Dossier spécial Les endroits à visiter à tout prix !
Les sept meilleurs lieux de Tokyo où contempler le mont Fuji

Tashiro Hiroshi [Profil]

[17.08.2018] Autres langues : 简体字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

Le mont Fuji, la montagne emblématique du Japon, se trouve à proximité de Tokyo. Nous vous proposons de découvrir sept emplacements de la capitale japonaise offrant un point de vue particulièrement extraordinaire sur le sommet le plus élevé de l’Archipel (3 776 mètres).

Une montagne jadis clairement visible depuis l’ensemble de la capitale

Le mont Fuji doit sa beauté majestueuse et sa silhouette altière, quel que soit le point de vue d’où on le regarde, à sa forme symétrique. Et son statut de montagne la plus élevée de l’Archipel en a fait de tout temps un objet de culte. En 2013, il a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco en tant que lieu sacré et source d’inspiration artistique (voir article Le mont Fuji et la culture japonaise ). Son existence est aujourd’hui connue dans le monde entier, et le mont sacré accueille de jour en jour davantage de touristes venus de l’étranger.

Les artistes du « monde flottant » (ukiyo-e) Katsushika Hokusai (1760-1849) et Utagawa Hiroshige (1797-1858) ont représenté à de multiples reprises le mont Fuji vu depuis Edo (l’ancien nom de Tokyo) sous forme et de peintures ou estampes. À l’heure actuelle, beaucoup de toponymes de la capitale font encore référence au mot « Fuji » ou à celui de « Fujimi » (littéralement « d’où l’on voit le Fuji »), ce qui prouve qu’il n’y a pas si longtemps, la montagne pouvait être aperçue à partir de quantité d’endroits de la capitale. Néanmoins, l’apparition récente des gratte-ciel a rendu les choses plus compliquées.

Où se trouvent les meilleurs endroits pour admirer le mont Fuji depuis Tokyo ? C’est la question que nous avons posée à Tashiro Hiroshi, un éminent spécialiste des « vues du mont Fuji ».

Wakasu Seaside Park

Le Tokyo Gate Bridge est un pont qui doit sa célébrité à sa forme particulière, évoquant deux dinosaures face à face, et à la vue panoramique qu’il offre sur les environs. On peut contempler le mont Fuji dans l’encadrement de ce pont à partir du Wakasu Seaside Park. Le point de vue est le même que celui adopté par Katsushika Hokusai dans l’estampe intitulée « Sous le pont Mannen à Fukagawa », une de ses fameuses « Trente-six vues du mont Fuji ». Par ailleurs, deux fois par an – en février et en octobre –, le soleil se couche juste au-dessus du sommet de la montagne. On assiste alors à un phénomène optique où la montagne sacrée donne l’impression d’être serti d’un diamant. C’est ce que l’on appelle communément « le diamant du mont Fuji ».

Adresse : 3-1-2 Wakasu, Kôtô-ku, Tokyo 136-0083

Le Wakasu Seaside Park est très vaste et on peut s’amuser à le parcourir en observant la position de chacun de ses quais par rapport au mont Fuji.

Les rares jours de l’année où le « diamant du mont Fuji » apparaît, le Wakasu Seaside Park est bondé. Mais il est suffisamment grand pour que chacun y trouve un emplacement où prendre des photos.

suivant Tokyo Skytree
  • [17.08.2018]

Né en 1950 à Hiroshima. Conseiller auprès du Centre cartographique du Japon (Japan Map Center). Consacre sa vie à cartographier les sommets alpins et à recenser les zones d’où l’on peut voir le mont Fuji. Il apparaît dans les médias en tant que spécialiste du sujet et a rédigé de nombreux ouvrages sur le mont Fuji.

Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • Une forteresse japonaise dans les nuages : les ruines du château de TakedaCet incroyable paysage est digne d’un conte de fées médiéval : lors des frais matins d’automne, les ruines du château de Takeda, dans la préfecture de Hyôgo, se transforment en une « forteresse flottante », qui semble naviguer sur une rivière de nuages dans l’étroite vallée que surplombe le donjon…
  • Périple en noir et blanc à Hakodate avec un LeicaIl était une fois un photographe-essayiste qui adorait sa ville de Hakodate, sur l’île de Hokkaidô au nord du Japon. Accompagné de son Leica préféré, il accumulait les prises de vues du célèbre port, comme pour fixer ses différents visages et ses différentes expressions…
  • Comment apprivoiser les ruelles sombres du Golden-gai de TokyoLe Golden-gai de Shinjuku est un quartier fascinant de Tokyo, mais bien souvent, les touristes n’osent pas s’aventurer à l’intérieur de ses innombrables petits bars. Pour pouvoir profiter pleinement de ce lieu unique en son genre, il suffit pourtant de suivre quelques conseils que nous abordons dans cet article.
  • Le quartier Golden-gai à Shinjuku : un haut lieu de la prostitution devenu le paradis des buveursLa partie ouest de l’arrondissement de Shinjuku à Tokyo abrite un petit quartier unique en son genre appelé Shinjuku Golden-gai. Ce lieu aujourd’hui rempli de bars minuscules a d’abord été voué à des activités de marché noir et de prostitution avant de devenir le rendez-vous de prédilection d’intellectuels amateurs de discussions bien arrosées se prolongeant jusqu’à l’aube. À l’heure actuelle, il est en train de s’ouvrir à tous les types de clientèle depuis que ses établissements sont peu à peu repris par des jeunes.
  • Le temple Tôfukuji de Kyoto, un site incontournable pour l’automneVoici un fabuleux endroit à Kyoto que nous vous présentons pour admirer les feuillages dorés de l’automne : le temple bouddhique Tôfukuji et ses 2 000 arbres. Pour le grand bonheur des visiteurs, Kyoto est l’endroit où les feuilles garderont leurs couleurs vives le plus longtemps.

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone