La Japonaise Osaka Naomi se retire de Roland-Garros après son refus d’assister aux conférences de presse

Sport

Le lundi 31 mai, Osaka Naomi, la numéro deux mondiale de tennis, a annoncé via son compte Twitter son retrait du tournoi de Roland-Garros. « Je pense que la meilleure chose à faire est de quitter la compétition, afin que les autres joueurs puissent se concentrer sur leur jeu », a-t-elle écrit.

Cette décison fait suite à son message lancé le 26 mai, où elle avait fait savoir son refus de se présenter aux conférences de presse du tournoi, jugeant que ces obligations médiatiques nuisaient à la santé mentale des athlètes, et donc à la sienne. Le 30 mai, Osaka Naomi s’est vue infligée une amende de 15 000 dollars (environ 12 300 euros) pour ne pas avoir participé à sa première conférence de presse, juste après son match.

À ce moment, espérant faire bouger les choses, la Japonaise de 23 ans a posté sur son compte Twitter : « La colère relève d’un manque de compréhension. Les gens sont mal à l’aise avec les changements. »

L’organisation des quatres Grand Chelem a alors publié un communiqué afin de la prévenir de sanctions encore plus sévères, comme un risque d’expulsion du tournoi, dans le cas où elle ne serait pas présente à ses prochaines conférences de presse.

Dépassée par les événements, la championne a donc décidé de déclarer forfait et se retirer.

Sur son compte Twitter, elle explique aussi avoir souffert d’une longue période de dépression depuis sa victoire à l’US Open en 2018 contre Serena Williams, où elle devenait alors la première Japonaise de l’histoire du tennis, hommes et femmes confondus, à remporter un des quatre tournois du Grand Chelem.

Osaka Naomi est née d’un père américain d’origine haïtienne et d’une mère japonaise. Elle vit aux États-Unis et détient actuellement quatre titres de Grand Chelem.

Articles liés à Osaka Naomi

[Copyright The Jiji Press, Ltd.]

France sport Actu tennis Osaka Naomi