Japan Data

Les principaux attentats contre des personnalités politiques japonaises depuis la fin de la guerre

Société Politique

Voici la liste des principaux attentats visant des personnalités politiques au Japon depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

L’ancien Premier ministre Abe Shinzô est décédé le 8 juillet vers 17 heures, après qu’il a été transporté en état d’arrêt cardio-respiratoire à l’hôpital. Il a été abattu par derrière avec une arme à feu artisanale alors qu’il prononçait un discours dans le cadre de la campagne pour l’élection de la Chambre haute dans la ville de Nara. Le tireur, Yamagami Tetsuya, a été arrêté pour meurtre, qui semble avoir été prémédité.

Principaux attentats contre des personnalités au Japon depuis la fin de la guerre

Juillet 1960 Le Premier ministre Kishi Nobusuke est grièvement blessé à la cuisse dans l’entrée de sa résidence officielle par un militant d’extrême-droite.
Octobre 1960 Le président du Parti socialiste, Asanuma Inejirô, est poignardé à mort par un jeune d’extrême-droite pendant un discours.
Juillet 1963 Des extrémistes de droite incendient la maison du ministre de la construction, Kôno Ichirô.
Mars 1964 L’ambassadeur américain Edwin Reischauer est grièvement blessé à l’arme blanche par un mineur alors qu’il quittait l’ambassade.
Juin 1975 Des membres du parti d’extrême droite Dainippon Patriotic Party agressent le Premier ministre Miki Takeo, qui assistait aux funérailles nationales de l’ancien Premier ministre Satô Eisaku, et le frappent au visage.
Janvier 1990 Motoshima Hitoshi, maire de Nagasaki, est grièvement blessé par balles, par un membre d’un groupe d’extrême droite.
Février 1990 Hamada Kôichi, membre de la Chambre des représentants, est frappé avec une barre de métal par un membre d’un gang après un repas lors d’un discours privé.
Octobre 1990 Niwa Hyôsuke, membre de la Chambre des représentants, est poignardé à mort dans une garnison des Forces d’auto-défense.
Mars 1992 Un coup de feu est tiré contre le vice-président du Parti libéral-démocrate (PLD), Kanemaru Shin, lors d’un discours.
Mai 1994 Un membre d’un groupe d’extrême droite tire près de l’ancien Premier ministre Hosokawa Morihiro. Celui-ci n’a pas été blessé.
Mars 1995 Le commissaire de police Kunimatsu Kôji est grièvement blessé par balle par un inconnu.
Mai 1995 Un colis adressé au gouverneur de Tokyo, Aoshima Yukio, explose, blessant un employé du gouvernement métropolitain de Tokyo.
Octobre 1996 Le maire de Mitake (préfecture de Gifu), Yanagawa Yoshirô est attaqué à son domicile et gravement blessé.
Octobre 2002 Ishii Kôki, membre de la Chambre des représentants, est poignardé à mort devant son domicile par le responsable d’un groupe d’extrême droite.
Août 2006 La maison familiale et le bureau du secrétaire général du PLD, Katô Kôichi, sont incendiés par un membre d’un groupe d’extrême droite.
Avril 2007 Le maire de Nagasaki, Itô Itchô, est assassiné par balles par un responsable de haut niveau d’une organisation criminelle lors d’une campagne électorale.
Juillet 2022 L’ancien Premier ministre Shinzô Abe est tué par balles à Nara lors d’un discours de campagne des élections à la chambre haute du parlement.

(Photo de titre : les enquêteurs sur le lieu où Abe Shinzô a été tué par balles, le 8 juillet, à Nara. © Kyôdô)

politique société attentat terrorisme crime personnalité