Tremblement de terre de Kumamoto : des toilettes propres sauvent des vies
[17.05.2016] Autres langues : ENGLISH | 日本語 | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Prévenir gastro-entérites et thromboses

Dans les zones sinistrées des préfectures de Kumamoto et d’Ôita, suite aux récents tremblements de terre, les infrastructures critiques comme l’eau et l’électricité ont commencé à être remises en service, et le nombre de personnes évacuées vivant dans les centres de refuge, après un pic de 180 000 personnes, est retombé à moins de 50 000 le 26 avril. Néanmoins, l’eau est toujours coupée dans les zones les plus touchées, où de nombreuses personnes continuent également à vivre dans leur voiture. Selon la préfecture de Kumamoto, 37 cas de thrombose veineuse ont nécessité une hospitalisation.

De nombreuses maisons se sont effondrées à Mashiki.

La salle de gymnastique de l’école primaire de Kinokura est devenu un abri pour les sinistrés de la ville de Mifune.

Une thrombose veineuse (appelé familièrement « le syndrome de la classe économique ») peut se déclarer après une station prolongée dans la même position, et la désydratation peut également devenir une cause. De plus, même si de l’eau potable est distribuée en quantité suffisante, le problème de la disponibilité de toilettes saines augmente le nombre de personnes victimes de ces maladies. Le docteur Hasegawa Tarô, médecin chef du département d’urologie de l’hôpital Shônan, qui intervient comme volontaire à l’école primaire Hiroyasu, centre de refuge pour les sinistrés de la ville de Mashiki, frappée deux fois par un tremblement de terre d’intensité sismique 7 (l’échelle shindo), explique l’importance des toilettes dans la gestion post-catastrophe.

Le docteur Hasegawa Tarô

« Dans un premier temps, le nettoyage des toilettes du refuge était impossible, l’odeur était horrible. Et à cause des coupures d’électricité, il fallait y aller dans le noir total. En plus de cela, c’étaient des toilettes traditionnelles, difficiles à utiliser pour des personnes âgées qui ont les jambes faibles et ne peuvent pas s’accroupir. Dans ces conditions, les femmes et les personnes âgées se retenaient le plus possible et évitaient de boire, ce qui a des répercussions négatives sur la santé. »

Les toilettes à utiliser avec un seau d’eau que l’on jette ensuite ne sont pas non plus hygiéniques, car l’eau jetée projette parfois des petites parties souillées dans toutes les directions. Il en résulte une dégradation de l’hygiène sur une plus grande surface, ce qui présente de risque de propager les virus du genre norovirus. L’amélioration la plus rapide possible de la condition des toilettes est l’un des enjeux primordiaux pour les centres de refuge.

À l’école primaire de Hiroyasu, des infirmières bénévoles se sont souvenues de toilettes d’urgence à utiliser sans eau qui avaient été expérimentées avec succès lors du séisme du Tôhoku, dans lesquelles les excréments sont empaquetés dans des films plastiques spéciaux. Elles ont fait très rapidement une demande d’aide dans ce sens et la première est arrivée le 20 avril. Le 25 avril, elles en avaient installées 3, qui ont été mises à la disposition des personnes ayant des difficultés, des personnes âgées et des enfants qui ne pouvaient pas utiliser les toilettes de fortune en plein air.

(De haut à gauche, dans le sens des aiguilles d’une montre) Avant l’installation des toilettes d’urgence « Wrappon », les toilettes à l’intérieur du bâtiment avaient été fermées avec une pancarte « Ne pas utiliser », mais certaines personnes les ont tout de même utilisées, occasionnant le bouchage des canalisations. Les odeurs se sont répandues dans tout le refuge. / On utilise un coagulant spécial en poudre avant d’utiliser les toilettes Wrappon. / Après usage, on appuie sur le bouton de la télécommande et les excréments ressortent, hermétiquement enfermés. / Une cabine individuelle en carton est également disponible en option. À l’école Hiroyasu, une telle cabine a été installée dans les vestiaires pour femmes et la salle d’allaitement.

  • [17.05.2016]
Articles liés
Autres chroniques

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone