Dossier spécial Bienvenue dans les sources thermales nippones !
À travers les meilleures sources thermales du Japon [6] : Takayu, à Fukushima
Des sources à vertus médicales et riches en soufre
[13.01.2019] Autres langues : 繁體字 | العربية |

Les sources de Takayu, situées dans l’ouest vallonné de la ville de Fukushima, rappellent aux visiteurs le « bon vieux temps » des longues cures thermales que les Japonais avaient l’habitude de prendre. Faites l’expérience des bains de soufre dans une atmosphère au charme rustique.

Takayu, où la tradition des cures thermales se perpétue

L’autoroute Bandai-Azuma offre de splendides vues sur les reliefs montagneux à l’ouest de la ville de Fukushima. Juste à proximité du péage de Takayu se situe les sources thermales de Takayu, ou Takayu Onsen, à près de 750 mètres au-dessus du niveau de la mer. Ayant célébré son 400e anniversaire en 2007, le lieu est à lui seul une bonne raison de faire le voyage vers la préfecture de Fukushima, et de le faire durer au maximum…

Une cabane au toit de chaume abritant le bain Tamago-yu

La station thermale Takayu Onsen a la particularité d’être utilisée pour des raisons médicales plutôt que pour le pur plaisir. Durant l’époque d’Edo (1603-1868), Takayu refusa de devenir un simple quartier de divertissement et décida de maintenir sa tradition de cures thermales rustiques. Contrairement aux autres onsen qui se sont concentrés sur le développement du tourisme, Takayu a ainsi conservé son ancienne atmosphère traditionnelle.

Taiki-no-yu, le bain de l’auberge Adachiya

La zone abrite neuf sources, chacune alimentant les bains de l’une des huit auberges, comme par exemple Azumaya ou Tamago-yu, ainsi que le bain public d’Attaka-yu. Tous les bains offrent une eau s’écoulant librement par gravité. Chaque source étant unique, la température de l’eau et les dépôts minéraux dans chaque bain diffèrent également. Elles ont toutefois un point commun : leur couleur blanche et laiteuse, caractéristique des sources riches en soufre, et supposées aider à soulager l’hypertension, l’artériosclérose et le diabète.

Traditionnellement, les voyageurs profitent de la région lors de longues escales, un séjour minimum de 10 jours étant nécessaire pour que les bienfaits des eaux puissent être ressentis. Tous les bains publics d’Attaka-yu, au centre de la ville, sont en plein air (roten buro), avec des bains séparés pour les hommes et les femmes, ainsi que des bains disponibles à la location pour un usage privé.

Fudô-no-yu, le bain de l’auberge Adachiya

Le bain en plein air d’Attaka-yu

Takayu Onsen

Accès depuis Tokyo

  • En train et en bus : prendre le Shinkansen Tôhoku depuis la gare de Tokyo jusqu’à la gare de Fukushima (1 h 30). Takayu Onsen se situe à environ 15 km de la gare de Fukushima et vous pouvez y accéder via le bus Fukushima Kôtsû (40 min) ou en taxi (30 min). Certaines auberges offrent également des navettes gratuites.
  • En voiture : prendre la bretelle Kawaguchi de la voie express Tôhoku jusqu’à Fukushima Nishi (25 km, environ 3 h) puis conduire pendant 17 km sur la route menant à Takayu Onsen (environ 30 min).

Site officiel de l’Association touristique des sources thermales de Takayu (en anglais)

(Photo de titre : le bain au sein de la cabane au toit de chaume à Tamago-yu. Photo avec l’aimable autorisation de l’Association touristique des sources thermales de Takayu)

  • [13.01.2019]
Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [5] : Totsukawa, à NaraPour s’isoler du reste du monde à travers une échappée en pleine nature, optez pour les sources chaudes naturelles de Totsukawa, un des endroits les plus reculés de la préfecture de Nara. Les auberges et les bains thermaux de la région offrent de sublimes panoramas sur la vallée verdoyante.
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [4] : Nagayu, à ÔitaLes sources d’eaux thermales de Nagayu , appelées Nagayu Onsen, sont les plus riches en sodium et en magnésium de tout le Japon. Elles se trouvent dans les collines luxuriantes de la préfecture d’Ôita sur l’île de Kyûshû au sud du Japon. Leurs supposées vertus médicinales poussent même les aficionados des bains thermaux à boire les eaux des fontaines publiques ! Entre les bains effervescents et les sources en plein air offrant des vues magnifiques, Nagayu Onsen a quelque chose de différent à offrir à chaque voyageur.
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [3] : Kurokawa, à KumamotoAvec deux étoiles au guide Michelin pour ses charmes indiscutables, les sources thermales de Kurokawa fleurent bon la nostalgie du Japon ancien. Elles se situent dans la préfecture de Kumamoto, sur l’île de Kyûshû au sud du Japon. Un pass spécial donne accès à de nombreux bains du coin.
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [2] : Oku-Hida, à GifuNichée dans les montagnes de la préfecture de Gifu, au centre du Japon, Oku-Hida dispose du plus grand nombre de bains en extérieur de tout le pays. Cinq différents villages offrent ici leurs propres expériences de sources chaudes sublimées par les paysages enchanteurs des Alpes du nord du Japon.
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [1] : Oku-Shiobara, à TochigiCaché dans les confins du nord-ouest de la préfecture de Tochigi, Oku-Shiobara offre d’apaisantes sources chaudes, ou onsen, dans un environnement préservé. Ce lieu touristique en montagne est aisément accessible depuis Tokyo, en faisant un excellent lieu de séjour pour échapper à la chaleur de l’été tokyoïte, pour profiter des couleurs rouges et or des feuilles en automne, ou encore de la neige en hiver.

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone