La star de tennis Osaka Naomi choisit la nationalité japonaise et renonce à l’américaine

Sport Société

La star de tennis Osaka Naomi a choisi : elle sera Japonaise. Conformément à la loi nippone, toute personne ayant atteint ses 22 ans et possédant plusieurs nationalités doit en choisir une et renoncer aux autres. Aucune exception n’a évidemment été faite pour la championne, née d’un père américain d’origine haïtienne et d’une mère japonaise et qui fêtera ses 22 ans le 16 octobre.

Le 10 octobre, une source proche de la jeune femme a rapporté qu’elle aurait effectué les procédures officialisant son choix, optant ainsi pour la nationalité japonaise au profit de celle américaine. Elle a exprimé son intention de représenter le Japon lors des Jeux olympiques de Tokyo 2020 avec un objectif en tête, celui de devenir la première Japonaise à remporter une médaille en tennis.

La jeune femme actuellement classée troisième au rang mondial est née au Japon mais vit aux États-Unis depuis l’âge de 3 ans. Elle débute sa carrière professionnelle en 2013 et affiche un fabuleux palmarès. Parmi ses exploits historiques, citons ses deux victoires en finale de l’US Open (le 8 septembre 2018 contre l’Américaine Serena Williams)et de l’Open d’Australie (le 26 janvier 2019 contre la Tchèque Petra Kvitova), lui permettant de devenir la première japonaise, hommes et femmes confondus, atteignant le premier rang mondial et remportant deux des quatre tournois de Grand Chelem.

Pour plus de détails sur la double nationalité au Japon, voir notre article : La loi japonaise sur la nationalité doit être révisée

[Copyright The Jiji Press, Ltd.]

société femme sport Actu tennis nationalité