Japan Data

Le nombre de sans-abri au Japon a atteint un nouveau plancher record

Société

Cette année, le nombre de sans-abri au Japon est descendu à son niveau le plus bas, avec un total de 3 448 personnes, d’après une enquête menée par le gouvernement depuis 2003. Bien que cette diminution reflète les résultats des projets de soutien à l’auto-dépendance menés par les autorités locales et les ONG régionales, certaines catégories d’individus sans domicile fixe, notamment ceux vivant dans les cybercafés et les mangas café, ne sont pas incluses. On peut donc estimer que de nombreuses autres personnes ont toujours besoin d’aide.

D’après le rapport du ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales en janvier 2022 sur l’état actuel des sans domicile fixe au Japon, leur total a baissé de 376 (9,8 %) par rapport à l’année précédente, pour atteindre 3 448 personnes. Cela en fait le plancher record enregistré depuis le début de l’enquête en 2003.

Les hommes forment l’immense majorité des SDF, avec 3 187 individus, et les femmes sont au nombre de 162. Le sexe des 99 personnes restantes n’a pas pu être déterminé visuellement par les autorités, en raison du port d’épais vêtements d’hiver. (Voir également notre article : Les femmes SDF, ou les invisibles de la société japonaise)

Par ville, on compte 923 personnes sans-abri à Osaka, un nombre beaucoup plus important que celui du centre de Tokyo (703). Elle est suivie par Yokohama (285), Fukuoka (182), et Kawasaki (161). Le nombre additionné de SDF dans les villes principales du Japon est de 2 737, ce qui compte pour 80 % du total.

Par préfecture, Osaka a également le plus grand nombre de personnes sans-abri (966), suivie par Tokyo (770) et Kanagawa (536). 12 préfectures ne rapportaient pas de présence de SDF : Aomori, Iwate, Akita, Yamagata, Fukui, Nagano, Shiga, Nara, Tottori, Shimane, Yamaguchi et Nagasaki. Les préfectures ayant noté les baisses les plus significatives par rapport à l’année précédente étaient Kanagawa (-151) et Tokyo (-92).

La majorité des sans-abri étaient localisés dans les parcs publics (849), les berges des fleuves et des rivières (735), les enceintes des gares (197) et d’autres types de bâtiments (839).

(Photo de titre : Pixta)

société pauvreté SDF