Dossier spécial Les endroits à visiter à tout prix !
Tourisme à Ishinomaki, une ville en pleine renaissance après le tsunami
[11.03.2019]

Ishinomaki, ville portuaire du littoral du Sanriku dans la préfecture de Miyagi, a été durement frappée par le tsunami de mars 2011. Huit ans plus tard, la ville renaît et mise sur le tourisme pour se reconstruire, à travers toute une série de nouveaux lieux.

Le parc Hiyoriyama, avec vue sur la ville et la mer

Le séisme et le tsunami du 11 mars 2011 ont fait plus de 15 000 morts et 2 500 disparus, un bilan extrêmement lourd dû en majeure partie au tsunami qui a balayé la côte. La ville d’Ishinomaki, l’un des plus gros ports de pêche du nord-est du Japon, la région du Tôhoku, a été durement frappée par la catastrophe. Plus de 3 000 de ses habitants ont péri et une grande partie des infrastructures de pêche, industrie vitale pour la localité, a été détruite.

Huit ans plus tard, le centre-ville d’Ishinomaki est méconnaissable. De nombreux lieux et établissements touristiques y ont vu le jour, et le réseau urbain s’est retissé. Le parc Hiyoriyama, situé sur les hauteurs, offre un point de vue inégalé sur les progrès de la reconstruction.

Depuis le parc Hiyoriyama, vue sur le fleuve Kyû-Kitakami qui traverse le centre-ville (septembre 2018).

Le parc Hiyoriyama, qui a reçu la visite d’hommes de lettres comme le poète de haiku Matsuo Bashô ou l’écrivain Miyazawa Kenji, est un lieu riche en histoire. À l’origine, c’était de là qu’on étudiait le temps avant de sortir en mer, d’où son nom, « hiyori », qui signifie « beau temps ».

Étant donné qu’il est situé en hauteur, de nombreuses personnes s’y sont réfugiées lorsque le tsunami a balayé la ville, le 11 mars 2011. Le parc était semblable à une île parmi les environs noyés sous l’eau. Quand la vague s’est retirée, une scène de désolation s’est offerte aux yeux des réfugiés : maisons et immeubles, balayés, avaient laissé place à des montagnes de débris noyés sous la boue.

Aujourd’hui, depuis le parc Hiyoriyama, on découvre un patchwork de nouveaux bâtiments et de zones d’évacuation. Voir la ville revivre constitue un soulagement, mais on constate également que la reconstruction nécessite du temps.

Le parc Hiyoriyama, où de nombreux habitants se sont réfugiés.

Ishinomaki, environ trois semaines après la catastrophe (1er avril 2011)

Parc Hiyoriyama

  • Adresse : 2-chôme Hiyorigaoka, Ishinomaki-shi, Miyagi-ken 986-0833
  • Accès : 25 minutes de marche de la gare JR Ishinomaki
  • [11.03.2019]
Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • Un des trois plus beaux paysages du Japon : Ama no Hashidate, le pont vers le paradisAma no Hashidate, ou « Le pont vers le paradis », est considéré comme l'un des trois plus beaux paysages du Japon. C’est la destination touristique la plus connue du nord de la préfecture de Kyoto. La région a même récemment été rebaptisée « Kyoto by the Sea ». Cap sur le seul paysage japonais qui est encore plus beau vu à l'envers !
  • Un des trois plus beaux paysages du Japon : Matsushima, l'île aux pinsMatsushima ou « l’île aux pins », située au nord-est de la ville de Sendai dans la préfecture de Miyagi, se compose d’environ 260 îlots de tailles variées, disséminés dans la baie de Matsushima. Ses panoramas saisissants l’ont élevé parmi l’un des trois plus beaux paysages du Japon, avec Ama no Hashidate à Kyoto et l’île de Miyajima près de Hiroshima.
  • Le quartier de Shinsekai à Osaka : des trésors de gastronomie populaireShinsekai, ou le « Nouveau monde » d’Osaka, avec ses superbes enseignes lumineuses bariolées et, en son centre, la tour Tsûtenkaku, appelée « la Tour Eiffel d’Osaka ». Venez déguster la « soul food » du Kansai dans les innombrables restaurants et bars de ce lieu saint de la gastronomie populaire.
  • Le Sazae-dô, un étrange temple en colimaçonL’apparence singulière de cette pagode en bois de la fin du XVIIIe siècle n’échappe à personne, et son intérieur est encore plus étonnant ! Visitons ensemble le Sazae-dô d’Aizu, un bien culturel important du Japon.
  • Voyage au village des renards et sur l’île des chats !Depuis quelques années, deux endroits très propices pour rencontrer et interagir avec des animaux sont devenus particulièrement populaires parmi les touristes étrangers qui visitent la préfecture de Miyagi, au nord-est du Japon. Dans le village des renards de Zaô, il est possible de donner directement à manger aux renards, et même de prendre un bébé dans ses bras. De son côté, l’île de Tashiro, que l’on atteint en bateau au départ d'Ishinomaki, vous offre une opportunité garantie de fondre de bonheur, vu que le lieu compte plus de chats que d’humains.

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone