Dossier spécial Bienvenue dans les sources thermales nippones !
À travers les meilleures sources thermales du Japon [6] : Takayu, à Fukushima
Des sources à vertus médicales et riches en soufre
[13.01.2019] Autres langues : 繁體字 | العربية |

Les sources de Takayu, situées dans l’ouest vallonné de la ville de Fukushima, rappellent aux visiteurs le « bon vieux temps » des longues cures thermales que les Japonais avaient l’habitude de prendre. Faites l’expérience des bains de soufre dans une atmosphère au charme rustique.

Takayu, où la tradition des cures thermales se perpétue

L’autoroute Bandai-Azuma offre de splendides vues sur les reliefs montagneux à l’ouest de la ville de Fukushima. Juste à proximité du péage de Takayu se situe les sources thermales de Takayu, ou Takayu Onsen, à près de 750 mètres au-dessus du niveau de la mer. Ayant célébré son 400e anniversaire en 2007, le lieu est à lui seul une bonne raison de faire le voyage vers la préfecture de Fukushima, et de le faire durer au maximum…

Une cabane au toit de chaume abritant le bain Tamago-yu

La station thermale Takayu Onsen a la particularité d’être utilisée pour des raisons médicales plutôt que pour le pur plaisir. Durant l’époque d’Edo (1603-1868), Takayu refusa de devenir un simple quartier de divertissement et décida de maintenir sa tradition de cures thermales rustiques. Contrairement aux autres onsen qui se sont concentrés sur le développement du tourisme, Takayu a ainsi conservé son ancienne atmosphère traditionnelle.

Taiki-no-yu, le bain de l’auberge Adachiya

La zone abrite neuf sources, chacune alimentant les bains de l’une des huit auberges, comme par exemple Azumaya ou Tamago-yu, ainsi que le bain public d’Attaka-yu. Tous les bains offrent une eau s’écoulant librement par gravité. Chaque source étant unique, la température de l’eau et les dépôts minéraux dans chaque bain diffèrent également. Elles ont toutefois un point commun : leur couleur blanche et laiteuse, caractéristique des sources riches en soufre, et supposées aider à soulager l’hypertension, l’artériosclérose et le diabète.

Traditionnellement, les voyageurs profitent de la région lors de longues escales, un séjour minimum de 10 jours étant nécessaire pour que les bienfaits des eaux puissent être ressentis. Tous les bains publics d’Attaka-yu, au centre de la ville, sont en plein air (roten buro), avec des bains séparés pour les hommes et les femmes, ainsi que des bains disponibles à la location pour un usage privé.

Fudô-no-yu, le bain de l’auberge Adachiya

Le bain en plein air d’Attaka-yu

Takayu Onsen

Accès depuis Tokyo

  • En train et en bus : prendre le Shinkansen Tôhoku depuis la gare de Tokyo jusqu’à la gare de Fukushima (1 h 30). Takayu Onsen se situe à environ 15 km de la gare de Fukushima et vous pouvez y accéder via le bus Fukushima Kôtsû (40 min) ou en taxi (30 min). Certaines auberges offrent également des navettes gratuites.

Site officiel de l’Association touristique des sources thermales de Takayu (en anglais)

(Photo de titre : le bain au sein de la cabane au toit de chaume à Tamago-yu. Photo avec l’aimable autorisation de l’Association touristique des sources thermales de Takayu)

  • [13.01.2019]
Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [15] : Yamashiro, à IshikawaLa ville de Kaga, dans la préfecture d’Ishikawa, sur la côte de la Mer du Japon, comprend trois zones de sources chaudes : Yamanaka, Katayamazu, et la plus importante d’entre elles, Yamashiro, dont les sources thermales sont riches d’une histoire de plus de 1 300 ans.
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [14] : Ginzan, à YamagataDes auberges en bois imprégnées d’histoire s’alignent le long des paisibles rues de Ginzan, dans la préfecture de Yamagata, au nord-est du Japon. Elles évoquent un temps révolu et invitent les visiteurs à se détendre dans les célèbres eaux thermales du village. À ne pas manquer non plus : un établissement de bain conçu par un célébrissime architecte et une boutique centenaire de tofu.
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [13] : Katayamazu, à IshikawaKatayamazu Onsen, dans la ville de Kaga, sur la côte de la mer du Japon, est le plus jeune des trois villages de sources thermales de la préfecture d’Ishikawa. L’endroit à ne pas manquer : un établissement de sources collectives conçu par un architecte de renom.
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [12] : Nozawa, à NaganoLe pittoresque village de montagne de Nozawa, dans la préfecture de Nagano, comprend de nombreux bains publics en extérieur et en intérieur. Les sources thermales font partie intégrante de la vie des habitants du village, dont l'une d'entre elles est même enregistrée dans le guide Michelin.
  • À travers les meilleures sources thermales du Japon [11] : Kusatsu, à GunmaKusatsu, dans la préfecture de Gunma, fait partie des « Trois merveilleuses sources du Japon ». La région comprend de nombreuses auberges de toutes sortes ainsi que des bains mixtes, ce qui en fait une excellente destination pour découvrir et expérimenter le meilleur de la culture des sources thermales du Japon, et seulement à 4 heures de Tokyo en bus direct.

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone