Chronologie du Japon

L’essentiel du mois de décembre 2014

Abe Shinzō réélu Premier ministre, Hayabusa 2 envoyé en mission dans l’espace pour prélever des échantillons d’astéroïde et lancement sur le marché du premier véhicule à pile combustible par Toyota.

Lundi 1er

L’agence de notation Moody’s dégrade d’un cran la note souveraine du Japon, qui passe de Aa3 à A1, en cinquième catégorie, et cite comme facteur le report de la deuxième hausse de la taxe sur la consommation qui renforce les incertitudes sur la capacité de l’archipel à réduire sa dette publique. Ce nouveau reclassement en catégorie A1 place désormais le Japon, qui avait déjà été rétrogradé d’un échelon il y a 3 ans et 4 mois, en-dessous de la Chine et la Corée et au même rang que des pays tels que Israël, la République tchèque ou Oman.

 

L’éditeur Jiyū Kokuminsha annonce les « mots de l’année 2014 ». C’est « shûdanteki jieiken » (droit de légitime défense collective), d’après une décision du Cabinet de réinterprétation de la Constitution en vue de concrétiser ce concept qui s’adjuge la première place et la partage avec « damé yô, damé damé » (pas question ! non non !), la réplique populaire d’un sketch du duo comique Nippon Erekiteru Rengō.

Mercredi 3

La sonde Hayabusa 2 sur le campus de la JAXA à Sagamihara, dans la préfecture de Kanagawa, le 31 août 2014. (Jiji press)

Lancement réussi de la fusée H-2A, avec à son bord la sonde Hayabusa 2, par l’Agence d’exploration aérospatiale japonaise (JAXA) depuis le Centre spatial de Tanegashima dans la préfecture de Kagoshima. Hayabusa 2 succède à Hayabusa première du nom, qui avait prélevé des échantillons de l’astéroïde 25143 Itokawa avant de revenir sur Terre en juin 2010. Cette nouvelle sonde devrait atteindre l’astéroïde visé (162173) 1999 JU3, situé entre Vénus et Mars, à l’été 2018 pour effectuer des prélèvements et des recherches durant les 18 mois suivants et revenir sur Terre à la fin de 2020. Ce 20e lancement consécutif d’une fusée H-2A amène le taux de réussite à plus de 96%.

Mercredi 10

Le roi Charles XVI Gustave de Suède décerne, durant la cérémonie de remise des prix à Stockholm, médailles et diplômes aux lauréats du Prix Nobel de physique : le professeur Akasaki Osamu de l’Université Meijô, le professeur Amano Hiroshi de l’Université de Nagoya et le professeur Nakamura Shûji de l’Université de Californie, Santa Barbara. Le prix leur a été attribué pour l’invention de la diode électroluminescente bleue, deux ans après celui du professeur Yamanaka Shinya de l’Université de Kyoto et amène à 22 le nombre de prix Nobel japonais, tous domaines confondus.

(De gauche à droite) Les professeurs Akasaki, Amano et Nakamura avec leurs médailles après la cérémonie du 10 décembre 2014. (Jiji press)

Entrée en vigueur d’une loi dont le but est de protéger les secrets d’ État liés à la défense, à la diplomatie et à la sécurité nationale. Cette nouvelle loi, beaucoup plus stricte, prévoit des peines allant jusqu’à dix ans d’emprisonnement pour les employés du secteur public ou privé ayant trahi des secrets d’État. Adoptée en décembre 2013, elle avait suscité la critique et été considérée par certains comme un empiètement sur les droits des citoyens à l’information.

Vendredi 12

Le kanji de l’année 2014, 税zei (taxe) est annoncé lors d'une cérémonie organisée au temple Kiyomizudera à Kyoto pour la 20e année consécutive. Choisi en fonction du vote organisé par la Fondation de l’examen d’aptitude de kanji, par des participants probablement marqués par la hausse de la taxe sur la consommation effectuée en 2014, ce caractère est suivi par熱, atsui ou netsu, qui signifie à la fois chaleur et fièvre en seconde place, puis de 嘘 uso , mensonge, en troisième position.

Samedi 13

Hanyû Yuzuru remporte le grand prix de patinage artistique individuel masculin à Barcelone, devenant ainsi le premier Japonais à obtenir deux victoires consécutives dans cette discipline. Cet exploit survient pourtant après un mois difficile, avec une blessure à la tête due à une collision à l'échauffement de la Coupe de Chine le 8 novembre, suivi d’une quatrième place au Trophée NHK s’achevant le 30 novembre. Mura Takahito et Machida Tatsuki ont fini respectivement cinquième et sixième à Barcelone tandis que Hongô Rika venait à la septième place en patinage artistique féminin.

Législatives : large succès pour Abe

Dimanche 14

Lors des 47e élections générales du Japon, le Parti libéral démocrate obtient 291 des 475 sièges de la chambre basse, dont 295 attribués par districts électoraux et 180 par représentation proportionnelle. Le Kômeitô, son allié dans la coalition gouvernementale, en remporte 35. Les résultats de ce vote de confiance vont permettre au Premier ministre Abe shinzô de réaliser ses grands projets puisque son principal opposant, le Parti démocrate du Japon, n’a obtenu que 73 sièges. Si Mesdames Obuchi Yūko et Matsushima Midori, obligées de renoncer à leurs positions de ministre après une série de scandales en octobre, conservent leurs sièges, quelques surprises sont à remarquer dans ce scrutin, notamment la défaite de Kaieda Banri, président du PDJ, ainsi que celles de Watanabe Yoshimi, l’ancien leader du parti Minna, et de Ishihara Shintarô, tête du Parti de la Nouvelle Génération. Le très faible taux de participation de 52,66%, en-dessous encore des 59,32 % lors des élections générales de 2012, est historiquement le plus bas depuis 1945.

Lundi 15

Toyota lance sur le marché grand public son premier véhicule à pile combustible, la « Mirai », issu d’une technologie considérée comme une innovation majeure dans le domaine des automobiles conviviales pour l’environnement. Fonctionnant grâce à l’électricité produite par la réaction entre le combustible d’hydrogène et l’oxygène de l’air, ces voitures n’émettent pas de dioxyde de carbone ni d’autres gaz polluants. Toyota a prévu de produire 700 voitures par an et de commencer à les exporter en Europe et aux États-Unis à partir de l’été 2015. Leur prix est de 7,24 millions de yens mais il est possible de bénéficier d’une subvention gouvernementale de l’ordre de 2 millions de yens environ.

Le vice-président de Toyota, Kat[o Mitsuhisa, présente la « Mirai » à Tokyo le 18 novembre 2014. (Jiji press)

L’entraîneur de l’équipe nationale de football japonaise, Javier Aguirre, fait l’objet avec 40 autres joueurs et anciens dirigeants de l’équipe de Saragosse, d’une enquête au sujet d’un match truqué. Celui-ci nie toute implication dans l’affaire.

Mercredi 17

La compagnie de chemin de fer Tôkai (JR Tôkai) entame la construction de la ligne maglev du Chûô Shinkansen, avec pour objectif une mise en service entre Shinagawa (Tokyo) et Nagoya en 2027. Des cérémonies de prière pour le bon déroulement des travaux ont eu lieu dans les deux gares. Une fois opérationnelle, cette ligne permettra de faire le trajet en moins de 40 minutes, à savoir moins de la moitié des 88 minutes nécessaires actuellement. Avec une voie constituée à 86% de tunnels, de nombreux problèmes restent à résoudre, dont l’évacuation de la terre excavée et le passage à travers les Alpes du Sud.

Vendredi 19

L’Institut Riken annonce qu’il lui a été impossible de produire des cellules STAP, après avoir effectué des tests qui devaient à l’origine se poursuivre jusqu’en mars 2015. Ni Obokata Haruko, chef de l’équipe qui avait déclaré avoir créé ces cellules, ni aucun membre de Riken n’a réussi à obtenir de résultat fructueux à la fin du mois de novembre. Obokata et son équipe avaient écrit deux articles sur les cellules STAP publiés dans la revue Nature en janvier 2014 puis retirés par la suite en juillet après la mise en doute de leur authenticité. Le 21 décembre, Obokata démissionne de son poste à l’institut.

Samedi 20

La gare de Tokyo fête son centenaire. Inaugurée en 1914, cette gare de la compagnie JR (Japan Railway) est à la fois le centre névralgique de la région métropolitaine et le symbole de la modernisation du Japon. Alors que l’émission de 15 000 cartes commémoratives était prévue, la JR s’est retrouvée saturée de commandes et a finalement décidé d’en stopper la vente après avoir écoulé 8 000 cartes.

Lundi 22

Le Conseil central de l’Éducation présente au ministre de l’Éducation, Shimomura Hakubun, sa proposition pour une réforme de l’accès aux universités. Il recommande une nouvelle forme d’évaluation, basée non plus uniquement sur la capacité de mémorisation, mais sur une estimation globale, incluant la rédaction de dissertations et sur des entretiens. Si cette proposition est adoptée, la réforme de l’examen d’entrée sera mise en œuvre à partir du printemps 2021.

Mardi 23

Hashimoto Tôru renonce à son poste de co-leader du Parti de la Restauration du Japon et déclare qu’il souhaite se concentrer sur la réforme administrative d’Osaka en tant que maire de la ville. Le gouverneur de la préfecture d’Osaka, Matsui Ichirô, quitte lui aussi son poste de secrétaire général du parti. Les deux hommes vont se concentrer sur les élections régionales prévues pour le printemps 2015 et seront vraisemblablement de retour après celles-ci. Eda Kenji est le nouveau président du parti et Matsuno Yorihisa secrétaire général.

Mercredi 24

Abe Shinzô est reconduit dans sa fonction de Premier ministre à l’ouverture de la 188e session extraordinaire par les deux chambres des députés. Il destitue de ses fonctions le ministre de la Défense, Eto Akinori, suite à un scandale de financement politique et le remplace par l’ancien directeur de l’Agence de la Défense, Nakatani Gen. Les 17 autres membres du gouvernement conservent leurs places.

Vendredi 26

Un comité indépendant présente les résultats de son rapport d’enquête sur les cellules STAP de l’Institut Riken qui conclut que ce sont en réalité des cellules souches embryonnaires. Il déclare impossible de déterminer si ces cellules ont été ajoutées accidentellement ou intentionnellement et, dans ce cas, par qui. Le comité découvre deux autres exemples de falsification d’images par Obokata Haruko et souligne que les co- auteurs ont également une grande part de responsabilité.

Mardi 30

En ce dernier jour de l’année 2014 pour la Bourse, l’indice Nikkei enregistre une chute considérable et finit avec 279,07 points de moins, à 17 450,77. Les inquiétudes causées par le chaos politique en Grèce constituent l’un des facteurs expliquant la supériorité des offres de vente sur les demandes d’achat. L’indice a néanmoins effectué une hausse de 7,12% sur l’année, le plus haut niveau à la clôture depuis 15 ans.

actualité chronologie