Dossier spécial Les endroits à visiter à tout prix !
Le parc de Nara : vue automnale sur un patrimoine mondial
Promenade en compagnie des daims et du Grand Bouddha
[09.11.2018]

Le parc de Nara, immense étendue parsemée de nombreux artéfacts inscrits au patrimoine mondial ou trésors nationaux, est particulièrement splendide dans sa livrée automnale. Au cœur de l’ancienne capitale, avec ses feuillages colorés de rouge et de jaune parmi lesquels vivent les daims en liberté, le parc de Nara apparaît alors comme la figure même de l’éternité, un lieu absolument unique au monde.

Le parc de Nara, l’une des principales attractions touristiques de la ville, est un vaste espace urbain de plus de 500 hectares, s’étendant sur 4 kilomètres d’est en ouest et sur 2 kilomètres du nord au sud. Il abrite des temples bouddhistes et sanctuaire shintô parmi les plus célèbres du Japon, tels le Tôdaiji, le Kôfukuji, le Kasuga-taisha, mais aussi le musée national de Nara, lequel renferme également de nombreux trésors nationaux.

Derrière la canopée multicolore qui surplombe l’étang Kagami-ike, le Tôdaiji Daibutsuden, qui abrite la statue géante du Bouddha.

Mais le premier symbole du parc, ce sont incontestablement les daims qui déambulent sans craindre la présence humaine. Depuis les temps les plus reculés, ils sont considérés comme les messagers divins du sanctuaire Kasuga-taisha, et sont à ce titre inscrits comme monuments naturels nationaux. Ils sont 1 200 environ à vivre ainsi dans la forêt primitive du mont Kasuga, elle-même répertoriée au patrimoine mondial (voir notre article sur les daims de Nara).

Les feuillages d’automne et les célèbres daims du parc de Nara

Le parc abrite également de très nombreuses variétés d’arbres, et est également très connu comme lieu propice à l’admiration des fleurs de cerisiers, au printemps. Mais c’est surtout fin octobre, et plus particulièrement de début novembre à début décembre, que le parc apparaît dans toute sa gloire, quand les livrées automnales de l’érable aux couleurs de feu, du ginkgo aux couleurs d’or, celle multicolore de « l’arbre à suif » (Nankin-haze) sont un véritable enchantement pour les yeux.

Les feuilles d’automne illuminent le vaste parc.

  • [09.11.2018]
Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • Un des trois plus beaux paysages du Japon : Matsushima, l'île aux pinsMatsushima ou « l’île aux pins », située au nord-est de la ville de Sendai dans la préfecture de Miyagi, se compose d’environ 260 îlots de tailles variées, disséminés dans la baie de Matsushima. Ses panoramas saisissants l’ont élevé parmi l’un des trois plus beaux paysages du Japon, avec Ama no Hashidate à Kyoto et l’île de Miyajima près de Hiroshima.
  • Tourisme à Ishinomaki, une ville en pleine renaissance après le tsunamiIshinomaki, ville portuaire du littoral du Sanriku dans la préfecture de Miyagi, a été durement frappée par le tsunami de mars 2011. Huit ans plus tard, la ville renaît et mise sur le tourisme pour se reconstruire, à travers toute une série de nouveaux lieux.
  • Le quartier de Shinsekai à Osaka : des trésors de gastronomie populaireShinsekai, ou le « Nouveau monde » d’Osaka, avec ses superbes enseignes lumineuses bariolées et, en son centre, la tour Tsûtenkaku, appelée « la Tour Eiffel d’Osaka ». Venez déguster la « soul food » du Kansai dans les innombrables restaurants et bars de ce lieu saint de la gastronomie populaire.
  • Le Sazae-dô, un étrange temple en colimaçonL’apparence singulière de cette pagode en bois de la fin du XVIIIe siècle n’échappe à personne, et son intérieur est encore plus étonnant ! Visitons ensemble le Sazae-dô d’Aizu, un bien culturel important du Japon.
  • Voyage au village des renards et sur l’île des chats !Depuis quelques années, deux endroits très propices pour rencontrer et interagir avec des animaux sont devenus particulièrement populaires parmi les touristes étrangers qui visitent la préfecture de Miyagi, au nord-est du Japon. Dans le village des renards de Zaô, il est possible de donner directement à manger aux renards, et même de prendre un bébé dans ses bras. De son côté, l’île de Tashiro, que l’on atteint en bateau au départ d'Ishinomaki, vous offre une opportunité garantie de fondre de bonheur, vu que le lieu compte plus de chats que d’humains.

Nippon en vidéo

Derniers dossiers

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone