Dossier spécial Balade à travers les fleurs de l’Archipel
En route vers Hakone à bord du « train des hortensias »
[01.06.2018] Autres langues : 日本語 | 简体字 | 繁體字 | العربية |

Les hortensias ont le pouvoir de redonner du baume au cœur pendant la saison des pluies. Bercés par les balancements du « train des hortensias » qui vous fera découvrir les reliefs de la ville de Hakone, partons à la découverte de ces fleurs aux mille couleurs originaires du Japon.

L’hortensia, une fleur née au Japon

Tous les ans, à partir du mois de juin, l’Archipel nippon tout entier, à l’exception de l’île septentrionale de Hokkaidô, entre dans ce qu’on appelle la saison des pluies (tsuyu en japonais). À la manière des cerisiers qui annoncent le printemps, les hortensias (ajisai), eux, apportent leurs mille et une couleur lors de la saison des pluies. En Europe ou aux États-Unis, les hortensias sont connus pour être utilisées en tant que fleurs décoratives, mais peu de gens savent que ces fleurs sont originaires du Japon !

On trouve des hortensias aux quatre coins de l’Archipel, d’Okinawa à Hokkaidô. Dans la région du Kantô, ils fleurissent habituellement à partir de la fin du mois de mai pour la plus grande joie d’un grand nombre d’amateurs qui peuvent les admirer en pleine floraison, en général, de la mi-juin à la fin juin. C’est à cette période qu’a lieu à travers le pays le « festival des hortensias ». Il existe également un peu partout au Japon des « temples aux hortensias », où fleurissent ces majestueuses fleurs. Dans la région du Kantô, le temple Meigetsu-in à Kamakura en est un exemple.

Hortensia macrophylla, l’espèce la plus répandue, originaire du Japon.

Bienvenue à bord du « train des hortensias »

Ces dernières années, les endroits où ces fleurs poussent sont devenus célèbres grâce au « train des hortensias ». Ce tortillard vous emmène à la découverte des nombreuses montagnes et falaises de la ville de Hakone. Vous pourrez admirer les hortensias aux mille couleurs qui fleurissent le long des voies ferrées de la mi-juin à la fin du mois de juillet.

Le « Train des hortensias » prêt au départ.

Le « train des hortensias » du chemin de fer de montagne de Hakone part de la gare d’Odawara (accessible via la ligne Odakyu partant de Shinjuku) pour se rendre jusqu’à celle de Gôra. De là, il cède la place au funiculaire, qui vous emmène à la gare Sôunzan.

Si vous souhaitez vous rendre directement à Hakone depuis Tokyo, il existe le train rapide « Romance Car », qui part de Shinjuku pour atteindre Hakone Yumoto en seulement une heure et quart de trajet !

Le train sillonnant les allées d’hortensias.

Le tronçon qui relie la gare de Hakone Yumoto (96 mètres d’altitude) et celle de Sounzan (750 mètres d’altitude) s’étend sur une distance de seulement 16 kilomètres. Sur cette courte voie poussent pas moins de 10 000 hortensias. La différence d’altitude permet d’observer les phases graduelles de floraison des hortensias tout au long du parcours. C’est pourquoi, pendant pas moins d’un mois et demi, il vous sera possible d’apprécier depuis les fenêtres du train des hortensias en pleine floraison.

Le parcours du « train des hortensias » est tout en relief. La pente peut être même très abrupte : jusqu’à 80 ‰ (lorsque le train parcourt 1 mètre, la pente augmente de 80 millimètres). Parmi les voies ferrées encore en service, c’est la pente la plus raide de l’Archipel et la deuxième à l’échelle mondiale.

L’année dernière, les hortensias bordant le tronçon situé entre la gare de Miyanoshita (436 mètres d’altitude) et celle de Chôkoku no mori (539 mètres d’altitude) étaient en pleine floraison à la mi-juin.

Des hortensias en pleine floraison près de la gare de Chôkoku no mori.

  • [01.06.2018]
Articles liés

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone