Plus de 31 millions de touristes au Japon en 2019 : un nouveau record

Tourisme Société

En 2019, le Japon a une nouvelle fois accueilli un nombre record de touristes internationaux. Toutefois, le nombre de visiteurs sud-coréens a chuté depuis l'été dernier, jetant une ombre sur l'objectif du gouvernement de 40 millions de touristes en 2020, sans compter l’épidémie actuelle de coronavirus qui risque de provoquer un impact important sur le tourisme.

Selon l’Office national du tourisme japonais (JNTO), 31,9 millions de touristes étrangers se sont rendus au Japon en 2019, atteignant un nouveau record pour la septième année consécutive, avec une augmentation de 2,2 % par rapport à 2018. Cependant, les relations tendues entre Séoul et Tokyo ont entraîné une forte chute du nombre de touristes. On est donc loin de la croissance de 8,7 % enregistrée en 2018. L'objectif du gouvernement de 40 millions de visiteurs étrangers en 2020 semble désormais plus difficile à atteindre.

Le nombre de visiteurs en glissement annuel a augmenté jusqu'en juillet 2019. Mais la baisse du nombre de touristes sud-coréens depuis août a entraîné une diminution du nombre total de touristes pendant le reste de l'année. D’autre part, la Coupe du monde de rugby avait attiré de nombreux visiteurs en septembre et octobre, mais le typhon Hagibis, la plus grosse tempête ayant frappé le Japon depuis des décennies, a inversé la tendance positive apportée par l’événement sportif.

En 2019, 5,6 millions de Sud-Coréens ont voyagé au Japon, soit 25,9 % de moins que le pic de 7,5 millions atteint en 2018. Ils représentaient alors un quart du nombre total de touristes étrangers en visite dans l’Archipel. Les visiteurs au Japon en provenance de pays autres que la Corée du Sud sont de plus en plus nombreux ; le nombre de touristes chinois a augmenté de 14,5 % par rapport à 2018 pour atteindre 9,6 millions et probablement bientôt dépasser la barre des 10 millions.

Les Jeux olympiques et paralympiques 2020 de Tokyo sont censés être bénéfiques pour le tourisme et attirer des visiteurs dans le pays de juillet à septembre. Mais l’épidémie actuelle de coronavirus risque d’inverser la donne : si la situation ne s’améliore pas d’ici là, nul doute que cela rebutera de nombreux touristes de poser les pieds sur l’Archipel.

(Photo de titre : Jiji Press)

tourisme record