époque d’Edo, c’est-à-dire avant le XVIIe siècle, seuls 12 possèdent un donjon d’origine. Nous vous proposons une petite tournée de ces chefs-d’œuvres, tous enregistrés au titre des trésors nationaux ou des biens culturels importants.

Durant l’époque féodale, le château était à la fois le lieu de résidence du seigneur, la base de l’administration politique du fief, une forteresse défensive en temps de guerre, et le symbole de son pouvoir. La capitale du fief prospérait autour du château. On comptait près de 3 000 châteaux dans tout le pays avant l’époque d’Edo.

Néanmoins, à l’avènement du shôgunat d’Edo, celui-ci promulgua un décret limitant le nombre de châteaux à un seul par daimyô (grand seigneur féodal). Le nombre des châteaux fut donc ramené à 170. D’autre part, lors de la restauration de Meiji de 1868, de nombreux châteaux furent détruits ou démantelés, dans le cadre d’une loi sur l’abandon des châteaux. Mais ceux qui restèrent en place subirent ensuite les bombardements de la Seconde Guerre mondiale...

Il existe aujourd’hui environ 200 châteaux dans le pays, mais la plupart sont des reconstructions datant de l’après-guerre, en tant que ressources touristiques. Seuls 12 châteaux possèdent encore leur donjon d’origine, de l'époque d'Edo ou pré-Edo. Parmi eux, 5 sont des trésors nationaux, et les 7 autres figurent à l’inventaire des biens culturels importants.

Les 5 châteaux classés « Trésors nationaux »

Château de Matsumoto : une forteresse de laque noire

(Photo avec l'aimableautorisation de l'Organisation de tourisme de Nagano)
Photo avec l'aimable autorisation de l'Organisation de tourisme de Nagano

Première structure bâtie en 1504 / Donjon achevé en 1593

Le château de Matsumoto est souvent appelé « Le Château noir », pour ses pièces de bois laquées sur les deux tiers de leur hauteur. Le donjon possède très peu de fenêtres pour faire entrer la lumière, mais en revanche, de nombreuses meurtrières permettent de tirer à l’arquebuse ou à l’arc. C’est un exemple typique du château défensif de l’époque Sengoku (l’époque des Provinces combattantes, milieu du XVe siècle – fin du XVIe siècle).

  • Adresse : 4-1 Marunouchi, Matsumoto-shi, Nagano-ken 390- 0873
  • Accès : 15 minutes à pied de la gare JR Matsumoto
  • Tarif : adultes 610 yens / élèves du primaire et du secondaire 310 yens

Château d'Inuyama : protégé par l'eau


Photo avec l'aimable autorisation du château d'Inuyama

Première structure bâtie en 1537 / Donjon achevé en 1617

Le château d’Inuyama était la résidence d’Oda Nobuyasu, oncle du général de guerre Oda Nobunaga. La ville d’Inuyama, au carrefour de la route Nakasendô et de la Kiso-kaidô, était un centre politique, économique et commercial prospère. Ce fut également le théâtre de nombreuses batailles durant l’époque Sengoku. Situé au sommet d’un tertre naturel surplombant la rivière Kiso-gawa qui le protège avec la falaise, il est réputé comme un exemple de château « imprenable par l’arrière ».

  • Adresse : 65-2 Inuyama Kitakoken, Inuyama-shi, Aichi-ken 484-0082
  • Accès : 15 minutes à pied de la gare Inuyama-yûen, sortie Ouest
  • Tarif : adultes 550 yens / élèves du primaire et collégiens 110 yens

Château de Hikone : une vue sur le lac Biwa

(Photo avec l'aimable autorisation du Bureau des Visiteurs du lac Biwa)
Photo avec l'aimable autorisation du Biwako Visiters Bureau

Donjon achevé vers 1606

Le château de Hikone fut la résidence de la famille Ii, qui fut pendant plusieurs générations l’un des plus importants feudataires du shôgunat et membre du conseil des anciens (tairô) du clan Tokugawa. Si la taille du donjon reste modeste, celui-ci est de très belle facture, par le mélange de trois différents styles architecturaux de pignons (la partie triangulaire sur la façade du toit). L’impression qu’il donne de flotter au clair de lune a valu au château de Hikone de figurer parmi les « huit paysages célèbres » du lac Biwa.

  • Adresse : 1-1 Kinkame-chô, Hikone-shi, Shiga-ken 522-0061
  • Accès : 15 minutes à pied de la gare JR Hikone
  • Tarif : adultes 800 yens / élèves du primaire et collégiens 200 yens

Château de Himeji : rose blanche pleine de grâce

(Photo avec l'aimable autorisation de la ville de Himeji)
Photo avec l'aimable autorisation de la ville de Himeji

Première structure bâtie en 1346 / Donjon achevé en 1609

Son surnom populaire de « Héron blanc » lui vient de l’image d’un héron blanc aux ailes déployées qu’évoque la vision de son crépi de plâtre blanc immaculé. Son donjon date du XVIIe siècle, quand l’art des fortifications castrales connaît son apogée. Toute sa structure, le donjon, mais aussi les tourelles, les portes monumentales, les remparts de pierres et les terrassements, les structures de bois et de torchis sont très bien conservées. Modèle parfait des structures castrales défensives japonaises, c’est aussi le sommet absolu de la perfection esthétique de l’architecture de bois du Japon, inégalée par ailleurs dans le monde. Ce fut le premier monument japonais à être inscrit par l’Unesco comme Patrimoine culturel mondial, en 1993.

  • Adresse : 68 Honmachi, Himeji-shi, Hyôgo-ken 670-0012
  • Accès : 20 minutes à pied de la gare JR Himeji et 5 minutes à pied de l’arrêt de bus Ôtemon-mae
  • Tarif : adultes (à partir de 18 ans) 1 000 yens / élèves du primaire et secondaires 300 yens

Château de Matsue : la simplicité et la puissance de l’époque Sengoku

(Photo avec l'aimable autorisation de l'Association de tourisme de Matsue)Photo avec l'aimable autorisation de l'Association de tourisme de Matsue

Donjon achevé vers 1611

Voici une construction qui a privilégié les fondamentaux de l’architecture castrale des débuts de l’époque Momoyama (1573-1603) au dépens du raffinement ou de la sophistication. Le sous-sol du donjon recèle un puits de 24 mètres de profondeur, ce qui fait du château de Matsue le seul des 12 donjons historiques du pays à posséder un puits intérieur.

  • Adresse : 1-5 Tonomachi, Matsue-shi, Shimane-ken 690-0887
  • Accès : 10 minutes en bus de la gare JR Matsue, arrêt Ôte-mae
  • Tarif : adultes 670 yens / élèves du primaire et collège 280 yens / étrangers 330 yens / élèves du primaire et collège étrangers 140 yens

Les 7 châteaux classés « Biens culturels importants »

Château de Hirosaki : le château des cerisiers en fleurs

(Photo avec l'aimable autorisation de la Fédération du Tourisme d’Aomori)
Photo avec l'aimable autorisation de la Fédération du tourisme d’Aomori

Première structure bâtie en 1611 / Donjon achevé en 1810

Résidence du clan Tsugaru qui régnait sur le fief de Hirosaki, actuellement l’ouest de la préfecture d’Aomori, le château de Hirosaki est le plus septentrional des 12 châteaux possédant toujours leur donjon original. L’intérieur des remparts est aujourd’hui devenu le parc de Hirosaki, où sont présents plus de 300 cerisiers plus que centenaires, en particulier plusieurs énormes arbres de la variété Somei Yoshino ou shidare-zakura (cerisier pleureur). Cela fait du château de Hirosaki l’un des lieux les plus célèbres de Japon pour admirer les cerisiers en fleurs (voir notre article lié) .

  • Adresse : 1 Shimo-Shirogane-chô, Hirosaki-shi, Aomori-ken 036-8356
  • Accès : 30 minutes à pied de la gare JR Hirosaki, 10 minutes en taxi
  • Tarif : (entrée dans le parc) adultes 310 yens / enfants 100 yens

Château de Maruoka : l’un des donjons les plus anciens

(Photo avec l'aimable autorisation de la Fédération du Tourisme de Fukui)
Photo avec l'aimable autorisation de la Fédération du tourisme de Fukui

Donjon achevé en 1576 (ou après 1596)

Le château de Maruoka fut construit par le neveu du samouraï Shibata Katsuie, sur l’ordre d’Oda Nobunaga lui-même, pendant l’époque Sengoku, comme une protection contre les révoltes populaires Ikkô ikki. Contrairement aux châteaux plus tardifs de l’époque d’Edo, qui rivaliseront de grandeur et d’élégance pour symboliser l’autorité du seigneur, ce château de l’époque des Provinces combattantes met avant tout l’accent sur les fonctions défensives et la préparation à toute éventualité. Bien que le donjon se soit effondré lors du tremblement de terre de Fukui en 1948, il a été restauré avec les matériaux de construction de l’époque.

  • Adresse : 1-59 Maruoka-chô Kasumi-chô, Sakai-shi, Fukui-ken 910-0231
  • Accès : 35 minutes en bus de la gare JR Fukui, arrêt Maruoka-jô
  • Tarif : adultes 450 yens / élève du primaire et collégiens 150 yens (billet valable pour la visite du château et le musée d’histoire populaire)

Château Bichû Matsuyama : un château sommital imprenable

(Photo avec l'aimable autorisation de la Fédération du Tourisme d’Okayama)
Photo avec l'aimable autorisation de la Fédération du tourisme d’Okayama

Première structure bâtie en 1240 / Donjon achevé en 1681

Sa position, à 430 mètres d’altitude au sommet du mont Gagyû, fait de lui le château le plus en altitude de tous les donjons préservés du Japon. Sa situation, surplombant des parois rocheuses de plus de 10 mètres, le faisait considérer autrefois comme un château sommital imprenable. Construit sur l’emplacement d’une fortification remontant à l’époque de Kamakura (1185–1333), le donjon actuel fut achevé au XVIIe siècle.

De fin septembre à début avril, au petit matin, le château Bichû Matsuyama domine la mer de nuages qui s’étend très couramment aux pieds du mont Gagyû. Le paysage est digne d’un conte fantastique.

Le château de Bichû Matsuyama flotte dans les nuages au lever du jour
Le château de Bichû Matsuyama flotte dans les nuages au lever du jour. (Photo avec l'aimable autorisation de la Fédération du tourisme d’Okayama)

  • Adresse : 1 Uchisange, Takahashi-shi, Okayama-ken 716-0004
  • Accès : depuis la gare JR Takahashi, prendre un taxi collectif, ou la navette qui par du parking au pied du mont. Les dernières 20 minutes doivent se faire à pied.
  • Tarif : adultes 300 yens / élèves du primaire et collégiens 150 yens

Château de Marugame : de splendides remparts

(Photo avec l'aimable autorisation de l'Office du tourisme de Kagawa)
Photo avec l'aimable autorisation de l'Office du tourisme de Kagawa

Première structure bâtie au XIVe siècle / Donjon achevé en 1660

Les fortifications de pierre de ses célèbres remparts représentent le sommet de l’art castral du début de l’époque d’Edo. Le donjon est de taille modeste, mais ce sont les remparts qui sont ici les plus remarquables, s’élevant de la base au sommet, au total sur 60 mètres et 4 niveaux, organisés de façon fort complexe.

  • Adresse : Ichibanchô, Marugame-shi, Kagawa-ken 763-0025
  • Accès : 15 minutes à pied depuis la gare JR Marugame
  • Tarif : adultes 200 yens / élèves du primaire et collégiens 100 yens

Château d’Iyo Matsuyama : un donjon à tours multiples

(Photo avec l'aimable autorisation de l'Association du tourisme et des produits d’Ehime)
Photo avec l'aimable autorisation de l'Association du tourisme et des produits d’Ehime

Première structure bâtie en 1627 / Donjon achevé en 1854

C’est le seul château des 12 authentiques restants à avoir été détenu par le clan Tokugawa en ligne directe (branche Matsudaira), et de ce fait les tuiles sont frappées du blason même du shogunat. Architecturalement, le donjon appartient au dernier courant majeur de la période d’Edo, avec un donjon structuré de 4 tours, donjon principal, donjon secondaire, tour sud et tour nord, reliées par une galerie. Détruit par la foudre en 1784, il fut reconstruit en 1854.

  • Adresse : 1 Marunouchi, Matsuyama-shi, Ehime-ken 790-0008
  • Accès : à partir de la gare JR Matsuyama, 10 minutes par le train local, station Ôkaidô, puis téléphérique jusqu’à la 8e station, puis 10 minutes à pied.
  • Tarif (visite du donjon) : adultes 510 yens/ élèves du primaire 150 yens

Château d’Uwajima : un château de littoral

(Photo avec l'aimable autorisation de l'Association du tourisme et des produits d’Ehime)
Photo avec l'aimable autorisation de l'Association du tourisme et des produits d’Ehime

Première structure bâtie en 1601 / Donjon achevé en 1671

Le château d’Uwajima était la résidence de la famille Tôdô, seigneur du fief Iyo-Imabari. Il fait face à la baie d’Uwajima au nord et à l’ouest, tandis que des douves remplies d’eau de mer le protègent au sud et à l’est. Le rempart extérieur est pentagonal asymétrique, de façon à créer des angles morts pour les ennemis qui attaqueraient de toutes les directions. Extensivement réformé en 1671, il n’a plus bougé depuis.

  • Adresse : 1-127 Marunouchi, Uwajima-shi, Ehime-ken 798-0060
  • Accès : 3 minutes de bus à partir de la gare JR Uwajima, arrêt Nan-yo bunka kaikan-mae ou terminus des bus Uwajima, puis 15 minutes à pied par la montée Shiroyama-tozanguchi.
  • Tarif : adultes 200 yens (gratuit jusqu’au collège)

Château de Kôchi : remparts parfaitement conservés

(Photo avec l'aimable autorisation de la Fédération du tourisme et des congrès de Kôchi)
Photo avec l'aimable autorisation de la Fédération du tourisme de Kôchi

Première structure bâtie en 1611 / Donjon achevé en 1749

Après sa contribution à la victoire de Sekigahara en 1611, Yamauchi Kazutoyo fut autorisé à construire un château. Suite à un incendie en 1727 dans la ville au pied du château, les fortifications furent presque entièrement détruites. La reconstruction fut engagée à partir de 1729. Aujourd’hui, non seulement le donjon, mais toutes les fortifications, les pavillons, les tours de défense ouest, et la porte Ôtemon sont presque entièrement restés dans leur état originel.

  • Adresse : 1-2-1 Marunouchi, Kôchi-shi, Kôchi-ken 780-8570
  • Accès : 25 minutes à pied de la gare JR Kôchi, ou 10 minutes en bus, arrêt Kôchijô-mae
  • Tarif : 420 yens (gratuit pour les moins de 18 ans)

(Photo de titre : le château de Bichû Matsuyama, flottant dans les nuages au lever du jour. Photo avec l'aimable autorisation de la Fédération du tourisme d'Okayama)

tourisme château