Dossier spécial Les endroits à visiter à tout prix !
Les meilleurs sites pour admirer les feuillages colorés de l’automne [2] : partie sud de la région du Tôhoku
[04.11.2018] Autres langues : ESPAÑOL | العربية | Русский |

Continuons notre périple à la recherche des plus beaux paysages de l’automne, que les Japonais appellent la saison des kôyô. Dans cet article, présentation des magnifiques spectacles qu’offrent les arbres aux couleurs rouge et jaune au nord-est du Japon, dans les préfectures de Miyagi, Yamagata et Fukushima, autour des gorges, montagnes, cascades et autres châteaux.

Où admirer les kôyô de la préfecture de Miyagi ?

Gorge de Naruko-kyô

Pour observer les feuillages colorés de l’automne, les kôyô, rendez-vous dans la gorge de Naruko-kyô, tout proche d’une source thermale bien connue des Japonais : Naruko-onsen. La vallée, qui se prolonge sur 2,6 km, forme un grand V. Elle a été creusée par la rivière Ôya, sur une profondeur d’environ 100 mètres, et l’automne venu, les arbres colorent le ravin de rouge et de jaune. Notre conseil pour profiter de la magnifique vue : l’observer depuis l’abri-voyageur de Naruko-kyô.

Période conseillée : de la fin octobre à début novembre

Le pont Ôfukazawa surplombe la gorge de Naruko-kyô, habillée des couleurs automnales. (Photo avec l’aimable autorisation du département pour la promotion de la ville d’Ôsaki)

Le temple Entsû-in

À Matsushima, officiellement l’une des « trois vues les plus célèbres du Japon » (Nihon sankei), se trouve le Entsû-in, un temple bouddhiste réputé pour l’un de ses jardins qui s’articule autour d’un étang en forme du caractère 心 (kokoro, cœur), Shinji-no-ike. Mais en automne, nous avons droit à d’autres spectacles supplémentaires : les kôyô qui colorent l’espace et les splendides illuminations accompagnées de mini-concerts. Ne manquez pas non plus le jardin sec (karesansui) tapissé de rouge par les feuilles ainsi que l’étang sur lequel se reflètent les arbres colorés.

Période conseillée : du début à la mi-novembre

Les kôyô apportent un charme aux quatre jardins du temple Entsû-in. (Photo avec l’aimable autorisation du temple Entsû-in)

Le pavillon Sankeiden du temple Entsû-in rayonne des fraîches couleurs des arbres environnants. (Photo avec l’aimable autorisation du temple Entsû-in)

La route Echo Line du mont Zaô

La route appelée « Echo Line » relie les préfectures de Miyagi et Yamagata en traversant la chaîne volcanique du mont Zaô d’est en ouest. Rien de tel alors qu’une balade en voiture sur les 26 km du chemin, avec deux spots immanquables. Le premier est Okama, un lac de cratère de couleur vert émeraude où tout autour du lieu, les montagnes avoisinantes offrent de jolies couleurs automnales. Le second est Takimidai, un belvédère d’où il est possible d’admirer trois cascades : Sangai-taki, Fudô-taki et Jizô-taki. Le paysage dans son ensemble est d’une vitalité exceptionnelle !

Période conseillée : milieu du mois d’octobre

La cascade Fudô-taki, admirée depuis le belvédère de Takimidai (photo avec l’aimable autorisation du département agriculture, forêt et tourisme de la ville de Zaô)

La route Echo Line du mont Zaô, colorée par les arbres rouges et jaunes de part et d’autre de la route (photo avec l’aimable autorisation du département agriculture, forêt et tourisme de la ville de Zaô)

  • [04.11.2018]
Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • Voyage au village des renards et sur l’île des chats !Depuis quelques années, deux endroits très propices pour rencontrer et interagir avec des animaux sont devenus particulièrement populaires parmi les touristes étrangers qui visitent la préfecture de Miyagi, au nord-est du Japon. Dans le village des renards de Zaô, il est possible de donner directement à manger aux renards, et même de prendre un bébé dans ses bras. De son côté, l’île de Tashiro, que l’on atteint en bateau au départ d'Ishinomaki, vous offre une opportunité garantie de fondre de bonheur, vu que le lieu compte plus de chats que d’humains.
  • Une forteresse japonaise dans les nuages : les ruines du château de TakedaCet incroyable paysage est digne d’un conte de fées médiéval : lors des frais matins d’automne, les ruines du château de Takeda, dans la préfecture de Hyôgo, se transforment en une « forteresse flottante », qui semble naviguer sur une rivière de nuages dans l’étroite vallée que surplombe le donjon…
  • Périple en noir et blanc à Hakodate avec un LeicaIl était une fois un photographe-essayiste qui adorait sa ville de Hakodate, sur l’île de Hokkaidô au nord du Japon. Accompagné de son Leica préféré, il accumulait les prises de vues du célèbre port, comme pour fixer ses différents visages et ses différentes expressions…
  • Comment apprivoiser les ruelles sombres du Golden-gai de TokyoLe Golden-gai de Shinjuku est un quartier fascinant de Tokyo, mais bien souvent, les touristes n’osent pas s’aventurer à l’intérieur de ses innombrables petits bars. Pour pouvoir profiter pleinement de ce lieu unique en son genre, il suffit pourtant de suivre quelques conseils que nous abordons dans cet article.
  • Le quartier Golden-gai à Shinjuku : un haut lieu de la prostitution devenu le paradis des buveursLa partie ouest de l’arrondissement de Shinjuku à Tokyo abrite un petit quartier unique en son genre appelé Shinjuku Golden-gai. Ce lieu aujourd’hui rempli de bars minuscules a d’abord été voué à des activités de marché noir et de prostitution avant de devenir le rendez-vous de prédilection d’intellectuels amateurs de discussions bien arrosées se prolongeant jusqu’à l’aube. À l’heure actuelle, il est en train de s’ouvrir à tous les types de clientèle depuis que ses établissements sont peu à peu repris par des jeunes.

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone