Série Le b.a.-ba du Japon
« Tsukimi », la contemplation de la pleine lune
[24.09.2018] Autres langues : ENGLISH | 简体字 | ESPAÑOL | Русский |

La contemplation de la pleine lune est une coutume très ancienne au Japon. La pleine lune d’automne est particulièrement belle, et des fêtes pour célébrer cet astre sont organisées dans toutes les régions du pays.

En automne au Japon, il est coutume d’admirer la pleine lune en reconnaissance pour les moissons du riz et en prière pour des récoltes abondantes. En guise de décoration, on prépare entre autres des boulettes de riz sucrées appelées dango et des roseaux à plumets susuki.

La pleine lune apparaît le 15 de chaque mois dans l’ancien calendrier luni-solaire. La contemplation de la lune le soir du 15 du huitième mois (septembre dans le calendrier actuel) est appelée jûgoya no tsukimi ou « admiration de la lune de la nuit du 15 ». Pour l’année 2018, cette fête tombe le 24 septembre.

L’ancien calendrier luni-solaire, basé sur le parcours de la lune pour déterminer les mois, a été utilisé jusqu’en 1873. Dans ce calendrier, l’automne allait du septième au neuvième mois, et le 15 du huitième mois tombant juste au milieu, le 15 août, était appelé chûshû ou la mi-automne. Vers le milieu de l’automne, dans l’hémisphère nord, la pleine lune apparaît dans le ciel à l’endroit le plus propice à sa contemplation. L’air est limpide et le clair de lune est de toute beauté. La nuit du 15 porte donc le nom spécial de chûshû no meigetsu, « belle lune de la mi-automne » ou « lune des moissons ».

La coutume de regarder la lune le 15 du huitième mois luni-solaire a commencé en Chine, à partir de l’époque de la dynastie Tang (618-907) et elle a été transmise au Japon. À l’époque de Nara (710-794) et à celle de Heian (794-1185), les gens de la noblesse célébraient la pleine lune en organisant des banquets durant lesquels ils jouaient de la musique et composaient des poèmes. Durant l’époque d’Edo (1603-1868), cette coutume se répand parmi le peuple. Les fêtes d’automne avec leurs offrandes de riz nouveau se sont amalgamées à la célébration de la nuit du 15, jûgoya, pour devenir un événement en l’honneur d’une récolte abondante.

Banquet organisé par l’empereur Godaigo (1288-1339) au palais impérial de Yoshino. Peinture de Yôshû Chikanobu (© Collection numérique de la Bibliothèque Nationale de la Diète)

  • [24.09.2018]
Articles liés
Autres articles dans cette série 

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone