Vers une nouvelle ère impériale, vers un nouveau Japon

[Galerie photos] La princesse Aiko fête ses 20 ans : l’album souvenir d’une fille joyeuse et talentueuse

Société

La princesse Aiko, l’unique enfant de l’empereur Naruhito et de l’impératrice Masako, a fêté son vingtième anniversaire le 1er décembre. Une galerie photos nous plonge dans ses moments de vie.

Le 1er décembre 2001, huit ans après leur mariage, Naruhito et Masako, encore prince héritier et princesse héritière, donnaient naissance à leur fille Aiko. La famille impériale s’élargissait ainsi.

La princesse héritière Masako, portant sa fille Aiko dans les bras à la sortie de l'hôpital impérial, le 8 décembre 2011 à Tokyo (Reuters)
La princesse héritière Masako, portant sa fille Aiko dans les bras à la sortie de l’hôpital impérial, le 8 décembre 2011 à Tokyo (Reuters)

Vers l’âge de cinq ans, les enfants de la famille impériale participent au rituel appelé chakko-no-gi, où ils portent un habit spécifique pour l’occasion. Cette tradition est similaire à celle du shichi-go-san, suivie par les familles japonaises avec enfant(s).

Chakko-no-gi, le 11 novembre 2006 (Reuters)
Chakko-no-gi, le 11 novembre 2006 (Reuters)

Les compagnons canins d’Aiko

L’impératrice Masako a toujours été une grande amoureuse des chiens, bien avant même son entrée dans la famille impériale. Après son union avec Naruhito, elle adopte deux chiots, Mari et Pippi, les enfants d’un chien qui s’était retrouvé à errer à l’intérieur du palais d’Akasaka, où habitaient le prince et la princesse. La chienne Yuri les rejoint en 2009.

Les chiens figurent régulièrement sur les photos officielles de la famille impériale, démontrant le fort attachement qu’elle possède envers ces animaux. Et la petite princesse Aiko a évidemment appris à les adorer.

La princesse Masako et Aiko, très enthousiastes en rencontrant un chien lors de leur promenade dans le jardin extérieur du sanctuaire Meiji, le 21 novembre 2002 (Jiji)
La princesse Masako et Aiko, très enthousiastes en rencontrant un chien lors de leur promenade dans le jardin extérieur du sanctuaire Meiji, le 21 novembre 2002 (Jiji)

Naruhito, Masako et Aiko en balade avec leurs chiens Mari et Pippi au palais d'Akasaka le 4 novembre 2008 (Reuters)
Naruhito, Masako et Aiko en balade avec leurs chiens Mari et Pippi au palais d’Akasaka, le 4 novembre 2008 (Reuters)

Aiko tient dans ses bras la chienne Yuri, recueillie d’une clinique vétérinaire à l’âge de deux mois. La famille est en route vers la ferme impériale, en mai 2009 (Jiji).
Aiko tient dans ses bras la chienne Yuri, recueillie d’une clinique vétérinaire à l’âge de deux mois. La famille est en route vers la ferme impériale, en mai 2009. (Jiji)

Photo de famille en novembre 2011 avec Yuri (Reuters)
Photo de famille en novembre 2011 avec Yuri (Reuters)

Aiko et Yuri, en novembre 2020 (Reuters)
Aiko et Yuri, en novembre 2020 (Reuters)

Une calligraphe talentueuse

La princesse Aiko ne manque jamais chaque année de participer aux diverses activités du Festival de la culture et de l’art organisé par l’Agence de la maison impériale.

En 2008, elle calligraphie l’idéogramme 犬, correspondant à « chien » (inu), avec un trait vif et enjoué. Apprenant la calligraphie japonaise (shodô) par sa mère depuis son plus jeune âge, la princesse sait manier le pinceau avec talent.

(gauche) Aiko apprenant à écrire son prénom en hiragana avec sa mère Masako en janvier 2005 (Reuters). (droite) L’idéogramme du « chien » calligraphié par Aiko durant le Festival de la culture et de l’art organisé par l’Agence de la maison impériale en décembre 2008 (Jiji).
Gauche : Aiko apprenant à écrire son prénom en hiragana avec sa mère Masako en janvier 2005. (Reuters) Droite : l’idéogramme du « chien » calligraphié par Aiko durant le Festival de la culture et de l’art organisé par l’Agence de la maison impériale en décembre 2008. (Jiji)

(gauche à droite) L’idéogramme du « père » (chichi) et de la « mère » (haha), calligraphiés par Aiko lors du Festival de la culture et de l’art organisé par l’Agence de la maison impériale en décembre 2012. (Jiji)
Gauche à droite : l’idéogramme du « père » (chichi) et de la « mère » (haha), calligraphiés par Aiko lors du Festival de la culture et de l’art organisé par l’Agence de la maison impériale en décembre 2012. (Jiji)

« Une ville joyeuse » (akarui machi), calligraphié par Aiko au Festival de la culture et de l’art organisé par l’Agence de la maison impériale en décembre 2013. (Jiji)
« Une ville joyeuse » (akarui machi), calligraphié par Aiko au Festival de la culture et de l’art organisé par l’Agence de la maison impériale en décembre 2013. (Jiji)

Une image d’Aiko à l’âge de trois ou quatre ans la montre en train de s’amuser dans un centre de loisirs avec d’autres enfants pour qu’elle apprenne à s’exprimer à travers la musique et l’art.

Aiko toute heureuse de pouvoir jouer avec de la peinture, en novembre 2005. (Reuters)
Aiko toute heureuse de pouvoir jouer avec de la peinture, en novembre 2005. (Reuters)

D’autres activités du Festival de la culture et de l’art témoignent de son affection pour les chiens.

D’autres créations de la princesse Aiko lors du Festival de la culture et de l’art organisé par l’Agence de la maison impériale. (gauche) « Le monstre de la salle d’art », en décembre 2010. (droite) Une animalerie miniature, en décembre 2013. (Jiji)
D’autres créations de la princesse Aiko lors du Festival de la culture et de l’art organisé par l’Agence de la maison impériale. Gauche : « Le monstre de la salle d’art », en décembre 2010. Droite : une animalerie miniature, en décembre 2013. (Jiji)

Par ailleurs, la princesse Aiko joue du violoncelle au sein d’un orchestre depuis l’école primaire. En 2013, lors d’un concert de l’établissement Gakushûin, le public a pu l’admirer en pleine démonstration instrumentale au côté de son père Naruhito, qui était au violon.

Naruhito, encore prince héritier (deuxième à droite sur l’estrade), joue du violon dans le même orchestre que sa fille Aiko, au violoncelle (quatrième à gauche sur la dernière rangée gauche en bas de l’estrade), lors d’un concert à l’établissement Gakushûin en avril 2013 (Jiji)
Naruhito, encore prince héritier (deuxième à droite sur l’estrade), joue du violon dans le même orchestre que sa fille Aiko, au violoncelle (quatrième à gauche sur la dernière rangée gauche en bas de l’estrade), lors d’un concert à l’établissement Gakushûin en avril 2013. (Jiji)

(Photo de titre : Naruhito et Masako, encore prince héritier et princesse héritière, avec leur fille Aiko lors de son premier anniversaire. Jiji)

événement princesse empereur Naruhito famille impériale princesse Aiko