Les endroits à visiter à tout prix !

Okishima : la plus grande île du plus grand lac du Japon

Vidéos Tourisme

Laissez-nous vous énumérer trois bonnes raisons d’aller à Okishima. Flottant sur les eaux calmes du lac Biwa, dans la préfecture de Shiga, Okishima est la seule île sur eau douce peuplée du Japon. Elle est également réputée pour le funa-zushi, un ancien style de sushi datant du VIIIe siècle, élaboré à partir d’un type de carpe originaire du lac Biwa. Enfin, couverte de forêt, l’île offre un paysage naturel riche, à la splendide floraison au printemps et aux jolis feuillages en automne !

Observer les chats et faire un tour en tricycle

Okishima est la plus grande île du lac Biwa, qui est lui-même le plus grand lac du Japon. Ses visiteurs y trouvent une nature luxuriante, des spécialités culinaires délicieuses, et de nombreuses attractions culturelles. L’île se situe à environ 1,5 kilomètre au large de la côte est de la ville d’Ômi-Hachiman, dans la préfecture de Shiga. Elle accueille une communauté d’environ 300 résidents, et se trouve être la seule île habitée sur eau douce du Japon. Les ferrys partant du port de Horikiri prennent environ 10 minutes pour atteindre le port de pêche d’Okishima.

Le ferry qui relie Okishima au port de Horikiri.
Le ferry qui relie Okishima au port de Horikiri

Les touristes débarquant du ferry décourviront un village pittoresque avec une école primaire, une garderie et un bureau de poste, mais ils ne verront cependant ni voiture, ni feu de signalisation. Les habitants préfèrent emprunter des tricycles pour parcourir les routes étroites et encombrées de la région.

Okishima est réputée pour ses nombreux félins qui peuplent l’île, ce qui fait d’elle l’une des nombreuses île à chats de l’Archipel (comme Aoshima ou Ainoshima). Ces résidents moustachus se promènent au bord de l'eau ou profitent d'une sieste ensoleillée... Le célèbre photographe animalier Iwagô Mitsuaki a produit plusieurs œuvres mettant en vedette l’île et sa population à fourrure.

Le tricycle est un moyen de transport populaire à Okishima.
Le tricycle est le moyen de transport fétiche à Okishima.

Un félin local profite d’une sieste au soleil.
Un félin local profitant d’une sieste au soleil

Des plaisirs pour les yeux et les papilles

Les délices culinaires d’Okishima sont nombreux et variés, mais l’île est surtout connue pour les funa-zushi, un ancien type de sushi preparé depuis le VIIIe siècle avec une espèce locale de carpe crucifère appelée nigoro-buna. La manière de réaliser ce plat aromatique est restée inchangée depuis plus de 1 000 ans. Tout d’abord, les poissons attrapés au printemps dans les eaux environnantes sont mis en salaisons pendant deux à trois mois. Ensuite, ils sont placés entre différentes couches de riz cuisiné et laissés en fermentation pendant quelques mois supplémentaires. Si tout se passe bien, le poisson mariné sera prêt à la consommation durant l’automne ou l’hiver. Contrairement aux autres variétés de sushi, le riz n’est pas utilisé pour ce plat, et seul le poisson est consommé. Le funa-zushi a traversé les âges, étant historiquement apprécié non seulement pour son goût mais aussi comme une importante source d’alimentation en cas de disette.

Le met régional appelé funazushi existe depuis les temps anciens et délivre un goût et un arôme unique.
Le met régional appelé funa-zushi existe depuis les temps anciens et délivre un goût et un arôme unique.

Okishima offre également différentes attractions saisonnières. Au printemps, les visiteurs peuvent admirer les rangées de cerisiers en fleurs le long du littoral et déguster des plats régionaux tels que le chirashi-zushi à base de truite de Biwa et de donburi de légumes saisonniers durant le festival annuel de l’île dédié à la floraison des cerisiers.

Les fleurs de cerisiers forment une sorte de tunnel le long du littoral.
Les fleurs de cerisiers forment une sorte de tunnel le long du littoral.

Durant les chauds mois d’été, les touristes peuvent bénéficier d’un moment de répit à l’abri de la chaleur en profitant d’une croisière le long du lac Biwa. La compagnie responsable du ferry local s’associe avec les pêcheurs de l’île pour offrir un tour de bateau qui donne la chance aux passagers de préparer le funa-zushi.

En automne, les visiteurs peuvent profiter de la beauté des feuillages, quand les nombreuses zones boisées de l’île se parent de leurs splendides couleurs de saison.

Le sanctuaire d’Okitsushima au début de l’automne.
Le sanctuaire d’Okitsushima au début de l’automne.

Accès

Depuis la gare Ômi-Hachiman de la ligne JR, prendre le bus Ômi Railway direction Ômi Holiday Village Chômeji, et s’arrêter au port de Horikiri. Le trajet prend environ 30 minutes et coûte 710 yens. Le ferry partant du port de Horikiri prend une dizaine de minutes pour atteindre Okishima, et le trajet coûte 1 000 yens.

(Photos et texte : Kuroiwa Masakazu. Vidéo : Fujii Kazuyuki, 96Box.)

tourisme gastronomie mer île chat automne