Pourquoi le Japon est en tête de la liste des destinations rêvées par les voyageurs après la pandémie

Tourisme

La pandémie a interrompu le tourisme étranger, mais une enquête récente montre que le Japon conserve encore tout son attrait comme destination de voyage à l’étranger. Quelles sont les raisons émises pour expliquer une telle popularité ?

Destination numéro 1 chez les Asiatiques, numéro 2 chez les Occidentaux

Le tourisme en provenance de l’étranger au Japon avait atteint des niveaux sans précédent jusqu’à ce que tout soit stoppé net par le coronavirus. Depuis avril, le nombre de visiteurs étrangers dans le pays a chuté jusqu’au chiffre incroyable de 99,9 % alors que le gouvernement lançait un large embargo sur les voyages en vue de prévenir la venue du Covid-19 par l’étranger. Mais même si les frontières restent fermées à la plupart des visiteurs, la situation n’a pas éteint l’enthousiasme des vacanciers optimistes.

La Banque de développement du Japon (BDJ) et le Japan Travel Bureau Foundation ont mené une enquête en ligne en juin sur les voyageurs potentiels de douze pays afin d’évaluer comment le coronavirus affecte les opinions sur le tourisme. À la question sur leurs intentions de voyager à l’étranger après la pandémie, 82 % des personnes interrogées ont exprimé le désir d’aller à l’étranger. Le Japon est venu en tête de la liste des destinations de voyage « post-corona », avec 46 % des personnes déclarant qu’elles voulaient visiter le pays. La Corée du Sud se plaçait en seconde position avec 22 % suivie par Taïwan en troisième place avec 17 %.

Le désir de venir au Japon était particulièrement élevé parmi les participants à l’enquête habitant dans les pays asiatiques, avec plus de la moitié choisissant l’Archipel comme escale préférée. Les États-Unis se sont placés en premier pour les personnes interrogées résidant en Europe, en Amérique du Nord et en Australie mais le Japon est venu en seconde place, recueillant plus de 20 % des votes comme la destination de voyage la plus désirée.

Loger dans un hôtel pour éviter les espaces communs

À la question sur l’endroit où ils souhaitaient le plus séjourner au Japon, les habitants d’Asie, d’Europe et d’Amérique du Nord ont indiqué une préférence marquée pour les auberges japonaises traditionnelles avec sources thermales (onsen ryokan).

Les gîtes bénéficiant de sources chaudes sont de manière constante les préférés des voyageurs étrangers mais leur popularité a baissé de plusieurs points de pourcentage par rapport aux enquêtes précédentes, les personnes interrogées ayant sélectionné d’autres types d’hébergement, dont les hôtels de luxe de style occidental. La BDJ suppose que le risque d’être infecté par le coronavirus par une personne inconnue a rendu les gens méfiants par rapport aux espaces communs, assombrissant ainsi les attraits de commodités comme les immenses bains chauds et les saunas bondés.

Pourquoi avoir choisi le Japon ?

Les participants à l’enquête ayant choisi le Japon comme première destination post-pandémie ont indiqué un certain nombre de facteurs pour leur décision. En tête de liste, venait la qualité de la nourriture au Japon, avec 43 %, suivi par le fait d’avoir déjà visité le pays au moins une fois auparavant avec 37 %, le niveau de propreté avec 36 % et le haut degré de sécurité publique à 33 %. Toutefois, le Japon n’a obtenu qu’une faible notation en tant que pays compétent en langues étrangères et seul un petit nombre des personnes interrogées savaient que les cas de Covid-19 étaient peu nombreux en comparaison avec d’autres destinations touristiques populaires. (Voir le dernier bilan du coronavirus au Japon)

Si le Japon venait dans les premiers rangs pour la nourriture, il n’en restait pas moins plusieurs points derrière Taïwan, puisque 49 % des participants à l’enquête ont indiqué que la gastronomie était le facteur motivant pour visiter le pays. Le voisin au sud-est du Japon a également impressionné les gens comme pays où le coronavirus a été maîtrisé.

Parmi les personnes espérant voyager au Japon, 47 % ont choisi Tokyo comme endroit qu’elles souhaitaient le plus visiter. L’île de Hokkaidô était la seconde destination la plus populaire avec 42 %, suivi par la région du Kansai (Kyoto, Osaka, Nara, etc) avec 37 %. Les endroits touristiques comme Yokohama et Hakone, à proximité de Tokyo, venaient également dans les premiers rangs, avec 30 % des personnes interrogées ayant répondu qu’elles seraient interessées par la découverte de ces régions périphériques.

(Photo de titre : Pixta)

tourisme voyage touristes étrangers coronavirus