Bienvenue dans les sources thermales nippones !

À travers les meilleures sources thermales du Japon [18] : Yamanaka, à Ishikawa

Tourisme Région Vidéos

Yamanaka Onsen est une des trois principales sources thermales de la région de Kaga dans la préfecture d’Ishikawa. Elle aurait été découverte il y a près de 1 300 ans, par le moine bouddhiste Gyôki.

Au  XVIIe siècle, le célèbre poète itinérant Matsuo Bashô déclara lors de son séjour à Yamanaka que cette source était sans conteste l’une des trois meilleures du Japon aux côtés de celles d'Arima et de Kusatsu.

Dans son carnet de voyage Oku no hosomichi (en français, La Sente étroite du Bout du Monde), le poète compare les vertus médicinales des eaux de Yamanaka à celles des chrysanthèmes : Yamanaka ya / kiku wa taoraji / yu no nioi (Ah, Yamanaka ! / Nul besoin de cueillir les chrysanthèmes / Avec tes eaux parfumées).

Nichée au cœur des montagnes, la région thermale s’étend le long des rives escarpées de la rivière Daishôji, et les gorges de Kakusen, situées à proximité, sont réputées pour la beauté de leurs feuillages d’automne.

Le pont Kôrogi, surplombant les gorges de Kakusen.
Le pont Kôrogi, surplombant les gorges de Kakusen

Ces splendides feuillages peuvent être admirés depuis le pont Kôrogi (le pont des grillons), entièrement bâti en bois de cyprès.

Le pont Ayatori est réputé quant à lui pour son architecture avant-gardiste, imaginée par l’artiste aux multiples talents Teshigahara Hiroshi, connu entre autres comme réalisateur de films et maître de l’art floral ikebana.

Le bain principal de la luxueuse auberge Kayôtei, qui comporte seulement 10 chambres.
Le bain principal de la luxueuse auberge Kayôtei, qui comporte seulement 10 chambres.

Au milieu du village, plusieurs bains communaux sont à disposition des voyageurs.

Parmi eux, le bain Kiku-no-yu est bien particulier, et assez rare à voir, puisqu’il dispose de deux bâtiments séparés : l'un pour les femmes, l’autre pour les hommes. Le bain des hommes dispose d’une structure imposante, construite au milieu du XVIIIe siècle dans le style de l’ère Tenpyô (729-749). Le bain des femmes se trouve quant à lui au sein d’un bâtiment élégant aux lignes délicatement courbées.

À côté du Kiku-no-yu se trouve le théâtre Yamanaka-za. Les spectateurs seront enchantés de découvrir en ces lieux la musique traditionnelle locale, connue sous le nom de Yamanaka-bushi, ainsi que les danses des geishas de la région.

À gauche, le bain des femmes du Kiku-no-yu, suivi du Yamanaka-za, à droite.
À gauche, le bain des femmes du Kiku-no-yu, aligné aux côtés du théâtre Yamanaka-za, à droite

L’avenue Yuge-kaidô, s’étendant sur près de 600 mètres entre le bain Kiku-no-yu et le pont Kôrogi, est réputée pour ses charmants cafés et ses boutiques de poteries en laque ou en céramique.

Les visiteurs se promènent le long de Yuge Kaidô pour acheter des souvenirs.
Les visiteurs se promènent le long de la jolie avenue Yuge Kaidô pour acheter des souvenirs.

Maison de la culture de Yamanaka Onsen

  • Adresse : 5-1 Nishi-Katsuragimachi-to, Yamanaka Onsen, Kaga-shi, Ishikawa-ken 922-0112
  • Accès : depuis la gare de Kanazawa, prendre l’express de la ligne JR Hokuriku Main Line jusqu’à Kaga-Onsen (25 minutes).  Puis monter à bord du bus Kaga Onsen de la ligne Yamanaka et descendre à l’arrêt Yamanaka Onsen (30 minutes), ou parcourir la route en taxi (20 minutes).

(Photos avec l’aimable autorisation de Kanazawa Cable Television. Photo de titre : vue des feuillages d’automne depuis le bain de l'auberge Kayôtei)

tourisme onsen bain vidéo