Le monde fascinant de la papeterie japonaise

Le roi de la papeterie japonaise présente le top 5 des meilleurs articles

Design Vie quotidienne

Le Japon est un véritable paradis pour les amateurs de papeterie. Voici cinq articles attrayants choisis par le plus grand expert de ce domaine sur l’Archipel, surnommé « le roi de la papeterie ».

Je vais discuter du sujet qui me tient le plus à cœur : l’évolution des produits de bureau et d’écriture japonais. Il existe des centaines de fabricants d’articles de papeterie au Japon. La plupart d’entre eux lancent plusieurs nouveaux produits chaque année, et il n’est pas rare que les grands détaillants aient plus de 10 000 articles en stock à la fois. L’éventail éblouissant de fournitures de bureau et d’écriture exposés dans ces magasins en fait un paradis pour les amateurs du genre. Lors de l’ISOT, le Salon international de la papeterie et des produits de bureau de Tokyo, qui s’est tenu au Tokyo Big Sight durant l’été 2018, plus de 300 fabricants ont installé des stands pour présenter leurs dernières offres à un marché en pleine expansion. Voici ma sélection personnelle de cinq articles qui valent le détour, et qui témoignent de la vitesse et l’ampleur exceptionnelles de l’évolution du marché japonais de la papeterie.

Les stylos Zebra : des lignes épurées et des traits sans bavures

Les stylos Sarasa MarkOn (photo avec l’aimable autorisation de Zebra Co., Ltd.)
Les stylos Sarasa MarkOn (photo avec l’aimable autorisation de Zebra Co., Ltd.)

Les surligneurs sans bavures Mojini Line. (photo avec l’aimable autorisation de Zebra Co., Ltd.)
Les surligneurs sans bavures Mojini Line. (Photo avec l’aimable autorisation de Zebra Co., Ltd.)

D’un point de vue fonctionnel, on pourrait dire que la plupart des articles de papeterie sont des produits « matures » qui atteignent déjà leurs objectifs respectifs. Cela n’a pas empêché un grand nombre de sociétés japonaises de poursuivre des efforts colossaux en recherche et développement sur ce marché afin de créer une sorte d’« écosystème sophistiqué ». Ainsi, les stylos à bille japonais sont bien en avance sur le peloton mondial en terme de qualité. Si l’Europe produit de superbes produits haut de gamme, les grands fabricants japonais dépensent quant à eux beaucoup d’argent pour développer une technologie de pointe, qu’ils appliquent aux articles de grande consommation à bas prix destinés au grand public. Les stylos Jetstream et Frixion en sont des exemples connus.

Jetstream a été le pionnier des stylos à base d’huile à faible viscosité, offrant une nouvelle expérience d’écriture fluide qui a bouleversé l’image du stylo à bille traditionnel et a entraîné une concurrence féroce dans l’industrie. Les stylos Frixion sont quant à eux équipés d’une gomme en caoutchouc qui peut effacer l’encre (jusqu’à présent indélébile) du stylo. Jetstream et Frixion ne sont que deux exemples parmi tant d’autres...

Le Sarasa MarkOn, de la société Zebra, est un stylo à bille dont l’encre ne se dissout pas et ne salit pas, et ce même si vous superposez immédiatement un trait de surligneur fluorescent. Votre texte en surbrillance reste ainsi clair et lisible. Pour résoudre le problème dans l’autre sens, le surligneur Mojini Line est livré avec une encre spéciale qui peut être utilisée sur un texte de stylo à bille ordinaire avec le même résultat sans bavure. Il contient des ions qui empêchent l’encre de se dissoudre.

Il n’est pas rare que les fabricants japonais aient un siècle ou plus d’histoire derrière eux, et beaucoup ont mis à profit leur longue expérience. Bien qu’il n’y ait rien de fondamentalement mauvais dans les instruments d’écriture traditionnels, les consommateurs japonais, on le sait, ont tendance à être particulièrement intolérants vis-à-vis des tâches et des imperfections. Le résultat a été un développement ininterrompu de produits pour répondre à la demande des clients les plus exigeants. Et ils sont nombreux !

Twinkle Star : deux fois plus de plaisir à écrire

Le stylo bicolore Twinkle Star de V. Spark
Le stylo bicolore Twinkle Star de V. Spark

Ce ne sont pas seulement les efforts de développement des grandes entreprises qui entraînent la diversité des produits de papeterie japonaise. Les petits fabricants sont aussi de la partie, avec leurs propres objectifs. Le stylo à bille bicolore est un article original et hors-norme, présenté pour la première fois à l’ISOT 2018. C’est l’idée d’un ancien employé technique d’un grand fabricant de papeterie, appelé Kawasaki Masayuki. Après sa retraite, il a créé sa propre startup, V. Spark, pour pouvoir fabriquer le produit de ses rêves.

Les stylos de la série Twinkle Star de Kawasaki ont deux pointes parallèles, permettant à l’écrivain de changer de couleur avec un simple demi-tour de stylo. La partie la plus difficile pour le concepteur a été de travailler avec un stylo à encre très liquide. Les stylos à bille roulante sont populaires en Europe pour leur écriture plus proche des stylos plume, mais leur conception est relativement complexe en raison de leur encre semblable à de l’eau. Les deux couleurs différentes doivent également être scellées et séparées. Kawasaki a conçu un corps de stylo contenant deux cylindres en forme de tube à essai, un noir, un rouge. Le design est une première mondiale, qu’il a travaillé dix longues années durant avant de le commercialiser.

Bloc-note Memoterior : plusieurs types de papier pour un seul mémo 

Les bloc-notes Memotorior de Paperly. De gauche à droite: des blocs-notes pour stylo à plume, stylos à bille et crayon, et un mémo pour stylo-plume en action.
Les bloc-notes Memoterior, de Paperly. De gauche à droite: des blocs-notes pour stylo à plume, stylos à bille et crayon, et un mémo pour stylo-plume.

De nombreux petits fabricants utilisent leur modeste échelle comme une source d’agilité, développant rapidement des produits aux concepts novateurs. Un de ces articles est le bloc-notes Memoterior. Son atout ? Apprécier cinq types de papier différent dans un même calepin, offrant des sensations variées d’écriture. Ce produit existe en trois genres, adaptés aux stylos à plume, aux stylos à bille et aux crayons. Ainsi, cette gamme de produits existe pour satisfaire les demandes des clients appréciant les subtiles variations des différents papiers, un peu comme un amateur de vin savourera des cuvées différentes... La diversité de la papeterie japonaise est le reflet des goûts et de la sensibilité raffinée de ses consommateurs.

Le taille-crayon Togariturn : plaisir et technologie pour les enfants

Le taille-crayon Togariturn de Sonic.
Le taille-crayon Togariturn, de Sonic.

Alors, comment cultive-t-on une base de consommateurs avertis ? Le Japon continue de voir son taux de natalité baisser, et cela a des conséquences sur le marché de la papeterie scolaire qui se rétrécit. Cependant, malgré cet environnement délicat, les fabricants continuent d’apporter de nouvelles idées sur le marché. Prenez le taille-crayon Togariturn, de la société Sonic. Tout ce que l’utilisateur doit faire est d’insérer un crayon et de commencer à tourner la poignée. L’outil attire le crayon pour affûter la mine, puis détecte quand elle est tranchante et la repousse, prête à l’emploi. Bien qu’il gère un processus complexe, cet appareil ne contient pas un seul composant électronique. De fait, il rappelle les amusants outils mécaniques du Japon de l’époque d’Edo (1603–1868). Si les enfants sont amenés à utiliser ce type d’outil très tôt, ils sont plus susceptibles de développer un intérêt à long terme pour la papeterie dans son ensemble.

Le cutter Kitter : coupe précise et sans danger

Le coupe-boîte Kitter
Le coupe-boîte Kitter, d’Olfa

Mais tout n’est pas qu’amusement et jeux ! Les manufactures s’efforcent également de s’assurer que les jeunes utilisateurs apprennent à manipuler leurs produits en toute sécurité. Gagnant du Grand Prix de papeterie 2018, le Kitter est un cutter destiné aux jeunes. Les parents ont beau faire attention à la sécurité de leur progéniture, ils ne pourront pas empêcher leurs enfants d’utiliser des outils à lame pour toujours... C’est justement le catalyseur de la conception du Kitter, qui minimise le risque de blessure tout en enseignant la bonne façon de manipuler un cutter. Les cutters japonais communs sont conçus de sorte que lorsque la pointe perd son bord, vous puissiez casser la lame usée pour en libérer une nouvelle. Cela garantit une lame tranchante sur plusieurs utilisations, mais nécessite également de l’expérience avec le changement de cette dernière. Le Kitter, lui, enveloppe toute la lame, sauf sa pointe en plastique dur, une conception qui garantit que les utilisateurs puissent casser la lame en toute sécurité lorsqu’elle est émoussée afin de continuer à bénéficier d’une coupe tranchante. Permettre aux enfants de s’habituer à un cutter avec le même mécanisme qu’un outil pour adultes reflète les efforts du fabricant pour rendre son produit utile et éducatif.

La papeterie, un plaisir du quotidien

Les produits japonais sont des articles de tous les jours, pratiques et utilitaires. Mais ce sont aussi des objets conçus pour être appréciés des utilisateurs. Leur variété et leur qualité leur ont valu une réputation mondiale, et leur évolution se poursuit à toute vitesse : les fabricants continuent d’apporter des améliorations et les consommateurs curieux et exigeants continuent de les sélectionner judicieusement et de les utiliser avec plaisir. Si vous êtes déjà au Japon ou prévoyez une visite bientôt, je vous invite à prendre le temps de visiter les rangées d’une papeterie japonaise. Les découvertes que vous ferez par vous-même sont celles qui vous apporteront le plus de joie.

(Photo de titre : Takabatake Masayuki, entouré de sa collection murale d’articles de papeterie. Reportage et texte de Takabatake Masayuki. Outre les photos des produits Zebra, toutes les photos sont de © Takabatake Masayuki.)

design entreprise papeterie