Les endroits à visiter à tout prix !

Voyage en train à Iwate, à la recherche des plus belles vues du Pacifique [1]

Tourisme

La côte pittoresque de la préfecture d’Iwate, au nord-est du Japon, est parcourue par les trains de la ligne Rias, qui offrent de splendides panoramas sur l’océan Pacifique. Cette ligne était autrefois séparée en deux parties, nord et sud, jusqu’à ce qu’elle ne fasse plus qu’une depuis mars 2019. Nous nous intéresserons ici à la partie nord.

La partie nord de la ligne Rias, entre la gare de Miyako et celle de Kuji, sillonne un terrain vallonné de la préfecture d’Iwate, traversant de nombreux tunnels et même un pont de 30 mètres de haut donnant sur l'océan Pacifique. Les multiples arrêts le long de la ligne offrent des vues à couper le souffle, mais permettent également aux voyageurs de merveilleuses opportunités de dégourdir leurs jambes comme leurs papilles et de goûter aux spécialités locales.

Le pont de la rivière Akka enjambe l’océan Pacifique
La ligne Rias passe le pont du fleuve Akka, qui enjambe l’océan Pacifique.

Pour les visiteurs en hiver...

Les trains de la ligne Rias propose des expériences à bord uniques adaptées aux saisons. Chaque année, de décembre à février, un train proposant des kotatsu circule entre les gares de Miyako et Kuji. Les kotatsu sont des tables basses avec un radiateur et une couverture pour rester au chaud, offrant ainsi le confort de chez soi tout en admirant la vue sur la côte Pacifique.

Jusqu’à 4 personnes peuvent s’asseoir autour de ces tables kotatsu, tout en appréciant le confort de chez soi et la vue sur le Pacifique
Jusqu’à 4 personnes peuvent s’asseoir autour de ces tables kotatsu, tout en appréciant le confort de chez soi et la vue sur le Pacifique !

Des souvenirs uniques

Le magasin Santetsu-ya à la gare de Miyako : un arrêt incontournable pour les voyageurs à la recherche de souvenirs de la région. La boutique a ouvert au moment de l'inauguration de la ligne Rias en mars 2019 (lorsqu’elle a fusionné sa ligne nord et sa ligne sud).

Santetsu-ya vend des souvenirs exclusifs de la compagnie de train Sanriku Railway, qui gère la ligne Rias, ainsi que des produits locaux tels que la célèbre marque de crackers de riz Kurojika. Préparés avec des ingrédients sains tels que du riz local et différentes céréales, des algues kombu, de la sauce soja et du sel, ils font la joie de nombreux visiteurs désireux de remmener un petit morceau du littoral du Sanriku chez eux. Le Sanriku est le nom de la côte nord-est du Japon, regroupant les préfectures d’Iwate, d’Aomori et une partie de celle de Miyagi et d’Akita. 

Crackers de riz Kurojika
Crackers de riz Kurojika

Également à ne pas manquer, le marché aux poissons de Miyako, à 10 minutes à pied de la gare ; l’occasion de savourer l'atmosphère haute en couleurs de la région et les délicieuses spécialités locales. Le marché propose une gamme de fruits de mer ainsi que des légumes et de la charcuterie. Il y a aussi un espace restauration proposant des repas préparés avec des ingrédients frais locaux.

Le marché aux poissons de Miyako, où se mêlent habitués et touristes à l'affût des spécialités locales (avec l’autorisation de l’Association du tourisme d’Iwate)
Le marché aux poissons de Miyako, où se mêlent habitués et touristes à l'affût des spécialités locales (avec l’autorisation de l’Association du tourisme d’Iwate)

Des vues de la côte à couper le souffle

Miyako est également la gare la plus proche de Jôdogahama, une plage rocheuse qui offre la vue la plus célèbre de toute la côte de Sanriku : les affleurements escarpés qui jaillissent de l'océan contrastent avec la tranquilité de la baie.

Jôdogahama, à 20 minutes en bus de la gare de Miyako (avec l’autorisation de l’Association du tourisme d’Iwate)
Jôdogahama, à 20 minutes en bus de la gare de Miyako (avec l’autorisation de l’Association du tourisme d’Iwate)

Plus loin sur la ligne de Miyako se trouve la gare Horinai, plus sobre mais située près de deux ponts très célèbres ; au sud-est se dresse le pont Ôsawa, une arche de 156 mètres de long enjambant un mince cours d’eau, et plus au nord-ouest en direction de la gare de Shirai-kaigan, long de 302 mètres, le pont du fleuve Akka. Les deux structures donnent sur l'océan Pacifique. Préparez vos appareils photo, car lorsque le train traverse ces deux ponts, il ralentit puis s'arrête pour permettre aux passagers d'apprécier la vue et de prendre quelques clichés !

Le pont Ôsawa qui donne sur un port de pêche, avec au loin l’océan Pacifique.
La vue du pont Ôsawa donne sur un port de pêche.

En automne, les passagers ont parfois la chance d’apercevoir des bancs de saumons au-delà du pont de la rivière Akka.
En automne, les passagers ont parfois la chance d’apercevoir des bancs de saumons au-delà du pont du fleuve Akka.

La spécialité locale : une crème glacée à la vanille avec une pointe de sel

La gare de Rikuchû-Noda dispose d'une aire de repos, « Michi no eki Noda », aussi bien utilisée par les conducteurs et que les voyageurs. Les visiteurs peuvent se servir eux-mêmes une spécialité locale quelque peu inhabituelle : une crème glacée aromatisée à la vanille et au sel de mer naturel. Les habitants de Noda produisent du sel depuis plus de 400 ans. L’eau est éliminée en la réchauffant lentement sur un feu de bois.

En été, de longues queues se forment pour goûter à la crème glacée à la vanille et au sel de mer de la région (avec l’autorisation de l’Association du tourisme du village de Noda)
En été, de longues queues se forment pour goûter à la crème glacée à la vanille et au sel de mer de la région du Sanriku (avec l’autorisation de l’Association du tourisme de la ville de Noda)

Terminus au nord de la ligne Rias : la gare de Kuji. La région est célèbre pour ses ama, des femmes plongeuses en apnée pour récolter des coquillages. Certaines ont plus de 80 ans !  La gare propose une exposition permanente qui leur est consacrée. Les visiteurs peuvent même essayer une combinaison de plongée pour avoir une idée du mode de vie des ama. (Voir notre article : Les « ama », des femmes résolues à sauver une tradition plurimillénaire)

Dans le magasin de la gare, laissez-vous tenter par un bentô (boîte-repas ) avec des oursins cuits à feu doux dans un bouillon et servis sur du riz ; un régal, même pour le palais les plus exigeants. Mais ne tardez pas trop ; habituellement, le magasin n’en propose que 20 à la vente. Les premiers arrivés sont donc les premiers servis !

La gare de Kuji, où a été tournée la série de NHK Amachan (littéralement « Petite plongeuse »)
La gare de Kuji, où a été tournée la série matinale de la chaîne NHK Amachan en 2013.

Un lever de soleil à ne pas manquer

À Kuji, le plus beau spot de la côte s’appelle Tsurigane-dô, une formation rocheuse sculptée au gré du temps par le vent et les vagues. Quand vient le solstice d'été, les visiteurs se rassemblent pour apercevoir le lever du soleil à travers une cavité située près de la base du rocher.

Tsurigane-dô, un magnifique rocher sculpté par les ans, à 15 minutes en voiture de la gare de Kuji.
Tsurigane-dô, un magnifique rocher sculpté par les âges, à 15 minutes en voiture de la gare de Kuji.

(Reportage et texte : Shoepress. Photo de titre : vue sur la côte du Sanriku depuis le pont Ôsawa. Toutes les photos ont été publiées avec l’autorisation de la compagnie Sanriku Railway, sauf indication contraire.)

tourisme train Iwate