Dossier spécial Petit-déjeuner à la japonaise
Le petit déjeuner de Yuyado Sakamoto, dans la péninsule de Noto

Kiyono Yumi [Profil]

[22.05.2018] Autres langues : ESPAÑOL | العربية |

Un petit-déjeuner tout simple, servi dans l'auberge Yuyado Sakamoto, à Suzu, à l’extrémité de la péninsule de Noto, sur la mer du Japon.

Menu (de gauche à droite et de haut en bas) :
  • Fine tranche de tofu frit et noix de ginkgo
  • Argentine du Pacifique (megisu) séché et grillé
  • Radis et chou chinois en saumure
  • Riz blanc
  • Ganmodoki (boulette de tofu frit)
  • Soupe miso à l’algue kajime

Yuyado Sakamoto ne dispose que de trois chambres, et ferme en janvier et février. Il n’y a pas de télévision dans les chambres. Salle de bains, lavabos et toilettes sont communs. Cette antithèse de l’auberge « tout confort » généralement recherchée peut néanmoins s’enorgueillir d’attirer une clientèle fidèle depuis soixante-dix ans.

L’un des charmes de l’établissement est la cuisine proposée par Sakamoto Shin’ichirô (voir son interview) et son épouse Mihoko. Le menu classique du petit-déjeuner fait la part belle aux poissons, légumes et tofu locaux.

« Ma philosophie, c’est de proposer une gastronomie du terroir mais sans en faire trop. Nous servons les denrées locales sans les apprêter outre mesure. Ici, les saveurs sont simples et franches. »

L’eau a son importance dans la cuisine. Chez Sakamoto, l’eau est puisée dans les deux nappes phréatiques sur lesquelles se dresse l’auberge. L’une est minérale, adaptée aux soins thermaux ; l’autre, utilisée pour la cuisine, est une eau fraîche et douce.

L’auberge Yuyado Sakamoto sous la neige

L’entrée, élégante de simplicité

Un couloir luisant de propreté

Le petit-déjeuner est servi dans la salle parquetée, autour du foyer

suivant Menu du matin
  • [22.05.2018]

Née en 1960 à Tokyo, diplômée de la faculté de sciences humaines de la Tokyo Woman’s Christian University (TWCU). Journaliste indépendante depuis 1992, après un séjour en Grande-Bretagne et un poste dans une maison d’édition. Ses domaines de prédilection sont l’urbanisme et les communautés locales, l’évolution des modes de vie et les portraits de personnages pionniers, au Japon comme à l’étranger. Ecrit pour Aera, Asahi Shimbun et la version électronique du Nikkei Business, entre autres. Auteure de Choisir où l’on vit pour changer de vie (Kôdansha). Prépare actuellement un troisième cycle en conception et gestion de systèmes à l’Université Keiô.

Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • Le petit déjeuner d’Akishino no mori, à NaraLa préfecture de Nara était autrefois appelée pays de Yamato. Yamato était également un terme utilisé pour désigner l’archipel japonais dans sa totalité. Nous allons ici vous présenter des petits déjeuners à la mode de l’ancienne capitale du Japon, Nara. Remis au goût du jour, ils sont un régal pour les yeux comme pour les papilles.

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone