Le b.a.-ba du Japon

Les « bentô »

Société

Le bentô est un repas contenu dans une boîte compartimentée que l’on peut déguster où que l’on soit. Son contenu diffère selon les régions et leurs spécialités culinaires. Les magasins dans les gares proposent aux voyageurs de délicieux bentô.

À l’origine, un repas dégusté au théâtre

Le bentô est un repas à emporter savoureux que l’on peut préparer à la maison ou acheter en magasin. Contenu dans une boîte, il est composé de riz et d’une variété d’accompagnements tels que de la viande, du poisson ou des légumes.

C’est à la fin du XVIe siècle que le concept du bentô commence à prendre forme. Plus tard, dans l’époque d’Edo (1603-1868), ce repas en boîte est devenu associé à des événements tels que le hanami (coutume d’apprécier la beauté des cerisiers en fleur), le hina matsuri (fête des filles) et les sorties en bateau. On mangeait le makunouchi bentô, l’un des styles classiques de bentô, durant les entractes des représentations théâtrales (kabuki) au XIXe siècle, lorsque le maku (le rideau) était baissé.

Un makunouchi bentô.

Bento & Co., un magasin situé à Kyoto dirigé par le Français Thomas Bertrand, vend une vaste gamme d’articles de bentô. Hakoya, dans la préfecture d’Ishikawa, est un fabricant renommé de boîtes en laque et en plastique. On peut même en trouver qui sont conçues pour garder la soupe chaude ou les fruits frais. Les boîtes traditionnelles wappa faites en sugi (cèdre du Japon), un bois qui possède des propriétés antibactériennes, sont toujours utilisées par de nombreuses personnes.

Place à la créativité

De nombreux enfants déjeunent aujourd’hui à la cantine de leur école, mais certains d’entre eux amènent tous les jours leur bentô. Et pour les événements spéciaux comme les voyages scolaires ou les journées sportives, pratiquement tous les enfants emportent un bentô dans leur sac. Les parents les plus motivés se lèvent tôt le matin pour préparer un kyaraben, dans lequel les aliments sont façonnés pour ressembler à des animaux, des objets ou des personnages mignons. Sur Internet, de nombreux blogs et de forums proposent des recettes de kyaraben. Cependant, pour les parents très occupés, préparer des bentô à la hauteur des attentes de leurs enfants n’est pas une tâche aisée.

Un bentô avec des petites maisons mignonnes.

Dans le monde du travail, les plus chanceux peuvent déguster à la pause-déjeuner un bentô préparé avec amour par leur conjoint. D’autres le préparent eux-mêmes. Les bentô sont également disponibles dans les konbini, les supermarchés, les centres commerciaux et même dans quelques restaurants. Les employés de konbini proposent toujours de réchauffer les repas au micro-ondes. Dans les chaînes spécialisées, il est possible de créer son propre bentô en commandant ses accompagnements préférés et d’avoir une soupe miso avec son repas. Il existe aussi des services de livraison de bentô haut de gamme pour les occasions spéciales telles que les réunions d’affaires.

De nombreux accompagnements, issus aussi bien de la cuisine japonaise qu’étrangère, sont proposés : saumon grillé, poulet frit (karaage), porc pané frit (tonkatsu), steak haché (hamburg), etc.

Les bentô sont souvent vendus par les restaurants des quartiers d’affaires aux employés qui n’ont pas le temps de déjeuner sur place.

 

Onigiri, un en-cas pratique

Préparation d’onigiri

Voici une bonne idée de déjeuner simple et savoureux : les onigiri. Ces boulettes de riz rondes ou triangulaires peuvent être garnies avec des ingrédients variés. La prune marinée umeboshi est un classique : sa popularité provient du fait que l’acidité de la prune permet de conserver le riz, même les jours d’été torrides. On trouve parmi les autres ingrédients habituels : thon à la mayonnaise, crevettes frites, saumon, konbu no tsukudani (algues cuites dans un assaisonnement à base de sauce de soja) et mentaiko (œufs de cabillaud pimentés). Afin de conserver leur forme, les boules de riz peuvent être enveloppées dans des feuilles de nori (algues), ce qui ajoute saveur et texture. Le nori est également riche en minéraux.

Onigirazu, une variente de l’onigiri.

On trouve ces en-cas faciles à transporter dans de nombreux magasins, notamment les konbini. Pour les personnes voulant préparer elles-mêmes des onigiri, il existe des moules spécialement conçus à cet effet.

Le mot onigiri provient du fait que les boulettes sont façonnées à la main. Il peut se décomposer en o, préfixe honorifique, et nigiri qui vient du verbe nigiru (prendre et serrer dans la main). Une variante populaire est le onigirazu (forme négative de nigiru), qui est plus simple à faire car ce dernier n’a pas besoin d’être façonné comme un onigiri habituel. Il suffit tout simplement de déposer du riz au centre d’une feuille de nori, d’ajouter par-dessus une ou plusieurs garnitures, de replier les coins de la feuille de nori sur le tout et de couper en deux la boule ainsi formée. À la différence des onigiri, la garniture des onigirazu [EN] est visible.

Le repas idéal pour les déplacements

Les Japonais ont pour habitude de prendre avec eux un bentô lorsqu’ils voyagent en train. Pour attirer les voyageurs, les magasins dans les gares proposent des bentô faits avec des ingrédients locaux : les ekiben (mot-valise formé de eki, gare, et bentô).

Beaucoup de personnes saisissent cette occasion pour goûter à des spécialités locales. On peut citer entre autres les bentô au bœuf Yonezawa de la préfecture de Yamagata ou ceux au crabe de la préfecture de Fukui. La préfecture de Gunma est célèbre pour ses bentô servis dans des pots en argile mashikoyaki. Pour les fabricants, concevoir un emballage attrayant est également un moyen de se démarquer de la concurrence.

Kamameshi : un bentô servi dans un pot en argile.

Bentô est un des nombreux mots japonais qui sont petit à petit adoptés par d’autres langues, grâce à l’engouement à l’échelle mondiale pour la cuisine japonaise. Et grâce à la créativité des cuisiniers du monde entier, les possibilités d’adaptations locales sont infinies.

Photos :

Makunouchi bentô : tirol28 Bentô avec des maisons : Mokiko Photo de titre : Matsuri, magasin spécialisé dans les ekiben, vendant plus de 170 sortes de bentô dans la gare de Tokyo.

bentô riz repas