Dossier spécial Informations utiles pour votre séjour au Japon
Wifi au Japon : restez connecté pendant votre séjour
Accès wifi, cartes SIM prépayées et appareils à louer
[25.11.2018] Autres langues : ENGLISH | 简体字 | 繁體字 | ESPAÑOL | العربية | Русский |

En déplacement au Japon pour les vacances ou pour les affaires, la question de l’accès à Internet se pose forcément : Où ? Comment ? À quel prix ? Fort heureusement dans les grandes villes, c’est une pléthore d’offres qui est à disposition du voyageur pour profiter d’un accès à Internet fiable, rapide et adapté à ses besoins. Points d’accès wifi (également appelés hotspots), cartes SIM prépayées, pocket wifi, applications : petit tour d’horizon des options du moment.

Les points d’accès wifi

Avant de vous lancer dans une offre payante ou propriétaire, il peut être judicieux de considérer les nombreux hotspots gratuits localisés dans tout le Japon et souvent utilisés comme solutions de dépannage. La plupart de ces points d’accès nécessitent une inscription gratuite, consistant le plus souvent à l’indication du nom, de la date de naissance et de l’adresse mail de l’inscrit. Cette inscription peut se faire directement lors de la connexion au réseau, mais elle peut aussi être faite de manière automatique en utilisant l’une des applications facilitant l’accès aux hotspots (et dont nous parlerons un peu plus loin dans cet article).

Les supérettes japonaises et les magasins

Tout voyageur sur l’Archipel a sans doute déjà mis les pieds dans une supérette, appelée konbini en japonais. L’une de ses plus fameuses chaînes, Seven Eleven, possède son propre accès à Internet, 7spot, disponible non seulement dans ses magasins mais aussi dans ses établissements affiliés (appartenant au groupe Seven and I Holdings), notamment la grande surface Ito-Yokado ou le « family restaurant » Denny’s. Il est possible de se connecter dans une limite de 3 fois par jour, et 1 heure par session. La page d’inscription est en japonais, mais il est possible d’accéder à d’autres langages en suivant les instructions via le lien ci-dessous. Il est également possible de s’inscrire à l’aide de l’application Japan Connected free wifi dont nous parlerons plus bas.

Avec des débits vertigineux et un accès fiable, ces bornes wifi constituent une solution parfaite pour le voyageur qui souhaite télécharger la carte du quartier qu’il visite ou donner un rendez-vous à proximité. Pour allier l’utile à l’agréable, certains konbini disposent d’un espace repas vous permettant d’utiliser leur connexion dans un confort optimal.

D’autres magasins et centres commerciaux tels que Marui, Isetan, Hikarie ou les Don Quijote (souvent abrégé en Donki) bénéficient également du même type de connexion à Internet. Les magasins d’électronique comme Bic Camera ou Yodobashi Camera disposent également de réseaux wifi très simples d’accès. Plus surprenant, les drugstores Matsumoto Kiyoshi et Welcia ainsi que les enseignes de prêt-à-porter H&M sont également connectés !

Les stations de métro et les aéroports

En 2018, presque toutes les stations de métro et de trains des métropoles japonaises proposent un accès à Internet. Les grandes lignes de transport concernées sont JR East, JR West, Tokyo Metro, Odakyu, Keisei, Keio, Seibu, ou encore Tobu. Elles imposent cependant parfois quelques restrictions : l’accès à Internet dans les lignes Keisei est par exemple limité à cinq fois 30 minutes par jour.

Les aéroports disposent bien évidemment eux aussi de connexions wifi très performantes, l’accès à Internet pour les voyageurs y étant d’autant plus utile et important que ce soit pour récupérer des informations ou pour envoyer des messages de dernière minute. La connexion nécessite ici aussi une inscription simple et d’agréer aux conditions d’accès au réseau. Les lignes Odakyu disposent de leur propre application facilitant la connexion depuis un smartphone iOS ou Android qu’il peut être utile de télécharger si vous souhaitez bénéficier du wifi Odakyu dans les régions de Hakone ou de Kamakura.

Les cafés et restaurants

Photo : Pexels

Les cafés sont un des lieux de travail et d’étude privilégiés de l’homme moderne, et c’est particulièrement le cas au Japon où l’on croise à toute heure de la journée de nombreux salarymen, office ladies et étudiants siroter leur café tout en tapotant les claviers de leurs ordinateurs portables. L’inévitable Starbucks est un bon exemple d’un de ces cafés où l’on peut travailler dans un cadre agréable avec une connexion véloce (entre 10 et 40 mb/s). On citera également les chaînes Tully’s, Komeda, Key’s et Pronto. Les enseignes de restauration rapide tels que McDonald’s et KFC proposent également leurs accès wifi.

Les points d’accès municipaux

En plus des hotspots détaillés ci-dessus, certains des principaux quartiers de Tokyo proposent leurs propres bornes wifi avec une couverture défiant toute concurrence. Depuis 2015, Shibuya dispose du réseau « Shibuya Free-Wifi » qui couvre le quartier de la gare, depuis la statue du chien le plus fidèle du Japon, Hachikô, jusqu’à celle du visage du Moyai (Moaï) au sud-ouest. En avance sur son temps, la municipalité du très chic quartier de Ginza propose son accès wifi « G Free » depuis fin 2012 avec une couverture totale des rues principales Ginza-dôri et Harumi-dôri, permettant de rester connecté en faisant du shopping. À Asakusa, quartier touristique par excellence, c’est toute une partie des rues entourant le temple Sensô-ji qui est couverte par le « Asakusa Free Wifi ». Enfin à Shinjuku, le quartier de la nuit Kabuki-chô est couvert par le réseau « Shinjuku Free Wifi ».

Il est à noter que chacun de ces réseaux est compatible avec les applications facilitant la connexion que nous décrirons dans le prochain paragraphe.

  • [25.11.2018]
Articles liés
Autres articles dans ce dossier
  • Petit guide des supérettes japonaises (3) : les boissonsLa façon la plus simple de trouver quelque chose à boire au Japon est d'entrer dans un konbini, où les étagères regorgent de boissons alcoolisées et non alcoolisées. Les magasins proposent également du café fraîchement moulu et d'autres boissons contenant de la caféine. Dans cet article, nous vous présentons en détails les différentes boissons proposées par les trois grandes enseignes de supérettes au Japon.
  • Petit guide des supérettes japonaises (2) : l’alimentationLes commerces de proximité japonais offrent un large assortiment d'aliments frais, chauds et froids, de bentô, de sandwichs, de poulet frit, etc. Dans cet article, nous vous présentons les produits les plus intéressants, tous plus savoureuses les uns que les autres.
  • Petit guide des supérettes japonaises (1) : les services de transactions monétairesSeven-Eleven, FamilyMart et Lawson, les trois principales chaînes de supérettes au Japon, ne comptent pas moins de 50 000 points de vente répartis d’un bout à l’autre de l’Archipel. La plupart des magasins fonctionnent 24h/24 et proposent une gamme de services utiles aux touristes étrangers. Dans cet article, nous vous présentons les services de transactions monétaires qu’elles vous proposent.

Nippon en vidéo

バナーエリア2
  • Chroniques
  • Actu nippone