Dossier spécial Voyage à travers les cerisiers du Japon
Trois meilleurs sites de cerisiers dans le Tôhoku [2] : le parc de Hirosaki
[26.04.2018] Autres langues : ESPAÑOL |

De fin avril à début mai, alors que les cerisiers de Tokyo et de Kyoto ont déjà perdu leurs pétales, ceux de la région du Tôhoku (le Nord-Est), sont au sommet de leur beauté. L’un des plus célèbres sites de la région est sans conteste le château de Hirosaki, dans la ville du même nom, préfecture d’Aomori, au point que plus de 2 millions de visiteurs font le déplacement chaque année. Tout concourt à la sublime beauté du lieu : le château de Hirosaki en perspective, le mont Iwaki enneigé dans le lointain…

L’un des sites les plus visités du pays pour ses cerisiers

Hirosaki a une longue histoire de ville seigneuriale, centrée sur son château, dans la préfecture d’Aomori, à l’extrême pointe de l’île principale de l’archipel japonais (Honshû). Environ 2 600 cerisiers, de 52 variétés différentes, sont plantées dans le parc du château construit en 1611. Le Festival des cerisiers de Hirosaki, qui se tient chaque année entre fin avril et début mai, est l’un des plus connus du pays. Le donjon du château de Hirosaki, classé bien culturel important au niveau national, est considéré par les Japonais, et même par les visiteurs étrangers, comme l’un des paysages les plus emblématiques du Japon, avec le mont Iwaki encore couvert de neige en toile de fond, et ses superbes cerisiers en fleurs.

2018, l’année du centenaire

Feux d’artifice et défilés commémoratifs, entre autres, sont programmés. (Photo avec l’aimable autorisation de la mairie de Hirosaki, département des espaces verts)

Le Festival des cerisiers de Hirosaki a été fondé en 1918, sous le nom de « Réunion des admirateurs de sakura ». 2018 est donc l’année du centenaire du festival, et toutes sortes d’événements sont programmés cette année autour du festival pour fêter dignement l’occasion. Outre la projection d’images de cerisiers sur les murs des douves du château, il sera possible de faire le tour des douves en pousse-pousse, ou de s’y promener en bateau traditionnel. Le 3 mai, le jour anniversaire de la Réunion des admirateurs de sakura de Hirosaki, un grand feu d’artifice et un défilé commémoratifs sont prévus.

Des points particuliers à ne pas manquer

Les « radeaux de pétales » flottant en divers endroits des douves, sont admirables. (Photo avec l’aimable autorisation de l’Association du tourisme de Hirosaki)

Environ 200 échoppes seront installées pendant toute la période du festival. Quoi de plus amusant que de prendre son temps pour admirer la beauté des cerisiers, dans une ambiance de fête traditionnelle, en mangeant des nouilles sautées ou des boulettes de pâte à crêpe takoyaki, ou en pêchant des poissons rouges avec une épuisette en papier ?

De quelque angle et de quelque point de vue qu’on l’observe, le parc du château de Hirosaki, pendant le festival, possède la beauté parfaite d’une photographie. Or, c’est surtout les « radeau de pétales », les pétales tombés des arbres qui forment d’immenses tapis et dérivent à la surface de l’eau des douves du château que les gens mettent le plus souvent sur Instagram. La beauté de ces radeaux de pétales touche au sublime quand, au moindre souffle de vent, les pétales flottants se mettent à s’agiter et à se recomposer.

« Cœur du cerisier »

Le spot le plus populaire, pour les couples d’amoureux et les jeunes femmes, est un endroit du parc appelé « cœur du cerisier ». Celui-ci est formé par deux arbres qui ont emmêlé leurs branches, et forment, à la période la pleine floraison, une découpure en forme de cœur sur le ciel bleu dans une mer rose. Le lieu ne figure sur aucun plan, et reste un peu l’endroit secret des amoureux qui ont su le repérer. Néanmoins, une marque en forme de cœur sur une souche peut aider à le trouver…

Cerisiers en miroir sur le plan d’eau

Les habitants du lieu, eux, préfèrent le tunnel de cerisiers qui tourne en un cycle de 360 mètres autour de la douve ouest. Grâce à une pratique de taille parfaitement maîtrisée, les fleurs épanouies se trouvent vraiment à hauteur des yeux.

Des bateaux sont disponibles en location de 9 heures à 17 heures pendant toute la durée du festival, et nous vous recommandons vraiment d’en profiter pour admirer les fleurs de ce point de vue privilégié qui est la surface de l’eau. En nocturne, les illuminations à l’intérieur du parc ajoutent une dimension fantasmagorique différentes de la vision en plein jour.

Informations

Parc du château de Hirosaki

  • Adresse : 1 Shimoshirogane-chô, Hirosaki-shi, Aomori-ken 036-8356
  • Accès : 30 minutes à pied de la gare JR Hirosaki
  • [26.04.2018]
Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • Trois meilleurs sites de cerisiers dans le Tôhoku [3] : Kitakami TenshôchiDe fin avril à début mai, alors que les cerisiers de Tokyo et de Kyoto ont déjà perdu leurs pétales, ceux de la région du Tôhoku (le Nord-Est), sont au sommet de leur beauté. Le dernier des trois plus beaux endroits pour admirer ces fleurs dans la région est le parc Tenshôchi, dans la ville de Kitakami, préfecture d’Iwate. Son célèbre tunnel de cerisiers et ses voitures à cheval sont là pour vous offrir une promenade inoubliable. Les cerisiers sur les berges de la Kitakami en font un paysage absolument admirable, et les koinobori (manches à air en forme de carpe) qui dansent dans le vent sont comme la signature du mois de mai.
  • Trois meilleurs sites de cerisiers dans le Tôhoku [1] : KakunodateDe fin avril à début mai, alors que les cerisiers de Tokyo et de Kyoto ont déjà perdu leurs pétales, ceux de la région du Tôhoku (le Nord-Est), sont au sommet de leur beauté. Le premier des trois lieux les plus célèbres du Tôhoku pour les admirer se trouve à Kakunodate, dans la ville de Senboku, préfecture d’Akita. Les cerisiers pleureurs (shidare-zakura), qui passent par-dessus les palissades en bois sombre des anciennes demeures de samouraïs offrent une vue superbe, particulièrement en nocturne.
  • Le château d’Osaka et ses cerisiers en fleurs, une parfaite harmonieLe château d’Osaka est sans aucun doute un des endroits les plus célèbres du Kansai pour aller admirer les cerisiers en fleurs. Dans son parc y fleurissent près de 3 000 cerisiers de différentes variétés, et leur contraste avec le château rempli d’histoire est d’une beauté saisissante.
  • Rochers étranges et cerisiers en fleurs, une balade inoubliable à OnomichiÀ l’ouest de l’île principale de Honshû, voici Onomichi, dans la préfecture de Hiroshima, bordée par la mer intérieure de Seto. Avec ses nombreuses pentes, le parc du Senkôji et ses magnifiques paysages de cerisiers forment un spectacle à ne pas manquer. Sans oublier les rochers aux formes étranges de la montagne, qui valent amplement le détour.
  • Comment tomber amoureux des cerisiers en fleurs Quand les cerisiers fleurissent, tout le pays ne parle plus que de ça. Qu’ont-ils de si fascinant ? Nous avons posé la question à M. Asada Nobuyuki, de l’Association japonaise pour les cerisiers.

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone